« Le prix du carburant compromet-il la mondialisation? | Accueil | Tous des victimes d'agression sexuelle - en plus d'être agresseurs! »

02 juin 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-François Grenier

Pour les pièces de scooter, le monde vont les acheter sur le net. Tout ce que ça va faire c'est faire fermer des magasins au Québec.

Tym Machine

Vous ne trouvez pas que ça vient rejoindre l'excellent article rédigé par un de vos lecteurs qui avançait le très réaliste slogan "vivre peut tuer"??

Dorénavant, je propose que dès la naissance, nous nous fassions tous tatouer "attention cet être en vie peut mourrir à tout moment" où un autre truc du genre.

Salutations,

TM (quasiment aussi big que VLB ;))

Tym Machine

" Depuis le début de février, il est interdit aux détenus d'en griller une à l'intérieur ou à l'extérieur des pénitenciers du Québec."

Hum, corrigez-moi si je me trompe, mais je crois que cela n'a pas passé, n'est-ce pas?

Canoniserons nous nos coriaces détenus comme étant des précurseurs du libertarisme face à la force cohersitive gouvernementale?

Jonathan B.

À force de prendre les gens pour des cons, ils se comportent en cons et ça justifie, mais pas à mes yeux, l'application de telles interdictions.

Mais ça arrive souvent à cause de précédents qui sont des exceptions à des pratiques plus ou moins courantes. Gérer l'exception coûte toujours beaucoup plus cher en temps, en bureaucratie et en argent..

Rappellez-vous que neuf noyades (enfants, handicapés et personnes âgées) dans des piscines résidentielles ont justifié la mise en place de normes gouvernementales qui ont changé le commerce de la piscine au Québec alors que la surveillance a été insuffisante dans la majorité des cas par les parents ou les tuteurs de ces gens.

Mattiew

Les bannissements de toutes sortes prolifèrent de plus en plus dans les nations occidentales.

J'ai vraiment l'impression que notre civilisation (Je pointe principalement les pays de l'ouest) a commencé son déclin. Les "peacenicks", "do-gooders" et autres "puritains" semblent avoir pris le controle du pouvoir un peu partout, ici comme en Angleterre..

Parlant d'Angleterre : Programme d'amnistie pour ceux qui possèdent des couteaux au menu ces derniers temps (Les jeunes ont tellement peur d'etre attaqués qu'ils trimbalent des couteaux! Pendant ce temps-la, les bonzes au pouvoir "n'allument pas" sur le pourquoi de la chose).

Ce genre de connerie fait vraiment peur! Le pire, c'est qu'on n'est pas loin derrière eux..et on semble vouloir à tout prix les rattraper!

Jean-François Grenier

C'est typique de la montée et de la chute du pouvoir. De tout temps dans l'histoire, l'usage du pouvoir et du contrôle mène au déclin de la civilisation.

Mattiew

@Jean-François Grenier

J'ai franchement hates de voir le coté "chute" du pouvoir, plus le temps passe et moins je trouves ces attaques supportable!

Je fais de mon mieux pour m'impliquer et combattre celles-ci, mais contrairement à ceux qui passe ces maudites lois et interdictions, je n'ai pas que ca a faire de mon temps et ne suis pas grassement payé à même les taxes et impots des citoyens pour passer mes journées à trouver comment emmerder les gens!

Jean-François Grenier

L'être humain réagit beaucoup plus rapidement devant un problème qu'une opportunité manqué. On cherche à éviter la douleur, pas à s'attirer le bonheur. Par conséquent, les crises motivent à l'action beaucoup plus que l'espoir d'un monde meilleur.

Ça a ses bons et ses mauvais côté, ça fait que les politiciens se servent de la peur pour passer n'importe quoi, mais ça fait aussi qu'en cas de crise réelle ils peuvent avoir tendance à lâcher prise.

Personnellement, j'ai sérieusement hâte à la montée économique des régions extérieurs à l'Amérique du Nord et à l'Europe, ça va forcer le jeu, la compétition, même entre États, est toujours positive.

Jean-François Thuot

@ J-F Grenier : C'est pas fou ton affaire de compétition entre les États. Ça me donne un brin d'espoir...

François 1

Ça met en relief l'un des slogans de mai '68 n'est-ce-pas?

"IL EST INTERDIT D'INTERDIRE!!!"

Jordan Chénard

Extrêmement bien dit. Beaucoup blâme toujours l'État... C'est la facilité que de toujours viser le gouvernement.

En tant que population de plus en plus individualiste, il faudrait se regarder un peu plus le nombril et réaliser que l'État nous impose des restrictions car quand elle nous permet un mètre de jeu, nous en prenons plusieurs verges! :P

Kevin

"population de plus en plus individualiste" Ça vien d'où cette histoire là?? J'entend ça tous les jours sans jamais savoir ce que ça veut dire. En même temps, j'aimerais beaucoup savoir c'est quoi l'opposé?? Le collectivisme? alors j'aime bien mieux l'individualisme que de me conformer aux valeurs d'un autre.

