« Cafouillage de la grippe H1N1: c'est la faute aux nouveaux médias | Accueil | L'illusion tranquille en ligne »

14 avril 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bertrand

Encore du fiel constructif, Martin!

Faut vraiment que les libertariens manquent de modèle positif parmi leurs rangs pour se justifier de taper sur les adversaires de récente mort. Après ton billet du 11 avril, voici que tu récidives le 14. Qu'est-ce que tu cherches? Débattre avec les morts? C'est sûr que tu es assuré ainsi d'avoir le dernier mot!

Et en plus, tu te contredis : être «vieux» fasciste, à 17 ans...!

Tu te souviens peut-être que j'ai craint qu'à force d'être confrontés à l'impossibilité d'avancer dans leur projet, les libertariens risquaient de virer sociopathes, d'haïr la société autour d'eux. C'est ce à quoi me font penser tes deux billets, la haine de la société. Tu oublies vite l'un des piliers du libertarianisme : le principe de non agression.

À la mort de quelqu'un, on ne lui fait pas un procès, on ne fait pas la recension de ce qui nous sépare de lui, on ne lui reproche pas sa jeunesse. N'as-tu aucune décence humaine? Les médias ont l’éternité pour dresser le portrait complet, ils n’ont pas à le faire entre le décès et l’enterrement! Et tu es un média en passant.

Mathieu NV

Bravo Martin, c'est très courageux!

Soit dit, l'Albanie sous Hoxha avait une religion d'état, qui était l'athéisme, un peu à l'image de la Corée du Nord.

@Bertrand:

On peut juger contre les idées d'une personne, à condition que cela n'amène pas à la violence.

La liberté d'expression est le principe clé du libertarisme. Or, disons que Michel Chartrand n'était pas quelqu'un qui entrait toujours dans le fair play. La seule différence est visiblement que Chartrand était aimé car nos bons médias aimaient ce genre de gens surtout qu'ils proposaient des valeurs collectivistes. Jean-Louis Roux n'avait pas eu le même sort malgré qu'il a aussi eu une erreur de jeunesse.

Or, si Chartrand aurait été quelqu'un qui aurait été pro-libre-marché, il n'aurait pas eu un tel appui des élites.

Steven

@Bertrand

Il y a une différence entre ne pas aimé une personne (même le haïr) et l'agression.

Pierre-Yves

Anyway, c'est de très mauvais goût de tirer sur une ambulance, et encore plus, sur un corbillard. Ça manque de classe... et de courage, parce que le courage serait de s'attaquer aux fascistes vivants. On essaira d'oublier cette faute de gôut.

N

Bon, je ne vois pas en quoi ça demande moins de courage, il n'aurait pas répondu de toute façon. Et ça ne vaut pas la peine d'idéalisé les morts, je trouve ça tout simplement hypocrite. De toute façon, Masse s'attaque surtout aux médias.

Christophe VINCENT

@Bertrand,

>> À la mort de quelqu'un, on ne lui fait pas un procès, on ne fait pas la recension de ce qui nous sépare de lui, on ne lui reproche pas sa jeunesse.

Je suis français et ne connait donc pas votre futur canonisé.

Mais si les médias font un saint de qqun à sa mort, il n'est pas inopportun de rappeler ses erreurs passées manifestes et qu'il ne faut donc pas prendre tout ce qu'il pronait pour argent comptant.

Sébas

Chartrand est canonisé sans 'procès'... par tous les Bertrand de ce monde.

Même L'Église -tant conspué par ces mêmes médias du troupeau (et par les autres athées intégristes)- est pas mal plus lente dans ses canonisations.

@ Pierre Yves:

Je suis d'accord que s'attaquer à un corbillard n'est pas très courageux. Par contre, comme dit 'N', les reproches de Martin visent surtout les 'prêtres' médiatiques, pas l'homme.

Et Martin Masse a eu le courage d'attaquer tous les dogmes entourant le soi-disant réchauffement et les dogmes entourant le H1N1

Courage que la plupart de nos politiciens, journalistes et universitaires pro étatiques, n'ont plus.

Une chance que ce cyber-magazine existe, sinon nous n'aurions jamais autre chose que l'unanimité médiatique/politique de masse.

Martin Masse

Ça me surprend de voir Pierre-Yves se faire ici le gardien du bon goût et des tabous traditionnels alors que je dois parfois effacer ses commentaires qui dépassent les bornes.

L'idée qu'on ne doit pas dire de mal des morts est d'abord basée sur une superstition antique voulant qu'ils puissent revenir nous faire du mal sous forme d'esprits. Comme je n'ai pas peur que Chartrand vienne me hanter dans mon sommeil, je ne me sens pas lié par cette convention.

Convention par ailleurs absurde et complètement détournée de son sens lorsqu'elle sert surtout de nos jours à censurer ceux qui veulent remettre les points sur les i lorsqu'on canonise des salopards après leur décès, en gommant tout ce qui ne cadre pas dans cette image idéalisée, comme on l'a fait aussi pour Falardeau récemment ou pour Charles Gagnon il y a cinq ans (voir mon article sur le sujet et la controverse similaire que ça avait suscité: http://www.leblogueduql.org/2005/11/charles_gagnon_.html et http://www.leblogueduql.org/2005/11/dcs_de_charles_.html ). (Et soit dit en passant, Chartrand avait aussi bien sûr appuyé les felquistes lors de la Crise d'octobre.)

Tout le monde fait le bilan de sa vie, c'est justement le moment idéal pour le faire, la dernière occasion en fait. Je ne vois aucune raison de ne pas le faire moi aussi, selon **ma** perspective qui diffère de celle de ses hagiographes. Ça va permettre à ceux qui feront des recherches sur lui plus tard de trouver au moins un article sur le Web qui dira autre chose que 99% des autres niaiseries complaisantes.

Comme l'écrit N, je m'attaque surtout aux médias de toute façon dans mon billet, pas tant que ça à Chartrand. Celui-ci a passé sa vie à insulter tout le monde - c'était sa marque de commerce - et à défendre le totalitarisme. Pourquoi je me gênerais pour le rappeler à sa mort, alors que tous les médias en parlent comme d'un saint homme?

Tout ces articles sont de la propagande gauchiste, comme le reste de la merde médiatique conventionnelle. Ça n'a rien à voir avec la mort. Ça a à avoir avec la volonté d'imposer un modèle, celui du militant étatiste au grand coeur qui cherche à faire le bien de la société, même lorsqu'il défend pendant une bonne partie de sa vie des régimes qui ont tué des dizaines de millions de personnes (chhhut, on ne le dit pas!).

Je n'ai pas eu besoin de courage pour écrire ce billet, simplement d'une volonté de contrer cette propagande et de dire les choses telle qu'elles sont, comme pour tout le reste de ce que j'écris.

Pierre-Yves

@Martin Masse:

Je trouve votre "assassinat port-mortem" de Michel Chartrand trop personnel, c'est tout, et je le dis comme je le pense: qu'est ce qu'on en a à foutre qu'il ait eu des opinions fascistes dans sa jeunesse? La moitié des intellectuels québécois affichaient de telles opinions à l'époque, ou sympathisaient avec en tout cas.

C'est vrai que j'ai parfois moi-même des commentaires corrosifs, mais notez que je m'attaque à des groupes, à des castes, et que j'évite de personnaliser.

Tant qu'à mettre le pied dans la fourmilière syndicale, ce serait peut-être plus pertinent de s'attaquer à ceux qui tiennent AUJOURD'HUI les gouvernements par les ...

Chartrand était un dinosaure, mais y'é mort. Pick someone who can fight back, et il n'en manque pas dans cette engeance. Ce sera à la fois plus noble, et plus efficace puisque vous ne créerez jamais de dynamique politique avec un cadavre.

Martin

Bravo Martin pour le billet!

J'ai aucun respect pour un individu anti-propriété privée qui considère qu'un emploi appartient au travailleur alors que c'est un contrat volontaire entre 2 personnes consentantes.

Martin Masse

@ Pierre-Yves,

"qu'est ce qu'on en a à foutre qu'il ait eu des opinions fascistes dans sa jeunesse?"

On en a à foutre qu'il a continué à défendre les mêmes idées totalitaires tout le reste de sa vie jusqu'à récemment. Les médias ne parlent pas non plus de son appui à des régimes communistes.

"Tant qu'à mettre le pied dans la fourmilière syndicale, ce serait peut-être plus pertinent de s'attaquer à ceux qui tiennent AUJOURD'HUI les gouvernements par les ..."

Euh, bizarre, mais j'ai l'impression que ça fait au moins une dizaine d'années que je fait ça!

"C'est vrai que j'ai parfois moi-même des commentaires corrosifs, mais notez que je m'attaque à des groupes, à des castes, et que j'évite de personnaliser."

Justement, pourquoi s'attaquer à des abstractions collectives? Ce sont des individus concrets qui prennent des décisions, qui propagent des idées. Je crois à la responsabilité individuelle, pas collective. Je préfère m'attaquer à des individus. Et dans le cas qui nous occupe, le débat concerne les actions de Chartrand tout au long de sa vie tel que rapporté dans les médias, je ne vois aucune raison de rendre ça plus abstrait.

Pierre-Yves

@Martin Masse:

"Je préfère m'attaquer à des individus. Et dans le cas qui nous occupe, le débat concerne les actions de Chartrand tout au long de sa vie tel que rapporté dans les médias, je ne vois aucune raison de rendre ça plus abstrait."

Plus abstrait avec les défunts (ex. Chartrand); plus personnel avec les vivants - qui eux, peuvent se défendre (ex. Claudette). C'est en résumé mon opinion.

Bastiat79

Quel double standard! Lorsqu'un véritable héros meurt (scientifique, inventeur, entrepreneur, etc.) c'est normal que la presse l'ignore, mais au décès d'un parasite étatiste n'ayant rien fait de mieux que de nuire aux travailleurs non-syndiqués, faudrait surtout pas être critique...

Pierre-Yves

@Bastiat70

En fait nous avons déjà eu une discussion similaire il y'a quelques temps au sujet d'un article de Martin Masse dans le National Post, ou il érentait les commémorations de la bataille de Vimy.

Je suis loin d'être militariste, mais je ne voyais vraiment pas en quoi ça pouvait donner quelque-chose de s'attaquer aux symboles d'un quarteron de pépés un pied dans la tombe, parce qu'au fond c'est la perception que donnait l'article. Parce qu'il y'a des choses qu'on ne peut pas comprende si on y était pas.

Cela n'empêche pas, pour autant, d'entretenir l'abhorration la plus virulente pour les conneries idéeologiques qui ont entraîné cette monstrueuse boucherie, dans laquelle j'ai perdu plusieurs membres de ma famille, mais le mal ayant été fait et il y'a longtemps, il faut aussi penser aux individus, justement, qui restent, et qu'on va inutilement blesser dans cette démarche, aux dommages collatéraux en quelque sorte, qui peuvent rendre toute l'initiative contre-productive.

Le dégat collatéral en l'instance, c'est de paraître taper sur un mort et sa famille. Je préfère tant qu'à moi allumer des pétards sous les fauteuils des Michel Chartrand qui me font suer à l'heure actuelle.

Sébas

@ Pierre-Yves:

Veux-tu attaquer les sophismes et les belles idées "full" bonnes intentions d'un vivant et CONTRIBUER positivement à ce cyber-magazine ?

Voilà un gros nô-nosse à gruger pour toi:
;-)

***

"La disparition d'un résistant exemplaire

Dans leur histoire, les peuples n’en voient passer que quelques-uns. La rareté des citoyens-militants qui, jamais, jamais, jamais, ne dévient de leur voie, qui jamais ne mettent de côté leurs convictions ou la cause en échange d’une liasse de billets fait qu’ils sont si précieux. Le Québec contemporain en a vus passer quelques-uns. Pierre Falardeau en était un. Michel Chartrand aussi. Les deux viennent de nous quitter, laissant le Québec politique plus orphelin que jamais.

http://ko-kr.facebook.com/note.php?note_id=387803394378

Patrick Bourgeois
Réseau de Résistance du Québécois (RRQ)"

Martin Masse

MISE À JOUR: Je m'étais un peu trompé dans mes dates. Les articles de Chartrand son parus en janvier et avril 1938, et non 1939 comme je l'avais écrit. Et comme il est né en décembre 1916, il avait alors 21 ans et non 19. Le billet a été corrigé.

Pierre-Yves

@Sebas:

Oui, that's a legitimate target. Sauf que, il influence qui à part lui-même, ce nono?

Mathieu NV

Pour moi le fascisme et le communisme sont la même chose, et disons que Chartrand a défendu pendant longtemps le second, où guise que personne dans nos médias et dans la classe universitaire remettait cela en question. À vrai dire, il est aussi évident que beaucoup d'autres personnes qui sont décédées n'ont pas eu le même traitement et la liste est longue.

@Sébas:

Cela m'étonne guère de venir d'une tranche du mouvement nationaliste. C'est pour cela que je doute des réelles motivations de ces gens.

Caligula

Chartrand a défendu les faibles contre les puissants toute sa vie, et il a pris d'énormes risques personnels pour ça, contrairement à vous qui ne faites que chiâler sans jamais agir. Vous ne lui arrivez pas à la cheville, petits esprits.

On peut admirer un homme (son courage, son intégrité, son honnêteté) sans nécessairement partager ses idées. Mais vous en êtes incapable puisque pour ça il faut un minimum de grandeur d'âme.

Mathieu NV

''Chartrand a défendu les faibles contre les puissants toute sa vie, et il a pris d'énormes risques personnels pour ça, contrairement à vous qui ne faites que chiâler sans jamais agir. Vous ne lui arrivez pas à la cheville, petits esprits.''

Bien oui, au point de vouloir inciter à une certaine violence et de vouloir faire l'apologie de régimes qui faisaient l'oppresion de faibles.

Par contre, Chartrand n'hésitait pas à critiquer ceux qui ne pensaient pas comme lui.

Caligula

Mathieu

Tout le monde à cette époque ressentait un certain espoir envers les changements apportés par la révolution russe. Ce n'est que des années plus tard, quand on a commencé à savoir ce qui se passait là-bas, qu'on a déchanté. Chartrand était de son époque, voilà tout.

Louisl

En tout cas on a la certitude de pouvoir tourner la page sur les histoires de ce monsieur, on a de la chance... Pensez aux cubains qui se font encore dire que Castro est vivant... Relent du film "Week end chez Bernie"...

Caligula

Mathieu

Je n'ai aucun problème à ce que le peuple utilise la violence contre les tyrans ou les exploiteurs. Même que je considère ça comme un devoir moral. C'est pour ça que j'admire les Français : ils ont tués leur roi, et cela, pour un peuple, c'est énorme.

Christophe VINCENT

@Caligula,

>> C'est pour ça que j'admire les Français : ils ont tués leur roi

Non, les français ont tué un pauvre roi qui n'était pas pour grand chose dans leur malheur.

Leur vrai roi, leur vrai tyran, leur vrai oppresseur, ils l'ont bien gardé malheureusement (leur croyance que l'Etat doit et peut tout faire).

Stéphane Dumas

J'ai pas pu résister à être un peu "politiquement incorrect" ^_^;

Michel Chartrand est maintenant en bonne compagnie pour jaser avec les Louis Laberge, Jean Marchand, Walter P. Reuther.....ainsi que Jimmy Hoffa et André "Dédé" Desjardins ;-)

Tym Machine

Y a pas juste Galganov, Arthur ou encore Falardeau qui peuvent faire des anti-hommages aux défunts loll ;)

Pierre-Yves

J'ai écrit des horreurs sur Falardeau et je les pensait vraiment; mais aujourd'hui qu'il a cassé sa pipe, je ne les écrirait plus. Traitez-moi d'idéaliste si vous voulez.

Pierre-Yves

@Sebas

Et au fait, mon point n'était pas de discuter si critiquer un mort est 'courageux', ou pas. Ce n'est pas du tout en ces termes que je vois la question, et puis le 'courage', ça peut être un atout dans certaines situations, de la stupidité pure dans d'autres: tout dépend de la jugeotte qu'il y'a derrière.

Mon point était de savoir si c'était politiquement payant, de faire ça; et je pense que ça ne l'est pas. Ça fait passer les libertariens pour des iconoclastes animés de pulsions oedipiennes mal résolues; dans mon livre à moi.

