« Pris en otage par les optométristes du Québec | Accueil | Un nouvel «Ex-Centris» public »

18 janvier 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pierre-Yves

Idée: organiser une compétition annuelle du 'Prix citron de l'illetrisme économique'. Les prix seraient décernés aux chroniqueurs, journalistes, écrivains ou politiciens ayant proférés le plus de crétineries, et les plus absurdes, au cours de l'année écoulée, dans leurs interventions publiques, ou leurs écrits.

Chaque prix serait accompagné d'une notice explicative, pièces à conviction à l'appui, détaillant exactement la nature et l'ampleur des idioties alignées par l'heureux récipiendaire (dans un but pédagogique, évidemment)

Pour cette année je verrais bien Alain Dubuc, celui qui nous explique sans rire "qu'un dollar épargné n'est pas réinvesti dans l'économie" (pfuitt! Disparu...), et "qu'un crédit d'impot à la rénovation est plus moral qu'une baisse d'impot parce qu'on peut pas acheter un téléviseur coréen avec" (pour visionner des pornos probab', ça doit être là que le côté 'moral' intervient - sinon, je vois pas).

Mais je suis certain que la concurrence serait rude.

marianne

Le nombre de ces bouffons qui ont à un niveau quasi-olympique d'incompétence et de sottise est tel que je propose plutôt de tirer au sort pour attribuer la médaille d'or - ou le Prix citron. Dans tous les cas on est sûrs de faire mouche.

marianne

Il faut dire que la sacralisation de l'intronisation du président Obama à laquelle on assiste en ce moment a quelque chose de démentiel. Toute cette projection positive de la part d'un monde égaré sur un type qui va craquer des milliards de milliards en fumée et appauvrir le monde occidental ! Sur RDI c'est quasiment en continu que l'on assiste à ce spectacle médiatique pourtant complètement insignifiant. Tout ce monde prend ses désirs - non, ses rêves - pour des réalités. C'est vraiment désolant. Dans la Bible il est dit "ils ont des yeux et ne voient point", en France on dit souvent "avoir de la peau de saucisson devant les yeux". Au choix selon délicatesse, mais ce sera le même résultat.

Pierre-Yves

@Marianne

Intéréssant également dans ce contexte surréaliste, de mettre en parallèle l'argument selon lequel 'les baisses d'impôts c'est pas efficace parce que les chômeurs n'en profiteront pas' (vous ferais remarquer que les allocation chômage sont imposables), et celui selon lequel 'le crédit d'impôt à la rénovation sera plus efficace que les baisses d'impôt' (sur certain mon homme, quand vous êtes au chômage c'est précisément le temps de dépenser 20,000 piasses pour rénover le patio pas vrai?).

Stéphane Dumas

un brin hors-sujet mais peut complémenter l'article, il y a un bon texte de Jacques Garello du site Libres.org titré "L'homme le plus puissant du monde"
http://www.libres.org/francais/editorial/011809_presidence_usa.htm

Olivier Golinvaux

Ralph Raico a pas mal écrit sur FDR lui aussi

http://www.lewrockwell.com/raico/raico-arch.html

http://www.fff.org/toc/raicofdr.asp

Mattiew

@Pierre-Yves

Ouff, boujour le travail herculéan, ca serait extremement difficile à departager au Quebec! C'est pas pour rien que l'on est parmis les derniers dans le ranking des états, provinces et territoires en Amerique du Nord en rappot au niveau de vie..

Y a pas a dire, si on devait dire qu'on "plante" tout le monde sur un sujet c'est bien sur la quantité démentiel d'illétrés economiques que l'on possède au Quebec.

M. Tremblay

Au sujet de FDR et des progressistes américains en général, j'ai bien aimé Liberal Fascism, par Jonah Goldberg. Les chapîtres sur le New Deal et sur le mentor de FDR, Woodrow Wilson, sont particulièrement intéressants.

http://www.amazon.com/Liberal-Fascism-American-Mussolini-Politics/dp/0385511841

Par exemple, Mussolini et Stalin ont tous deux reçu des lettres élogieuses de la part de la présidence américaine et ont servi de sources d'inspiration ici et là, mais les historiens ne s'en "souviennent pas"...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook