« Victoire de Ron Paul à CPAC | Accueil | Une comédie libertarienne : Pirate Radio (2009) »

11 mars 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

François

Très bon texte qui explique bien comment notre système monétaire fonctionne.

Il y a quelques semaines, j'ai décidé de lire un livre d'économie qu'une de mes amie avait lue au Cégep. J'ai trouvé le chapitre sur "La monnaie et l'inflation" particulièrement intéressant. On y explique comment la monnaie est créé de nos jour. C'est à dire principalement (95% et +) à travers des prêts consentis aux particuliers, aux entreprises, au gouvernement...

Si seulement la majorité des gens comprenaient comment l'argent est créé, je crois que la plupart n'en reviendraient pas. Plusieurs personnes croient dur comme fer que l'argent que les banques / caisses leurs prêtent vient des dépôts que les autres ont fait ce qui est complétement faux.

Voici un exemple concret de ce qui se passe vraiment:
Monsieur X veut emprunter 100 000$ à la banque Y. Il se présente à la banque, on examine son crédit et on lui accorde le prêt. À la signature du prêt, la banque Y augmente son dépôt de 100 000$ (actif de la banque). La banque dépose 100 000$ dans le compte de monsieur X (passif pour la banque). L'augmentation du montant du compte de monsieur X est donc une création monétaire. Lors du remboursement du prêt par monsieur X, il y a destruction de monnaie et donc diminution des moyens de payements.

Quelqu'un pourrait se demander d'où vient l'argent nécessaire au payement des intérêts du prêt de monsieur X? L'argent provient de d'autre agents de l'économie à travers les prêts qui leurs sont consentis. C'est un merveilleux cercle d'endettement perpétuel...

Une fois que l'on a compris comment l'argent était créé, on peut se poser d'excellente questions. Par exemple:
- Si un particulier créait de l'argent comme le font les institutions financières, ce serait considéré comme de la fraude et il serait très vite mis en prison. Pourquoi les institutions financières fonctionnent elles encore?
- Quelqu'un pourrait dire que c'est de l'exploitation ou même de l'esclavage que de ne rien donner à quelqu'un et de lui demander en retour des intérêts. Alors pourquoi, les institutions financières le font elles des milliers de fois à tous les jours sans représailles?


Jonathan

Les économistes autrichiens disent que les prix en générale devraient descendre, mais à cause de la création monétaire c'est le contraire qui s'observe.

Alors comment est-ce que les économistes «non autrichien» expliquent l'augmentation des prix à la consommation?

Julie

Si l'on revient au modèle de la monnaie rattachée à l'or, quelles implications pratiques cela peut avoir sur les citoyens? Les gens vont-il perdre leurs économies? Une hyperinflation comme aux temps de désintégration de l'Union Soviétique?

Quelques opinions là-dessus?

Mathieu NV

Excellent article Martin!

Est-ce que le ''funny money'' est un clin d'oeil au mouvement créditiste particulièrement à ses débuts en Alberta?

Steven

@Julie

L'or protégerait (pas de façon parfaite mais bien mieux que maintenant) de l'hyperinflation. Il y a inflation des prix lorsqu'il y a inflation de la masse monétaire et du crédit. On ne peut pas créer de l'or à partir de rien comme font les banques et la banque centrale en ce moment. L'or protège donc de l'inflation des prix.

L'implication pratique pour les citoyens est que leur argent (donc leur salaire) ne perd pas de la valeur. Les gens peuvent économiser sans avoir à craindre que leur argent valent beaucoup moins à leur retraite dans 30 ans (admetons). Aussi, lorsqu'on trouve des moyens de produire des biens à moindre coût et/ou lorsque la compétition augmente l'offre, le prix des biens et services baisse plus en prix sans que les salaires ne baissent nécessairement. Ça enrichit plus les citoyens au lieu de la classe politique et des parasites se servant dans les coffres du gouvernement.

C'est une réponse partiel mais j'espère que ça t'aide à comprendre plus.

Christ

Martin

your doing a good job and congrad. on making Lewrockwell.com.

Denys

Excellent Martin.

"Inflation is a way for governments to spend more without having to directly impose taxes"

I would respectably add that Inflation is really nothing more than an invisible tax on the last recipients of the new counterfeited money.

Stocks are moving up on Government stimulus, more Government debt, artificial 0% interest (free money) and the US Fed purchasing government debt with fiat money generally known as quantitative easing. “Central bank purchases financial assets (mostly short-term), including government paper and corporate bonds, from financial institutions (such as banks) using money it has created ex nihilo (out of nothing).”https://en.wikipedia.org/wiki/Quantitative_easing

We may as well enjoy it while it last but when this mirage stops it will be catastrophic.

We should not be surprise if one day in the not very distant future this levitationomic economy is replaced by a sad reality. It will prove to be highly consequential.

In February the US budget deficit was at more than 7 billion per day. That is absolutely mad and not sustainable.

Money after all can only be a claim on goods and services and fudging the books can only work for a certain time. This is nothing more than credits from heaven for temporary and imediate consumption. This new money is ether printed or borrowed. Nothing is produced to back it up. In other words where there appears to be a (+) in spending there is an equivalent
(-)(plus interest) on the other side.

Does any one not understand what caused the crisis?
Some do but as you mention’s they have the legal stick.

This is a mix of a Classical-Keynesian deferral of the financial crisis combine with a smoke and mirror accounting prestidigitation from central banks that are still swapping toxic investments (Corporate and now Countries for cash.

It is the largest engineered scam in history.

Hold on to your hats.

Denys.

Sébas

Excellent !

"(...) this logically implies a fundamental violation of property rights and should be unacceptable to them."

"In a sane world, central banking would be considered an act of expropriation and would be abolished."

***

Il n'y a RIEN de pire que la présence d'une banque centrale (et pas seulement au niveau économique, mais aussi au niveau politique).

A terme, la naissance d'une banque centrale dans un pays (ou dans presque tous les pays, de nos jours), "accouche" TOUJOURS d'une débande totale ou la tyrannie... (ou plutôt: les 2 en même temps).

Sébas

Oups:
"débandade totale ou de la tyrannie"

François

@Julie

Selon moi, si l'on décidait de rattacher la monnaie à un métal, on devrait choisir l'argent plutôt que l'or. Principalement parce que les banques, les gouvernements et les gens les plus riches détiennent la majorité des réserves d'or. Et donc, si l'on rattachait la monnaie à l'or, le pouvoir d'achat de ces groupes augmenterait énormément!

Mais en fait, on pourrait rattacher notre monnaie à n'importe quel métal, l'or, l'argent, le cuivre, ...

L'important est de rattacher la monnaie à UN SEUL métal et laisser le prix des autres métaux flotter par rapport au métal choisi.

Sébas

@ François qui écrit:

"L'important est de rattacher la monnaie à UN SEUL métal"

Mais pourquoi dites-vous ça ???

Pourquoi ne pas laisser le libre marché décider à 100%... et si UN ou DES métaux devient/nent plus populaire/s que les autres, "ainsi soit-il"...

Steven

@François et Seb

François a écrit une réponse vrai mais icomplète. Ce qu'il veut dire est que si l'État rattache le dollar à un métal, il ne faut pas le faire avec 2 ou plus. Pourquoi? Parce que si L'État attribue une valeur au métal (ex. fictif: 1$ vaut 0,5 grammes d'argent et 0,005 grammes d'or)et qu'un métal s'apprécie par rapport à un autre sur le marché,les consommateurs retireront ce métal afin d'aller l'échanger directement contre l'autre métal. Ce qui les enrichiraient. Ceci créera donc des distortions dans la monnaie.

Cependant, comme tu le dis, il vaut mieux ne pas rattacher du tout le dollar à un métal, faire disparaître le dollars et laisser les gens payer avec le métal (ou le certificat garantissant l'échange pour le métal) qui leur convient d'abord que le marchand accepte ce métal bien sure. De toutes manières, à la longue, un ou deux métal dominerait le marché grâce à la facilité de l'utiliser comme médium d'échange.

Pierre-Yves

@Steven:

" Parce que si L'État attribue une valeur au métal (ex. fictif: 1$ vaut 0,5 grammes d'argent et 0,005 grammes d'or)et qu'un métal s'apprécie par rapport à un autre sur le marché,les consommateurs retireront ce métal afin d'aller l'échanger directement contre l'autre métal. Ce qui les enrichiraient. Ceci créera donc des distortions dans la monnaie."

C'est ce qu'on appelle de l'arbitrage, mais un faux problème à mon avis en ce qui concerne la valeur de la monnaie; l'arbitrage fait partie intégrante de la fixation des prix au marché, voir par exemple les Swaps, et cela s'applique bien entendu à la monnaie.

Steven

@Pierre-Yves

Je suis en accord avec ce que tu dis. Je ne suis pas pour le fait que l'État ne légalise qu'un moyen d'échange. Comme tu le dis, c'est de l'arbitrage. L'État l'a fait un bon bout de temps avec l'or à 35$. On a vu l'ensemble des manipulations effectuées par l'État lorsqu'il était clair que l'or n'avait plus cette valeur. L'État ne devrait pas fixer la valeur de la monnaie du tout.

Ce que je disais plus tôt est que si l'État décide quand même de le faire, il est plus nocif d'attribuer la valeur d'un dollar à deux métaux au lieu d'un pour les raisons mentionnées dans mon commentaire précedent.

André J. Bernier

Bonjour,
Félicitation pour cet article que reflète bien une situation mais
qui va s'ocuper des causes et suggérer uen solution, j'ai dépensé beaucoup de temps et argent pour connaître un peu tous les système bancaires de l'occident mais c'est toujours le même principe qui cause problême.
j'ai étudié toutes les récessions aux U.S.A. depuis leur indépendance..
toujours le même principe mis en cause.
Veuillez, Monsieur Steven, accepter mes salutations
André J. Bernier,c.i.m.e.p.

Steven

@André J. Bernier,

Bonjour M. Bernier. Bien que j'endosse les conclusions de l'article ci-haut à 100%, ce n'est pas moi qui l'ai écrit. Je crois que vos salutations devraient se diriger vers Martin Masse, l'auteur de l'article. Cependant, si vos salutations ont à voir avec mon commentaire, qui était le dernier à ce sujet avant le votre, je vous remercie et accepte vos salutations!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook