« Encore des pénuries dans le système de santé… | Accueil | Le fil de discussion libre de septembre »

02 septembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Gilles Laplante

Si la SAQ avait vraiment des prétentions écolos, elle aurait instauré le dépot sur les bouteilles pour les récupérer, chose qu'elle n'a toujours pas fait. Mais vous avez raison, seul un monopole d'État peut être aussi arrogant. VOus vous imaginez ce que va penser un touriste ignorant cette politique stupide quand il devra repartir avec ses bouteilles sous le bras.

Pierre R.

Dernièrement je suis allé en vacances chez nos voisins du sud,
à l'épicerie j'ai vu Merlot litlle pingoun (Australie) à 9.79 US
ajouté une taxe de 7% = 10.48$ ( 1,5 litre) donc 5.24$ pour 750ml
à comparer à la SAQ le même vin 750ml = 13.20$.

FOOD LION 1.5 LITRE = 10.48$
SAQ 2X 750ML = 26.40$

COMMENT PEUT-ON JUSTIFIER UNE TELLE DIFFÉRENCE ?

SÛREMENT LES FRAIS DE TRANSPORT !

Francis St-Pierre

Qui jette tout simplement les sacs en plastique sans leur trouver au moins une autre utlisation? Il faut être drôlement ortho...

Je crois qu'il n'y a rien de plus ironique que d'attendre en file à l'épicerie derrière un client arborant fièrement son sac en tissu réutilisable et remarquer un paquet de sacs de poubelle qui se cache dans son panier. À croire que la frénésie des sacs écolos est orchestrée pas l'agent Glad!

Chris

@Francis:
C'est ce que je pense aussi, mon épicerie (IGA) a completement enlever les sacs en plastique... ce qui etait ma seule source de sac a poubelle. La il va falloir que j'achete des sacs a poubelle en plastique (destiné a cet usage). Ca me dérange pas mais... where's the difference?!

@Gilles:
Bien des touristes peuvent être déjà habitués à cette manière de fonctionner. Le Quebec n'est pas le premier à prendre cette action, la Nouvelle-Ecosse et l'Ontario font déjà ca depuis avril-juin. Il y a probablement d'autres provinces mais je ne pourrais pas dire avec certitude.

Chris

@Pierre:
Je ne suis pas au courrant de tous les details, mais un vin importé au Canada est sujet à des frais de douanes et assises, s'ajoute les taxes québécoises sur le vin, la tps et la tvq. J'ai lu qu'il y avait d'autres frais fixes sur l'alcool, mais je n'ai pas trouvé de tableau résumant clairement la structure du prix des vin (on se demande pourquoi!)

A titre d'example, un vin à la LCBO (ontario) est en général 1.50-3.00$ de moins que le même vin au Quebec. (Gatineau-Ottawa)

marianne

Pour ce qui est des prix de la SAQ, en résumé, c'est taxes + taxes + taxes. Le pinard lui-même, le transport et je ne sais quoi encore qui pourrait être mis en avant pour expliquer leurs prix, c'est de la rigolade à côté des TAXES. Le monoople de ces gens n'en rend la chose que plus affreuse. Voilà bien un juteux business totalement en dehors du domaine de la concurrence. Une petite enclave soviétoïde dans l'Amérique du nord. Berk !

Quant aux sacs plastiques, c'est une autre escroquerie de l'écologiquement correct. L'argument pour les supprimer est qu'ils restent dans les 600 ans sans s'altérer quand ils sont jetés dans la nature. Et les écolos de nous brosser des tableaux apocalyptiques des sacs poubelles coincés dans les branches des arbres ou sur (dans) le sol pour les siècles des siècles ... C'est oublier que la plupart du temps les ordures sont incinérées et que les sacs plastiques brulent en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Certes, si vous les balancez dans la nature, ils peuvent rester. Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais moi, c'est rare que je fasse cela. En réalité, je ne le fais jamais, mais là encore comme toujours on nous prend pour des demeurés qu'il faut encadrer de force pour les obliger à faire ce qui serait bien.

Quand j'ai quitté la France, ils avaient commencé à arrêter de fournir des sacs plastiques dans les supermarchés. Il fallait les payer (!) ou venir avec son petit cabas (pratique quand vous n'aviez pas prévu de faire des courses), et j'avoue avoir retrouvé avec plaisir les bon vieux sacs plastiques chez IGA et autres magasins au Québec. Ah, l'Amérique, terre de liberté, même pour un petit détail comme celui-là c'était émouvant ... Hélas, les écolos nous rattrapent ! Avec leurs causes débiles et hypocrites, et toujours les mêmes recettes : dramatisation, culpabilisation, infantilisation, et surtout le désir de détruire les libertés, qui est à mes yeux leur plus puisasnte motivation.

Anarcho-pragmatiste

Excellent billet Martin! Je ne vois AUCUNE raison de ne pas désétatiser la SAQ.

Changement de propos, que pensez-vous de ce lien, où on y prétend que l'impôt fédéral serait volontaire?????

http://www.consciencedupeuple.com/untaxbook_2000_INTERNET.pdf

ClaudeB

J'utilise actuellement les sacs en plastique d'épicerie pour ramasser les besoins de mon chien. Lorsque ces sacs ne seront plus disponibles, je ne pourrai plus les ramasser...Ou encore je me débarrasse du chien en allant le porter à la SPCA...

Belle mentalité d'écologistes stupides et à courte vue...

VincentM

Des fois je me demande si c'est la France ou le Québec qui est le plus marxiste ...

Bobjack

En allant en France j'avais sortie un phrase qui faisait bien rire les pottes. "La France c'est le Québec dans 10 ans". Là-bas j'y ait appris l'art subtile du transport de course dans les bras, si agréable.

D'ailleur je me demande ce que vous faites encore au Québec Monsieur Massé, vous êtes quelqu'un d'instruit alors qu'au Québec les gens instruits/doués ont les méprises (au niveau fiscal surtout). (Attention, ce n'est pas un sarcasme ou une blague douteuse/insulte que je vous envoie, je surtout curieux.)

Sur ce bonne continuation.

Mattiew

Je vais seconder le propos de Bobjack : Je me demandes vraiment ce que quelqu'un d'instruit comme vous fait encore au Quebec. Moi-même, j'ai devellopé un dégout toujours croissant pour la "belle province" (encore plus depuis ce 1ier septembre)..

En fait, je ne vois que très peu de positif a part les paysages et la bonne bouffe. On pourra dire que je tappes fort, mais serieusement, on a l'État et les politiciens qu'on meritent : une gang de moutons qui en demande toujours plus pour rien (free lunch) qui se laisse enc... a tour de bras par ceux-ci! Et en redemande a la prochaine election..

Je vais arreter la, le chialage pour chialer faut pas trop en abuser :/

Francis St-Pierre

@Matthew et Bobjack :

c'est vrai que la raison principale pour choisir son lieu de résidence est non sa culture ou la présence de famille mais bien le niveau d'imposition...

Martin Masse

@Anarcho-pragmatiste,

J'ai plusieurs fois au fil des ans entendu parler de cette théorie selon laquelle nous serions en fait libres de payer ou non nos impôts, ou encore que les impôts sont inconstitutionnels. Je ne suis pas constitutionnaliste, et il est possible qu'il y ait un certain fondement juridique à ces arguments. Mais d'un point de vue politique, c'est complètement bidon. Il suffit d'arrêter de payer ses impôts et de voir ce qui se passe pour en avoir la preuve.

Les gouvernements violent la constitution tous les jours de toute façon. La plupart des interventions contemporaines des gouvernements ne sont pas prévus ni spécifiées dans les constitutions. La constitution la plus minimaliste qui soit, celle des États-Unis, a engendré un monstre impérial qui intervient dans tout et partout. Au Canada, la cause du Dr. Chaouilli a bien montré que le système de santé lui-même brime nos droits les plus fondamentaux. Et puis après? Rien. Rien n'a changé.

Il faudrait entamer des poursuites sur à peu près tout, et déshabiller le roi systématiquement, pour peut-être avoir un effet. De toute façon, les gouvernements peuvent facilement modifier la loi pour lui donner un semblant de constitutionnalité, et puis il faudrait alors recommencer les poursuites pour tester la nouvelle loi, ce qui nécessitent un temps, des efforts et des ressources immenses, comme j'ai pu le constater dans le cas de Jacques Chaoulli. Donc, même s'il y avait une faille dans la loi des impôts, c'est la légitimité politique (c'est-à-dire le consentement implicite de la population) qui sous-tend ce système d'esclavage indirect qu'est l'impôt, et pas la constitution.

La constitution est un bout de papier utile pendant un certain temps et dans certains cas, mais c'est l'idéologie dominante et la culture politique qui finissent par avoir le plus d'influence. Tant que le système actuel aura suffisamment d'appui au sein de la population pour se maintenir sur la base d'un consentement largement volontaire et d'un recours à la coercition pour la minorité de récalcitrants, il n'y aura pas de changement majeur et nous continuerons à payer des impôts. D'où l'importance de changer les opinions.

@ Bobjack et Mattiew,

J'ai déjà répondu, en partie du moins, à cette question concernant le désir que j'ai déjà eu de quitter le Québec et pourquoi je suis resté: http://www.leblogueduql.org/2007/12/la-france-idali.html#comment-95326240 .

En gros, il y a des coûts à refaire sa vie ailleurs, et je n'ai pas envie de le faire simplement pour économiser quelques dollars d'impôt. L'interventionnisme étatique est un phénomène global et il y a de bonnes raisons de chialer où qu'on se trouve. L'expérience de Marianne le montre bien, elle qui croyait trouver un peu plus de liberté au Québec par rapport à la France, mais qui se fait rattraper par les mêmes folies quelques années plus tard. Même chez nos voisins nord-américains, il y a certains aspects qui sont pires qu'au Québec (le militarisme impérialiste et le nationalisme fascisant aux États-Unis me font par exemple bien plus peur que le nationalisme québécois). Bien souvent, nous ne faisons qu'adopter avec un certain délai les modes puritaines anglo-saxonnes, comme en ce qui concerne la cigarette et la bouffe. Sinon, ça n'arrivera qu'un peu plus tard au Dakota du sud qu'ici de toute façon. Est-ce une bonne raison pour m'exiler au Dakota du sud?

Bon, je viole mes propres règles en donnant ces réponses élaborées qui n'ont rien à voir avec le sujet du fil de discussion. On devrait peut-être créer un fil pour la "discussion libre"?!

Martin Masse

***Mise à jour de mon commentaire précédent***

Je viens de créer un "fil de discussion libre" pour septembre ( http://www.leblogueduql.org/2008/09/le-fil-de-dis-1.html ). Si vous le trouvez utile et que vous vous en servez, nous en ajouterons un nouveau à chaque mois.

guy

Honnêtement, vous croyez pas qu'on se fait fourrer par la SAQ, qu'il vaudrait mieux privatiser? Un monopole n'est-il pas anti-libertaire?

Sergio

Un autre point non soulevé jusqu'ici: la malpropreté de certains sacs réutilisables en "guénille". Quoi de pire que de se retrouver à la caisse derrière un écolo qui salit le tapis roulant avec son sac mal lavé.

Poursuites

M. Martin Masse,

Votre suggestion d'entamer des poursuites ne fonctionnera pas. S'il y avait des poursuites massives faites régulièrement par des centaines de milliers de Canadiens, le gouvernement refuserait tout simplement d'entendre les poursuites et elles seraient rejettées sous peine d'outrage au tribunal si le poursuivant s'entête.

Nous ne sommes pas aux USA, le coroner, juge, procureur et système de justice se réserve le droit de refuser toute demande de poursuite. Et pour justifier un tel refus, ils ont à leur disposition une armée de technicalités.

Il serait alors de plus en plus difficile de faire accepter une poursuite et le gros du travail serait fait pour rendre la poursuite conforme plutôt que pour exécuter la poursuite.

La preuve ? Des gens qui ont été lésés par le gouvernement et qui ne sont compensés que 40 ans plus tard et pour des montants dérisoires.

La Solution

La solution c'est de RÉUTILISER les sacs à usages uniques.

Qu'arriverait-il si je rentrerais dans une succursale de la SAQ avec un sac en plastique Couche-Tard, IGA ou Métro ???

J'argumenterait alors aux préposés que ce sac est réutilisable, la preuve c'est qu'il provient de Couche-Tard et maintenant il sert à acheter chez la SAQ. N'est-ce pas ce que vous vouliez, qu'on réutilise nos sacs ? Et bien c'est ce que je fais, de quoi vous plaignez-vous ?

Ils chiâleraient seulement parcequ'il est fait en plastique mince, mais ils ne pourraient pas dire qu'il est à usage unique puisque tant qu'il n'est pas déchiré, il peut servir plusieurs fois.

En plus, on peut mettre plusieurs épaisseurs de sacs en plastique jettables l'un dans l'autres pour donner de la résistance afin de servir plein plein de fois.

Imaginez, Dix sacs en plastique Couche-Tard l'un dans l'autre pour lui donner de la solidité.

On rentre dans le magasin avec, on choisit nos bouteilles de vin, on les paie, on les mets dans le sac et hop on repart.

C'est-tu pas beau ça. Les sacs à usage uniques n'existent pas, ils peuvent tous servir plein plein plein de fois.

La Solution

En plus, on peut bourrer le coffre à gants de la voiture avec plein plein de sacs en plastique Jean-Coutu, Couche-Tard, IGA, Métro etc. etc.

On peut aussi plier et mettre ces sacs dans une poche de pantalon.

Comme cela, si on croise une succursale SAQ, pas besoin de faire un détour à la maison pour revenir avec son sac en tissus.

On pige un sac en plastique dans le coffre à gants et on rentre dans la succursale.

Je parie que plein de monde vont se mettre à réutiliser ainsi leurs sacs à usage unique.

Démolissant complètement les arguments de la SAQ.

Tym Machine

Cette croisade contre le sac de plastique atteint tous les magasins, la SAQ y compris. En Ontario où j'habitais, le No Frills chargeait 5 sous le sac. Ce n'était pas un monopole et j'avais le choix d'aller ailleurs, mais est-ce que j'allais me taper 10 minutes de char de plus pour avoir mes sacs gratis? Alors qu'est-ce que 99% des gens faisaient? Ils achetaient le cristi de sac.

Plusieurs soulèvent à juste raison que les sacs de plastique sont souvent utilisés comme sac à vidanges pour petites poubelles, donc pour la plupart ils sont réutilisés ou j'estimerais cela à un sac sur deux qui finit en sac à poubelle non?

Laissez-moi vous dire qu'avec un petit bébé qui remplit 4-5 couches par jour, les petits sacs de plastiques se remplissent si vite que souvent je n'utilise pas mes sacs "réutilisables" pour avoir plus de sacs de plastique pour des poubelles.

En embarquant dans ce trip écolo, la SAQ, les épiceries et les magasins grande surface de ce monde font une pierre deux coups, ils n'ont pas à payer pour les sacs de plastique jettables qu'ils doivent acheter et de plus, ils vous feront acheter vos sacs à ordures que ce soit pour Glad ou que ce soit à l'épicerie même. De plus, ils se font de la publicité comme de quoi ils sont pro-environnement et on les remercie. Alors l'intérêt du commerçant est justement de favoriser une telle "arnaque" et de transférer sous des prétextes environnementalistes le coût du sac "jetable" qui autrefois était absorbé par le commerçant et appliqué dans ses dépenses au consommateur lui même et le consommateur en bon naïf embarque, applaudit et en redemande.

Bientôt on nous chargera 5 cents pour avoir notre reçu de caisse. C'est impossible vous dites? Le commerçant est légalement tenu de nous remettre un coupon de caisse. Bien sûr mais on n'oblige pas à ce que ce soit papier. Votre relevé vous sera envoyé sur votre courriel que vous aurez gentiment refilé au commerçant pour qu'il vous l'envoie virtuellement. Vous n'avez pas de courriel? Vivez-vous à l'âge de pierre bon dieu? Je déconne, mais vous n'avez qu'à payer le 5 sous et on vous donnera votre relevé papier.

C'est comme le relevé virtuel pour les comptes bancaires et de crédit. Bien que je sois très techno, j'aime bien recevoir mes trucs papiers et j'attendrai qu'on me charge 1$ par relevé pour le recevoir avant de changer cette habitude comme le fait BMO mais Desjardins eux pensent m'avoir à l'usure en me le proposant à chaque fois que je les appelle. Ça devient un peu tannant à la longue.

Tym Machine

@la solution,

"La solution c'est de RÉUTILISER les sacs à usages uniques"

Exactement, je fais cela depuis longtemps, à l'époque le Provigo à côté de mon université redonnait 3 sous par sac ainsi sauvé. (Il y a eu un peu d'inflation en la faveur du consommateur depuis).

Aujourd'hui, Provigo, Maxi et Loblaws refusent de considérer mes sacs jettables réutilisés ainsi pour avoir droit au 5 sous du sac. Ils n'acceptent seulement que mes sacs "réutilisables" sales en effet parce que je mets mes vides dedans comme disait Sergio.

Pourtant au sauve un sac au même titre. Sauf que vu que je n'achète pas leur cristi de sac réutilisable à 99 cents le petit sac de tissus, c'est pas bon pour leur super plan environnemental super ambitieux que les frères Weston se sont donnés tel qu'on a pu le voir dans leurs pubs (tsé les 2 anglais qui cassent le français, anyways, elles sont toutes de même).

Tym Machine

@Poursuites,

"La preuve ? Des gens qui ont été lésés par le gouvernement et qui ne sont compensés que 40 ans plus tard et pour des montants dérisoires."

Et dire qu'encore la vaste majorité de la population continue de croire que le modèle de l'État omniprésent est le meilleur.

Comme chantait Paul Piché:

"Va-tu falloir attendre qu'y'aille
Démolir toutes nos maisons
Attendre d'être empilés dans des bâtisses
Faites en carton
Vas-tu falloir attendre
D'être rendu fous, d'être affamés
Attendre d'avoir la corde au cou
Les mains ben attachées
Mais on a pas assez eu d'misère
Y nous faudrait l'enfer
Avant d'se révolter, avant d's'organiser"

Pris de http://www.lyricsmode.com/lyrics/p/paul_pich/la_gigue_mitchounano.html

La Solution

@Tym Machine,

"Bientôt on nous chargera 5 cents pour avoir notre reçu de caisse."

Bien voyons-donc, il faut bien sauver la planète contre les méchants reçus de caisse, c'est fait en papier ça les reçus de caisse, il faut couper des arbres pour les fabriquer.

Le 5 cents ira bien-sûr à une oeuvre de bien-pensance qui utilisera cet argent pour trouver d'autres moyens de nous écoeurer et de nous facturer pour sauver la planète.

Peut-être qu'un jour non-seulement on va payer pour l'eau, mais aussi pour l'égoût et on sera encouragé à "composter" nos excréments.

Il y a déjà un mouvement qui propose des serviettes-à-cul en tissus, afin de ne pas utiliser le papier-cul jettable. Ils voudraient qu'on s'essuie le derrière avec des serviettes "réutilisables", LOL !!!

http://living.wallypop.net/wipes.html

Devrais t-on laver ces serviettes sales en même temps que les vêtements ?

Pourquoi fraudrait-il patauger dans nos excréments pour sauver la planète ?

La Solution

@Tym Machine,

Moi de mon côté je déteste recevoir mes relevés bancaires et de cartes de crédit par papier.

D'abord parcequ'avec le temps que ça prend pour recevoir le papier par la poste, l'information sur papier n'est plus à jour.

Et aussi parceque je déteste que mes informations personnelles soient dans ma boîte aux lettres à la mercie des fraudeurs qui pourraient voler mon revelé et s'en servir contre moi.

Il paraît que c'est impossible de ne pas recevoir le relevé de carte de crédit par la poste, on est obligés et ça me met en maudit.

Le moins de traces de papier que je laisse, le moins que j'ai à me soucier des fraudeurs.

C'est ce que je pense en tout cas.

Bunnytown

J'étais chez Best Buy aux États-Unis vendredi passé. Ils ont récemment modifié leurs sacs de plastique qui sont maintenant beaucoup plus mince. Résultat: lorsque la caissière a placé les 7 DVDs que j'ai acheté dans le sac, il s'est déchiré. Elle a dû m'en donné en autre pour doubler le premier. Côté quantité de plastique, aucune économie. Le lendemain, toujours au sud de la frontière, à 2 heures de Montréal, j'ai eu le plaisir d'acheter une bouteille de Veuve Cliquot (73$ à la SAQ) dans une épicerie pour....48$. Cette nouvelle pratique de la SAQ (payez pour les sacs, et éventuellement pas de sacs) ne sert qu'à gonfler les bonis des dirigeants qui sont si gourmands que le banditisme qu'ils pratiquent sur le prix des bouteilles ne leur suffit pas. L'écologie est en vérité très loin dans l'ordre de leurs priorités. Par ailleurs, il y a plusieurs manières de se procurer de l'excellent vin sans pour autant engraisser la SAQ.

trouverunecirculaire.ca

Contrairement à vous. Je dit bravo à la SAQ.

Un pas c'est un pas. Le plus dur dans un changement c'est de débuté.
Elle a débuté en ajoutant des sacs écologiques.

Elle peut faire mieux et vous aussi. Par exemple arr^ter d'écrire de idioties.
Reconnaissez donc que son geste apporte du bien en économisant la ressource, en développant de nouveau réflexe.

Arrêter de réflichir systématiquement en gauche et droite.

Liberté et égalité se rivalise. Un Cégepiens avec un joint est cappable de comprendre cette notion.

Oups 4% de moins de sacs de plastique dans les dépotoirs, c'est pas important on à de la place. LIBERTÉ DE POLLUER


C'est bête , je lit ce billet , le relit et relit. Je me dit il fait exprès il joue un jeux, c'est pas un idiot.
Vous ne serez jamais capable de reconnaître que la SAQ fait un beau geste, vous êtes orgueilleux et perdu dans vos idéologies du passé.

Tient c'est bon ça. Pas étonnant qu'un dinosaure comme vous aime ses sa sacro-liberté de polluer, bien des dinosaures sont devenus du pétrole.

Je souhaite qu'un jour on puisse vous recycler en quelque chose d'utile.

Kevin

Tiens un autre illuminé! Je croyais qu'on avait fait le tour de la blogosphère francophone et qu'ils avaient compris que argumenter et cracher des stupidité ce n'est pas pareil. Oh well!

En premier lieu, votre argumentation tourne autour du fait que liberté inclus donc liberté de polluer (liberté d'agresser la propriété d'autrui, donc). Suivant le même principe, la liberté implique qu'on ait le droit de frapper, violer, voler, tuer n'importe qui sans aucune récrimination. En fait vous confondez libertarien avec libertaire (encore un autre). Les libertaires sont des anarchistes de gauche qui voudraient vivre dans une commune sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit et que tout appartienne à qui que ce soit. Les libertariens défendent en premier lieu les droits de propriété et la liberté individuelle, vous pouvez faire ce que vous voulez en autant que vous n'agressez personne (et leur propriété évidemment).

"C'est bête , je lit ce billet , le relit et relit." Eh bien apprenez à lire! M. Masse est très clair et les autres commentaires le soulignent aussi : On n'en parlerait pas si ça ne serait pas une décision d'un MONOPOLE. Une entreprise privée aurait beau faire ce qu'elle veut, personne ne peut rien y redire puisque c'est sa propriété. Dans le cas d'un monopole, nous n'avons pas le choix d'acheter de l'alcool ailleur pour protester contre sa politique parce que l'état rend la vente d'alcool illégale (en dehors de la SAQ)(et venez pas me parler des bar.... on parle de vente d'alcool et non de boisson alcoolisées).

"Reconnaissez donc que son geste apporte du bien en économisant la ressource, en développant de nouveau réflexe." On l'a déjà dit, c'est ridicule comme gain! Vous seriez le genre à refuser d'abattre l'arbre qui menace de tomber sur votre maison pour sauver la forêt boréale, comme si ça avait la moindre incidence. Tant qu'à cesser de donner un sac dans un commerce (qui est un must dans le service à la clientèle non?), pourquoi ne pas laver les vitres et le plancher 4 fois moins souvent pour économiser du détergent? Tant qu'à scrapper le service à la clientèle, pourquoi ne pas diminuer le nombre d'employé pour économiser les uniformes? By the way, vous dites que c'est un effort et que c'est difficile et tout mais... c'est vraiment ridicule comme effort si c'est le cas!! I mean, ça prend pas beaucoup de leadership et de managing pour faire payer le prix d'un sac au client au lieu de l'inclure dans ses produits (et ça c'est si ils l'enlèvent du produit).

Vous savez? je vais vous paraphraser : C'est bête , je lit ce billet , le relit et relit. Je me dit il fait exprès il joue un jeux, c'est pas un idiot. Il ne peut pas sérieusement croire que la direction de la SAQ a "à coeur l'environnement" et c'est pour ça qu'elle vas nous faire payer les sac de plastique ou de papier.

Wake up! Ils veulent simplement réduire leurs dépenses pour les refiler aux consommateurs parce que c'est UN MONOPOLE et vous savez quoi? Je ferais la même chose si j'étais un dirigeant de MONOPOLE.

La Solution

@Trouverunecirculaire.ca

Pourquoi ne faites-vous pas un pas supplémentaire pour sauver la planète et n'essuyez-vous pas vos fesses avec vos deux mains plutôt que du papier de toilette ?

Pensez à tous les pauvres arbres transformés en papier de toilette que vous auriez-pu sauver !

La Solution

Ce que je déteste au plus haut point, c'est l'extrême arrogance et l'extrême insolence de la porte parole de la SAQ qui employait le vocabulaire suivant au sujet des consommateurs.

ON VA LES HABITUER
ON VA LEUR FAIRE COMPRENDRE
ON VA CHANGER LEURS HABITUDES

Comme si nous étions la propriété de la SAQ et que nous leur devions obéissance.

Et ce qui m'écoeure c'est comment les médias (tous de gauche) applaudissent cette attitude révoltante et cette mesure contraignante.

Carl-Stéphane Huot

Ce truc des sacs m'énerve un peu, parce que je ne suis même pas sûr que l'on sauve réellement du plastique. Suivez mon raisonnement. 1- Un sac "écolo" (en plastique) a une contenance de 2 à 3 fois un sac d'épicerie normal. Selon ce que j'en sais, on peut les utiliser une vingtaine de fois. Un sac écolo remplace donc environ 50 sacs "normaux" 2- Un sac en plastique "normal" d'épicerie pèse environ 6 grammes. Donc, 1 sac écolo remplace donc 50 fois 6 grammes soit 300 grammes de plastique. Mon problème est que je ne sais pas combien pèse un sac en plastique écolo. Ce que je soupçonne, c'est qu'il pèse plus de 300 grammes, ce qui voudrait dire que nous augmentons la consommation de plastique au lieu de la diminuer. (Ce ne serait pas la première fois que les écolos nous feraient un coup pareil.) Malheureusement, je n'ai pas pu utiliser une balance d'épicerie pour le vérifier, par manque de temps, ou parce que j'avais des gens derrière moi. Enfin notons que, même s'il ne pèse pas 300 grammes, on ne sauve de toute façon que ce qu'il pèse de moins que les sacs "ordinaires" qu'ils remplacent. De toutes façons, on peut mettre les sacs ordinaires dans le bac à recyclage. Je nes suis pas sûr par contre qu'ils prennent les nouveaux sacs, parce que constitués en 2 parties: un sac et une corde. On peut aussi les réutiliser de différentes façons, (poubelle, sac à lunch, les repasser à l'épicerie quand on y pense,...) ce qui permet de réduire le nombre en décharge.

Tym Machine

@la solution,

"Il paraît que c'est impossible de ne pas recevoir le relevé de carte de crédit par la poste, on est obligés et ça me met en maudit."

Avez-vous regardé avec le service postel?

Francis St-Pierre

@ CSH : Je ne pense pas que ton estimation de 20 utilisations par sac "écolo" soit raisonnable. Je dirais plus 200 que 20. La plupart sont faits solide et même pas en plastique mais en tissu. Le problème à mon avis est qu'on a toujours besoin de sacs jetables pour d'autres fins comme les ordures ou les besoins de nos animaux.

Francis St-Pierre

@ La Solution : Pour ce qui est de payer l'eau et les égouts, la position libertarienne est évidemment en faveur. Quelqu'un doit payer pour ces services, alors la mise en commun des coûts par l'État mène à un scénario de tragédie des communes. Personne n'a d'intérêt à modérer son utilisation et les ressources sont gaspillées.

La privatisation de ces services est essentielle pour trouver le niveau optimal de service et le prix que les consommateurs sont prêts à payer pour ceux-ci. En bout de ligne on ne paierait probablement pas plus que présentement (en taxes municipales) mais ce serait mieux géré.

La Solution

@Francis St-Pierre,

Je suis d'accord avec ça, ceux qui paient leur eau y penseront à deux fois avant d'arroser le banc de neige pour qu'il fonde plus vite.

Par contre, ce qui me rebutte, c'est qu'ils vont nous faire payer pour l'eau en plus de continuer à nous taxer pour celui-ci.

Ils vont nous faire payer pour passer sur les ponts, en plus de continuer à nous taxer pour les routes.

Au Québec, on va finir par payer nos services deux fois plutôt qu'une. Une fois par la taxation et une autre fois par les frais et péages.

Il faudrait qu'ils nous fassent payer d'une part et qu'ils coupent les taxes de l'autre part.

Francis St-Pierre

Je ne crois pas qu'on se rende à ce point. Juste quand Hydro-Québec augmente ses taux pour suivre l'inflation (et même moins) des dizaines de groupes de "défense" des pauvres montent aux barricades. Et nul doute que les médias sautent sur ces "nouvelles" comme des mouches sur un tas de crotte.

Ce qu'on risque de voir d'après moi serait une augmentation de l'imposition de la classe moyenne qui ne s'organise pas en groupes de pression. Même là...

Tym Machine

@la solution,

"Au Québec, on va finir par payer nos services deux fois plutôt qu'une. Une fois par la taxation et une autre fois par les frais et péages."

On l'entend souvent cet argument là mais dites-vous qu'ils le font déjà avec l'industrie du ticket, ils nous font payer deux fois.

Vous allez me dire que la majorité des tickets sont mérités? Permettez-moi d'en douter. Quand on se cache dans des bas de côtes pour vous prendre à 60 km/h alors que votre automobile accélère à cause de la gravité, on appelle cela justement une trappe à ticket.

Tant qu'à savoir qu'il y aura plus de trappes à tickets pour financer le tout, j'aime mieux l'approche plus honnête des postes de payages. Quitte à payer en double.

Ce qu'ils devraient faire, c'est une route comme à Toronto gérée par une compagnie privée en parallèle à la publique ce qui permettrait de dégager un peu de traffic. Donc si tu veux payer et aller plus vite, tu la prends et l'argent va à la compagnie privée et si tu ne veux pas payer, tu endures le traffic de la route régulière.

Tym Machine

@Francis St-Pierre,

"Je ne crois pas qu'on se rende à ce point. Juste quand Hydro-Québec augmente ses taux pour suivre l'inflation (et même moins) des dizaines de groupes de "défense" des pauvres montent aux barricades"

So what? Tu laisses les groupes de pression chialer et tu gouvernes.

J'en ai plein mon casque d'avoir des gouvernements de poltrons qui craquent toujours face à la menace et au chantage. Qu'est-ce que ça fait dans ce temps là? Ça engendre encore plus de menaces et de chiâlage des groupes de pression parce qu'ils ont appris que ça marchait.

S'il fallait succomber aux groupes de pression à chaque fois, rien ne se ferait au Québec et ailleurs. Les médias, gouvernement et le public en général accorde déjà trop d'importance et de temps d'antenne à quelques poignées de manifestants à chaque fois qu'un projet de loi est adopté.

La Solution

@Tym Machine,

Je suis 100% d'accord avec vous, et puis les tickets de stationnement, surtout à Montréal, c'est une véritable arnaque.

Et bien souvent, à cause de la mauvaise signalisation routière, plein d'automobilistes confus se font prendre par des policiers qui exploitent justement ladite signalisation déficiente pour piéger les automobilistes.

Des stops au mauvais endroit, trop loins, trop près. Des détours mal faits, des lignes sur l'asphalte mal-faites, au mauvais endroit ou carrément effacés avec le temps.

La signalisation routière et les panneaux de stationnement induisent très souvent l'automobiliste en erreur et les policiers le savent et ils abusent de la situation.

Le pire cas est celui de SOS ticket. Un policier, payé pour donner des contraventions avait lancé une entreprise SOS Ticket pour contester les contraventions.

Finalement, il a pris la bonne décision de quitter la police et de gérer à temps plein son entreprise de contestation de tickets.

Mais pour dire comment ils sont crottés.

marianne

A propos de tickets, je recommande aux Montréalais un point fructueux en matière de tickets : quand vous descendez Peel, juste avant de croiser René Lévesque, là où la chaussée est très, très large, prenez bien garde même quand la lumière est verte. Il suffit qu'un piéton que vous n'auriez pas vu mette le pied en bas du trottoir loin à gauche pour qu'un policier jusque là invisible vous saute dessus et vous colle un ticket pour 150 $. Expérience personnelle. Depuis, j'ai constaté qu'il y a très souvent une voiture de police embusquée dans un coin, judicieusement placée à cet endroit, et plusieurs de mes amis m'ont signalé la même mésaventure. Easy money ...

Je sais bien que ce commentaire n'a pas de rapport avec le billet initial, mais je ne résiste pas à mon devoir (libertarien) d'alerter les foules ...

Carl-Stéphane Huot

@F. St-Pierre: Ici à Québec, c'est surtout les sacs "écolo" en plastique qui ont la cote. Cette évaluation de 20 utilisation par sac en plastique, je l'ai lu à différentes reprises sur le net, et me semble assez juste, surtout si on le remplit passablement. (Le point faible est au niveau où les poignées sont attachées aux sacs.) Ce serait une idée de demander aux don quichotte de l'OPC de faire des essais en 50 points pour déterminer le meilleur sac écolo à acheter ;-). Quant aux sacs de tissus, il est possible que ce soit sensiblement plus. Un petit bémol cependant: il faut les garder propres, sinon, inutile que les Maple Leaf de ce monde fassent des efforts pour nous protéger des toxi-infections alimentaires...

La Solution

@Marianne,

Je ne comprends pas votre histoire, cela ne fait aucun sens qu'un automobiliste recoive un ticket pour avoir passé sur un feu vert.

SVP, expliquez-nous plus en détail c'est quoi que vous essayez de nous dire.

Merci

Francis St-Pierre

@ Tym : Personne n'a dit que c'était une bonne affaire de se soumettre aux groupes de pression, mais c'est bien ce qui se passe dans la réalité. Tant qu'il y aura un gouvernement démocratique les groupes de pression auront un gros impact.

Un gouvernement totalitaire n'a pas à se soumettre à cette pression "populaire" mais évidemment d'autres problèmes mineurs tels l'emprisonnement arbitraire et un massacre de manifestants ou deux par année peuvent survenir...

Bob

Quoi!! Plus de sacs en plastiques à la SAQ? SCANDALE! Vite, sortons à la rue hurlez à l'injustice! Aux Armes citoyens! Comment le gouvernement ose-t-il bafouer ainsi nos droits fondamentaux? Maudit gouvernement interventionniste! Ça pis la guerre en Irak, même affaire.

Non mais..

marianne

Pour La Solution :
Eh bien, il semble que les piétons soient toujours prioritaires, même quand la lumière passe au complètement vert pour les automobilistes. Pour avancer, il faut attendre qu'il n'ait pas un seul piéton en train de traverser ou même de commencer à traverser. Sinon, pan, 150 $. Quand la rue est très large, comme celle dont je parle, on ne fait pas toujours attention, surtout quand le piéton s'engage loin à gauche et que vous, vous êtes à droite.
Je revois la tête réjouie du flic. Il savait que c'était un bon gisement à tickets. Easy money, que je vous dis ...

Pierre JC Allard

@ Martin Masse: Je crois que je vais être un peu a côté - ou au dessus - du sujet, mais j'ai lu vos explications sur le "libertarianisme" et je me demande si je suis pas un un libertarien (libertarianiste) qui s'ignore. J'ai vérifié sur wikipedia dans quelle sensibilité, de quelle tendance, de quel sous-enbranchement je pourrais m'inscrire... mais je suis confus. Si vous avez une minute pour jeter un coup d'oeil sur ma prose et me dites si j'en suis ou n'en suis pas, je me sentirai mieux. Inutile de tout lire - il y en a beaucoup - mais juste le lien suivant devrait vous permettre de me coller la bonne étiquette: http://nouvellesociete.org/3minutes.html

Cordialement et merci d'avance

Pierre JC Allard

La Solution

@Marianne,

Je me demande si les policiers touchent une commission sur les tickets qu'ils donnent ?

Un peu comme un vendeur de voitures qui touche un salaire fixe de misère plus des commissions variables selon les ventes.

Le gros du salaire des vendeurs de voitures est la commission.

Martin Masse

@ Pierre JC Allard,

"je me demande si je suis pas un un libertarien qui s'ignore"

J'ai lu quelques pages sur votre site et il ne s'en dégage malheureusement aucune perspective cohérente qui permettrait de vous identifier comme un libertarien.

Certaines de vos positions amèneraient peut-être une diminution du rôle de l'État par rapport à ce qui est le cas actuellement, mais votre programme de "Nouvelle Société" propose toute une série de services "gratuits" donnés par l'État, de programmes et d'interventions étatiques, sans autre justification que le fait que vous y voyez des avantages pour la société. D'un point de vue libertarien, l'État n'a rien à voir dans tout ça, et s'il y a effectivement un avantage pour "la société", des individus qui partagent ce sentiment s'organiseront pour produire le bien ou le service en question dans un contexte de libre marché.

De plus, je ne retrouve nulle part dans votre programme les principes de base que sont la liberté individuelle, la coopération volontaire et la propriété privée en tant que fondements des relations sociales. La perspective même de chercher à remodeler la société et à créer une "Nouvelle Société" selon un plan idéal qu'on imposera d'en haut contredit directement le point de vue libertarien et s'apparente plus à la vision constructiviste des idéologies collectivistes qui visent à créer un "Homme nouveau".

Pierre JC Allard

@ Martin Masse: Merci pour votre prompte et claire réponse. Dans un sens vous me rassurez, car en me retrouvant d'accord avec beaucoup des principes que vous énoncez je commençais à craindre que tout n'ait déjà été dit que je n'aie perdu des années de ma vie a ré-inventez la roue.

Libéré de cette inquiétude, je vais donc maintenant faire mes devoirs et vous souligner - brièvement - d'ici peu quelques éléments du programme que je propose qui me semblent coller tout à fait aux principes libertariens.

Si nous identifions ainsi un dénominateur commun, il sera plus facile par la suite, si vous le souhaitez, que nous discutions sereinement de nos divergences. Ce type de discussions sereines me paraît aujourd'hui cruellement absent du paysage politique canadien.

Je pense que, si nous parvenions à ce genre d'échanges, nous ferions oeuvre utile en incitant à faire de même ceux qui ont d'autres opinions et qui au leu d'en discuter se limite a s'affubler réciproquement de noms d'oiseaux.

Si vous êtes d'accord, je vous envoie quelques idées la semaine prochaine, En attendant, juste deux phrases tirées de mon site et qui ne devraient pas vous scandaliser.


" Redistribution de la richesse et démocratie ne constituent pas la finalité d'une Nouvelle Société: elles n'en sont que les conditions préalables essentielles. Le but ultime d'une Nouvelle Société, c'est de rendre à l'individu sa liberté. Pas seulement la liberté comme concept métaphysique - dont chacun peut bien prendre ce qu'il en comprend - mais une liberté "au quotidien" qui lui permette de jouir de ces biens et services dont il dispose, d'évoluer à sa guise et de devenir tout ce qu'il choisit de devenir. La liberté est au-delà de la démocratie."


" Dans toute société, le véritable choix est entre "capitalisme" et "entrepreneuriat", lesquels ne s'opposent que comme les deux pôles d'une même réalité. Le premier réprésente l'apport du passé et donc les forces de stabilité, le second celles du changement. Le positionnement politique sur l'axe entre ces deux pôles indique le rythme d'évolution qu'on souhaite et il est important de comprendre que toutes les formes d'assistanat sont les alliées circonstancielles des forces passéistes, alors que le dynamisme est inséparable du travail rémunéré à son mérite."

Pierre JC Allard

Pierre JC Allard

errata: réinventer, lieu, se limitent

PJCA

R. David

@trouverunecirculaire.ca:

Aucun geste de la SAQ ne peut être admiré, c'est un monopole. Ils sont exécrables par défault.

C'est pas parce que tu aimes les monopoles que tu dois l'imposer à tout le monde tu sais.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Groupe Facebook

La dette du Québec