« L'arnaque du lait | Accueil | Climategate: La Presse nous prend pour des cons »

24 novembre 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

alan de Bx

Excellent, je l'ai relayé biensûr sur la page Q d'environnement de "Lumières &Liberté": http://www.lumieres-et-liberte.org/pages/Q_dEnvironnement-2019006.html
Encore merci Gilles
AL'ain G

Francois Forget

Excellent. Depuis plus de dix ans que je me bats pour faire accepter cette fraude. Enfin, une brèche dans le système. :)

François F.

Luc Chartrand

Les réchauffistes obligés de faire publiquement quelques aveux sur la baisse des températures récentes :

http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/11/rififi-chez-les-rechauffistes-suite.html

Étienne

Enfin! Un débat va naitre!
On va pouvoir faire de l'écologique pour des raisons autres que le réchauffement planétaire. Des vrais raisons, sensées et connectées sur les gens. Car après tout, l'écologie, c'est l'étude des êtres vivants et de leur milieu. Quoi de plus déconnecté qu'un individu et la planète toute entière.

Il est possible d'être écolo sans croire au réchauffement global.

Je suis prof d'architecture au cégep et j'ai monté un cours d'architecture écologique.
Je suis un écologiste libertarien, rien de conflictuel. J'évite simplement de dire que je crois pas au réchauffement. Souvent, se sont les étudiants eux-mêmes qui expriment leurs doutes.

Une des premières chose que j'explique à mes élèves est qu'ils ne devaient pas convaincre leurs clients de construire une maison écologique parce qu'il est important de sauver la planète. Je leur expliquais que la première vision qu'il faut avoir d'une maison écologique, était une maison économique, confortable et où on se sent bien, sauver la planète, ce n'est qu'un boni. L'écologie n'est pas noire et blanche. Un maison bien construite est écologique sur certains aspects. C'est pour cela que le système LEED (créé par le privé) est efficace. Il comptabilise des points.

Cette vision, l'utilisateur plus important que la planète entraine beaucoup d'indignation et de "ça pas de bon sens!". Je finis généralement par convaincre. L'écologie est simplement mieux faire les choses et l'économie DOIT être prise en compte. Le "ECO" des deux mots veulent dire la même chose.

Pourquoi on construit écologique:
- Économie de moyen et d'énergie : L'argent est une forme de moyen pour quantifier un travail (je travaille x d'heure ça me donne y d'argent)Gaspiller ou dépenser inutilement de l'argent c'est l'équivalent de travailler gratuitement. Une solution qui n,est pas économiquement rentable, N'EST PAS écologique.
- Confort et bien-être. Une maison écologique doit permettre d'y être bien et en santé, bref que l'humain qui utilise la maison comme milieu de vie y soit bien.
- Durabilité. Avoir à réparer et modifier sans cesse une maison épuise le résidant. Son investissement doit lui rapporté en bien-être le plus possible.
Plus de lumière solaire, moins de perte d'énergie, un air sain, plus d'argent pour autre chose... ce sont la les base du confort, mais surtout de l'écologie. Une construction de qualité.

P.S.
Quand on pense que L'ONU veut qu'on décourage la natalité car ça réchauffe la planète... ( bon, il est vrai que l'ONU ciblait surtout la natalité non désirée : "mettez un condom, c'est bon pour l'environnement")

Kevin

@ Étienne

Exactement ma position, j'étais dans le comité d'environnement au collège (au travers de plein de jolies jeunes filles :DDD) et j'étais le seul qui gardait la tête froide et qui tempérais leurs ardeurs idéalistes avec la réalité. Même si on souhaite très fort que 2+2=5, ça fera toujours 4!

Le plus drôle avec la natalité c'est qu'on remarque qu'elle diminue avec la hausse du niveau de vie! Les imbéciles qui croient au 9 milliards en 2050 sont complètement déconnecté! En premier lieu il faut comprendre que l'augmentation gigantesque de population du 21e siècle est dûe à une augmentation de l'espérance de vie et non une augmentation de la natalité! Si ma grand-mère est encore en vie à 85 ans, c'est une augmentation de la population! De plus, on remarque que la natalité des populations occidentales (plus confortable) diminue, donc l'augmentation des revenu et l'amélioration des soins de santé permettrait à la population de se stabiliser un peu plus et avec ce qui se passe en Chine et en Asie, on peut aisément imaginer que l'augmentation de population ne sera pas un gros problème... Anyway, que faire contre un tel problème? Un génocide? Moi je dit à ceux qui sont inquiet de sauver la planète : suicidez-vous!

B. Vallée

Ainsi donc, la réputation de pureté virginale, pour ne pas dire angélique, des environnementalistes, serait maintenant un peu entachée... Des scientifiques « réchauffistes » se seraient livrés à de petites magouilles et à de petits manipulations de données pour mieux faire avancer la cause... Au fond, c'est rassurant. Ça démontre que ces types sont humains, finalement. Qu'ils sont, eux aussi, faillibles dans tous les sens du mot. Ça ne remet peut-être pas en cause toute la question des changements climatiques, mais ça démontre les limites de la théorie. Surtout, ça révèle qu'il y a aussi, de ce côté-là des choses, des INTÉRÊTS à défendre : des subventions de recherche, bien sûr, des carrières (médiatiques, particulièrement) à faire avancer en se plaçant dans le « bon courant » mais, plus encore, des possibilités de pouvoir accru pour la classe politique, via la taxation sur le « carbone »... Que ça plaise ou non aux belles âmes, en ce bas monde le pur désintéressement n'existe pas...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Groupe Facebook

La dette du Québec