« John Stossel sur les plans de relance de l'économie | Accueil | Ainsi font, font, font les fonctionnaires… »

23 mars 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Steven

Si Montréal est la «capitale de la créativité publicitaire en Amérique du Nord», pourquoi n'y a-t-il que les publicitaires de la métropole qui le savent? hmm... P-ê que la capitale de la créativité publicitaire éprouve de la difficulté à offrir de la bonne publicité à un prix compétitif et cherchent, comme bien d'autres entreprises et individus en difficultés, de l'argent des contribuables afin de pouvoir continuer à mal gérer leurs business.

lutopium

Innacceptable.

Justin Bertrand

Lorsque critiqués par les "droitistes", libertariens et conservateurs, les taxes sont tout de suite défendues par les gauchistes comme servant à "aider les pauvres".

Tous les gauchistes, socialistes, syndicalistes, communautaristes, organismes à but non-lucratifs, et tout le monde disent qu'on paie des impôts pour "aider les pauvres". Ils disent qu'il faut avoir du coeur, de la compassion, qu'on vit en société et qu'il faut penser aux autres.

Pourtant, personne, aucun individu ne reçoit de l'aide rapide, directe, utile et constructive de la part de l'état. Ce sont toujours les fonctionnaires, bureaucraties, bureaux d'études, groupes de pression qui reçoivent le gros de la subvention.

Les individus, qui ont payés des taxes toute leur vie, font la file d'attente à l'urgence, meurent sur des listes d'attente de chirurgie, attendent avant de recevoir leur chèque de chômage etc.

Je ne vois pas quels "pauvres" on aide avec toute cette publicité d'état et toutes ces subventions.

Il me semble qu'à l'heure de la crise économique, les taxes servent de plus en plus et surtout à aider les RICHES.

Justin Bertrand

Mais ce qui m'offense le plus ce n'est pas la façon dont les gouvernements dépensent ou gaspillent notre argent, ça je m'en fous car cela ne me concerne pas.

Ce qui m'offense c'est la façon dont les gouvernements collectent leur argent, c'est à dire par la force en nous obligeants de payer sans notre consentement.

C'est un faux débat et cela nous éloigne de la pertinence du sujet que de débattre du gaspillage des fonds publics. Ce n'est pas la manière dont l'argent est dépensé qui est le problème mais plutôt la manière dont l'argent est collecté.

Car si ce n'était pas des publicités insipides, le gouvernement gaspillerait notre argent sur d'autre chose et le résultat sur notre talon de chèque de paie serait le même.

Le gouvernement, s'il veut de l'argent, devrait faire comme tout le monde, c'est à dire la gagner honnêtement à la sueur de son front.

Normand Brisebois

Tout le monde le fait...alors, un fou dans une poche,.... fais-le!!

Ça me met toujours en rogne de voir dans le générique d'une émission de TV, d'un documentaire ou d'un film.......Crédit d'impot fédéral, crédit d'impôt de Québec....et gnan gnan gnan!!!

Maintenant la publicité....ce serait ajouter l'inadmissible à l'intolérable..!!

Phiu-x

@Justin Bertrand :

Intéressant comme point de vue, mais complètement redondant. Le gouvernement c'est tout le monde (et personne quand vient le temps de trouver une responsable ... mais bon. ). C'est certains que le gouvernement gagne sont argent à la sureur de son front car vous et moi travaillons et payons des impôts. Je ne saisie pas trop en quoi ce n'est pas le cas présentement et en quoi ça ferait une différence.

Je suis plutôt de l'avis contraire. Le gouvernement doit éviter le gaspillage des fonds publics et pour ce faire il se doit regarder la manière dont l'argent est dépensé. Et pas juste les dépenses, mais tout ce qui sort, y compris les subventions, les salaires,etc.

Je vous cite :" Ce qui m'offense c'est la façon dont les gouvernements collectent leur argent, c'est à dire par la force en nous obligeants de payer sans notre consentement."

La loi sur l'impôt est claire : c'est "criminel" de ne pas payer ses impôts. Je n'ai pas de problème avec celà. Or j'ai un problème avec la façon dont il collecte les impôts: Ce n'est pas juste de payer plus si on utilise moins.

Or ce principe existe justement parce que , . Si tout le monde demain matin déciderais des mettre sur le BS, le gouvernement manquerais d'Argent. C'est comme les assurance. C'est en partant du principe qu'il doit y avoir plus de cotisations que de bénéficiaires. Or pour moi ça c'est criminel, tel une combine de type pyramidal. Pourtant nous avons la technologie pour savoir exactement combiens coûte un bénéficiaire et combiens il doit "rapporter".

Or pourquoi Hydro-Québec est capable de mesurer ma consommation d'électricité et me facturer selon mon utilisation, mais notre gouvernement est pas incapable d'instaurer un système d'imposition où ma facture est calculée annuellement selon ma consommation? Parce que si il le fait. Fini les programmes sociaux car bien moins de gens les utilisent qu'il y a de gens qui payent pour. Et c'est là tout le problème , et tout un à part ça . S'il ferait ça, ça revient à dire qu'il ne pourrais pas offrir de programmes sociaux (oh malheur!)


Je divague, mais elle est peut-être là la solution : Prouver au gouvernement que son système "égalitaire" ne l'est pas justement. Si tout le monde utilise les services "gratuit" de l'état en même temps, on ne tient pas 24 heures.

La richesse doit se créer en quelque part... Contrairement à ce que croient une trop grande majorité au Québec: L'argent ne tombe pas du ciel. Si on vous enlève votre principe pyramidale vous n'irez pas loin et devrez travailler (et mon dieu que ça vous fait peur) .

Rien ne m'écœure plus de payer de l'impôts quand je sais pertinamment que je n'ai pas causé de dépenses proportionnelle à ce que le gouvernement me réclame. Alors je demande : À part faire tomber le système, elle est où la solution du juste milieu ? Moi je dit qu'il y en as pas. Mais vous pouvez ne pas me croire.

Gilles Guénette

EXCELLENTE chronique d'Yves Boisvert à ce sujet ce matin dans La Presse:

[...] Figurez-vous que les agences de publicité veulent profiter de l'occasion pour aller téter leurs millions aux mamelles de l'État.

Quelle occasion? Mais la crise, voyons. Jamais n'y a-t-il eu autant de gouvernements aussi pressés de garrocher des milliards qu'ils n'ont pas sous prétexte de relancer l'économie.

Alors les gens de la pub, ces grands arrangeurs de vérité, se sont commandé une belle petite étude de chez Secor pour montrer comment ils sont importants et formidables économiquement parlant.

Qu'importe: en se déguisant en industrie et en pompant de l'air dans leurs chiffres, ils veulent obtenir des subventions, des crédits d'impôt et toutes ces choses que les gouvernements donnent parfois pour créer des «grappes» industrielles, comme le multimédia.

C'est la meilleure. L'association des dépanneurs devrait aussi demander des subventions. En fait, toutes les entreprises devraient être subventionnées, puisqu'elles créent de l'emploi.

Si le gouvernement du Québec verse un sou à cette industrie, je me fais naturaliser Acadien et je m'en vais vivre à Caraquet.

http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200903/26/01-840667-comprenez-vous.php

Justin Bertrand

Phiu-X,

Ce que je veux dire c'est que les fonctionnaires, députés, ministres qui veulent dépenser de l'argent pour les bonnes oeuvres de "charité" et de solidarité sociale devraient le faire avec leur propre argent à eux et non pas avec l'argent du contribuable.

Tu es un ministre ? Tu veux lancer un programme de garderies gratuites pour tout le monde ? Pas de problèmes fais le avec ton argent à toi et avec l'argent des autres ministres généreux et philantropes qui voudront bien le faire avec toi.

Mais ne le fais pas avec l'argent des honnêtes travailleurs.

Voilà mon point de vue. Mon point de vue c'est que la charité est une affaire privée et non pas publique.

Justin Bertrand

Phiu-X,

"La loi sur l'impôt est claire : c'est "criminel" de ne pas payer ses impôts. Je n'ai pas de problème avec celà."

Si un jour la loi te dis que tu dois te jetter en bas du pont et que c'est criminel de ne pas le faire ?

Juste parce que la loi me dit que je dois me laisser manger la laine sur le dos ne fais pas de moi un criminel quand je veux garder ma laine pour moi-même.

La loi est pourtant claire, c'est CRIMINEL de VOLER !

Alors on a deux lois qui se contredisent, une qui dit que c'est criminel de voler et l'autre qui dit que c'est criminel de ne pas se laisser voler.

Ça n'a aucun sens, pour moi les impôts c'est DU VOL et le vol c'est CRIMINEL !

Justin Bertrand

Phiu-X,

Je ne comprends pas très bien votre principe de proportionalité des impôts ? Vous voudriez qu'on paie des impôts selon la mesure qu'on utilise les services fournies par l'état ?

Pourquoi voudriez-vous alors que les impôts soient obligatoires et collectées par la force ?

Ne pourrais t-on pas plutôt privatiser les services de l'état et quand un citoyen utilise un service privé tout simplement lui envoyer la facture selon l'entente entre le fournisseur de service et le client ?

Dans ce contexte l'étate de la collecte et de la gestion des impôts est superflue.

Si vous voulez payer autant que vous utiliser, aussi bien permettre le libre marché et tout privatiser et vous n'aurez pas à payer des impôts.

Quand j'achète mon épicerie, je paie l'épicier directement, je ne paie pas des impôts au gouvernement proportionnellement à mes dépenses d'épicerie et le gouvernement ne paie pas l'épicier en fonction de mes achats.

Alors, ce devrait être la même chose pour tous les services du gouvernement.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Groupe Facebook

La dette du Québec