En fait ce que les gens veulent dire c'est qu'on est de plus en plus égoïste, ce qui serait le produit du capitalisme. C'est ironique parce que c'est tout l'inverse!! C'est le collectivisme qui encourage l'égocentrisme. Simplement parce qu'on divise la société en groupes (femmes/gay/noir/blanc/pauvre/riche/salarié/employeur) et on considère que c'est ça la lutte des classes, les noir contre les blanc, les riches contre les pauvres. Dans une telle optique, l'attitude la plus valable c'est de se replier sur ses droits et faire valoir son point de vue pour recevoir des avantages puisque ce qu'on obtient vien d'un d'autre et ce que l'autre obtiens il nous l'a pris. De voir des groupes partout et non des individu rend plus "individualiste" (paradoxal!!!) puisqu'on s'oppose aux autres groupes. La réalité est beaucoup plus complexe mais les gens trouvent ça fatiguant de comprendre une situation. C'est plus réconfortant de s'appuyer sur nos émotions et écouter la première idée réchauffée au micro-onde qui nous réconforte dans notre position de victime. (une victime a rarement le luxe d'être altruiste, ça explique aussi l'individualisme)

Au fait je comprend mal votre intervention M. Chénard: "Extrêmement bien dit" mais "l'État nous impose des restrictions car quand elle nous permet un mètre de jeu, nous en prenons plusieurs verges! ". J'imagine que vous avez lu l'article à la lettre et n'avez pas compris le ton sarcastique du billet de M. Guénette. Si c'est votre position alors la place des humains serait dans un zoo avec comme gardien... d'autres humains... Personnellement je me considère comme un être humain responsable et libre et une autre personne n'a pas à m'interdire des comportements qui ne nuisent à personne au nom de mon mon propre bien. Si vous vous considérez comme un imbécile sans jugement, irresponsable et sans morale personnelle, so be it, mais ne m'enmenez pas en prison avec vous pour le bien de tous.

Emmanuel

On prend vraiment les citoyens pour des cons. Tant qu’à ça, pourquoi ne pas placer des panneaux devant les chips, le chocolat et teinter les fenêtres des frigos à bière et liqueurs ? Sans oublier d’enlever les maudits gratteux sur le dessus des comptoirs. Des obèses, des alcooliques ou des joueurs abstinents pourraient être tentés par les produits dangereux. Ça ouvre la porte à tellement d’autres intrusions de la part de nos gouvernements. À quand les panneaux devant le pain blanc, le lait 3,25% et le cheez weez ?

Kevin

En fait moi ce qui me fais peur c'est que les gens ne voient pas les libertés individuelles bafouées parce que c'est pas grand chose. Ma coloc me disais l'autre jour de "relire ma charte" parce que le droit de voir les cigarettes dans un dépanneur n'y figure pas. Les gens croient que leurs seules libertées sont celles garanties par la charte et ça s'y termine. Pourtant, plusieurs lois contredisent cette charte.

Ce qui me fait peur c'est justement "l'individualisme". C'est le fait que les gens sont en accord avec la coercition seulement si ça ne les touche pas. On vas voir un fumeur pester contre les loi anti-fumeur mais louanger les monopoles d'états. Un entrepreneur pester contre la réglementation abusive qui l'enferme dans un carcan bien serré mais vanter les vertues du protectionnisme et de la santé publique.

Je sais pas pour vous mais même si ça ne me touche pas, de voir une personne se faire agresser sexuellement dans une ruelle (et je parle pas d'une fille qui se fait faire un clin d'oeil) ça me dérange parce qu'on viole son ultime propriété. Même si je devais mourir en intervenant je le ferais sans hésiter parce que je ne vivrais pas avec l'idée d'avoir laissé une personne se faire agresser (ou voler ou tuer). Si la plupart des gens feraient la même chose, pourquoi ne pas s'indigner lorsqu'on réduit les libertés d'une autre personne, même si ça ne nous touche pas. Je ne suis pas fumeur mais je suis sans conditions contre les loi anti-tabac. Je fais un maigre salaire mais je suis contre l'imposition abusive des plus hauts salariés. Je ne suis pas syndiqué mais les monopoles syndicauts et leurs rapports de force me lèvent le coeur.

Est-ce moi qui est weird ou chaque loi votée est votée en notre nom à tous? Est-ce moi l'imbécile qui refuse d'accepter sans sourciller des loi injustes. J'imagine que oui, j'vais m'asseoir dans un coin comme tout le monde, de toute manière.. ça ne me touche pas et c'est pour notre bien à tous!

Tym Machine

@Kevin,

En plein dans le mille sur l'égocentrisme dans le collectivisme.

C'est un peu comme dans le monde syndical, tous les employés doivent être heureux, tout le monde doit être riche, le paradis sur terre quoi.

Or de par mon expérience, ce qui arrive, c'est justement le contraire de ce qui est supposé arriver. Les gens deviennent égoïstes, ils parlent continuellement d'avoir plus quand ce n'est pas de tout bonnement "préserver leurs acquis". Dans le monde de la fonction publique, c'est terrible. Il suffit qu'un décideur (maire, ministre ou autre) se sente un matin généreux et donne tout au syndicat pour que le lendemain ce dernier se montre inflexible et joue les victimes sur le méchant nouveau ministre ou nouveau maire qui veut leur enlever ces acquis donnés un lendemain de brosse.

Bref, les syndicats me font penser à des enfants gâtés qui s'attendent à recevoir 100$ par semaine parce qu'une fois, vous l'avez gâté. C'est irresponsable et déraisonnable comme comportement et tout cela, c'est du produit du collectivisme et de la so-so-solidarité.

Planète Québec

Parmi toutes les manoeuvres possibles pour enrayer la consommation de tabac, il n'y en a qu'une seule d'intelligente et il semble que ce soit la seule que notre bon gouvernement évite avec acharnement : retirer de la couverture d'assurance-maladie tous les problèmes médicaux liés à la consommation de tabac. Bien entendu, je pose l'hypothèse dans le contexte où l'assurance-maladie fait partie du décor...

Jean-François Grenier

Ça irait à l'encontre du principe de santé "universelle" ça paraitrait mal en élection surtout que ca aliénerait le vote des fumeurs, à moins que les fumeurs aient aussi le droit de débarquer du système public. Dans ce cas je me déclare fumeur au prochain recensement!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Groupe Facebook

La dette du Québec