Et je pense que ceci est un point de vu constructif, parce que l'essentiel n'est pas de participer, mais d'apprendre de ses erreurs pour finalement, gagner.

Guy Rouillard

Allô,

Tandis qu'une gauche et sa presse honore cet homme dont l'idéologie et les actions sont fortement discutables... il y a des gens infiniment plus honorables, ayant accompli de grandes choses, ayant défendu de nobles causes, ayant risqué leur vie pour améliorer le sort du monde entier, qui meurent dans l'indifférence la plus totale...

Si vous connaissez Jacques Zylberberg, vous savez de quoi je parle... C'est ce type qui, devant le tribunal du CRTC, à Québec, s'indigna de la procédure employée par le CRTC pour faire taire une station de radio de Québec (CHOI RadioX 98.1 FM), procédure que son témoignage prouve non-conforme aux principes fondamentaux du Droit...

Cet homme, brillant avocat, a passé sa vie à défendre la déclaration des droits de l'homme partout où elle n'est pas respectée, quitte à subir l'emprisonnement et les tortures de régimes cruels en son nom. Il est mort le 28 février dernier, dans la totale indifférence, même ici dans la blogosphère...

Au Québec, nous avons, depuis la Révolution Tranquille, pris l'habitude d'honorer les cancres, et nous oublions d'honorer comme il se doit les véritables meilleurs d'entre nous...

Vous savez, à la mort de l'infâme Jean Charest, le Québec l'honorera, malgré sa feuille de route abjecte. Il en sera de même d'Henri Massé, de Claudette Carbonneau, et je pourrais en lister d'autres...

Vous savez également qu'à la mort de l'ex-juge Ruffo, personne ne soulignera son apport significatif à la société. Et qu'il en sera de même avec Pierre-Hugues Boisvenu, et bien d'autres...

C'est à ce titre que les "bien pensants" me donnent la nausée... Honorer les abrutis, cracher sur les vrais héros...

G.R.

Martin

Un autre héros qui ne sera jamais honoré est le Dr Jacques Chaouilli...

Pierre-Yves

@Martin et Guy Rouillard

Effectivement, Chaoulli, Zylberberg, ce sont des gens que j'admire, parce qu'ils sont intelligents mais qu'ils ont aussi des couilles. C'est pas le tout d'avoir un Q.I. de 140, faut aussi avoir des couilles. Et on trouve pas ça beaucoup au Québec asteure. Chartrand y réfléchissait comme un pot de chambre, mais il en avait et c'est déja pas mal.

Tym Machine

@MM,

"Justement, pourquoi s'attaquer à des abstractions collectives? Ce sont des individus concrets qui prennent des décisions, qui propagent des idées."

Bon point, trop souvent nos collectivistes de tout acabit se cache derrière ses abstractions pour ne jamais pointer le doigt sur personne de sorte que ce n'est jamais la faute de personne: c'est la société, c'est les syndicats, c'est le gouvernement, c'est les compagnies, c'est la nation, etc, etc.

Lorsqu'on pense en des termes peut-être plus simplistes et moins abstractionnistes d'individus et d'individualité, les chimères collectivistes fondent comme neige au soleil.

Daniel Paquet

@Caligula qui écrit,

"Tout le monde à cette époque ressentait un certain espoir envers les changements apportés par la révolution russe. Ce n'est que des années plus tard, quand on a commencé à savoir ce qui se passait là-bas, qu'on a déchanté. Chartrand était de son époque, voilà tout."

Non. Pas tout le monde!

George Orwell a publié en 1945 "Animal Farm" (1947 en français), puis en 1949 "Nineteen Eighty-Four" (1950 en français). Ces deux livres sont des dénonciations incisives de la manière dont les bolchéviques avaient pris le pouvoir, sous couvert de libérer le peuple, et de l'aboutissement moral du système soviétique.

Dès leur publication, ces ouvrages ont connu une notoriété mondiale. Michel Chartrand avait alors autour de trente ans.

Tym Machine

J'avais trouvé ça bon après l'élection de 1998 quand Michel Chartrand avait traité Bernard Derome d'appendice du pouvoir.

Alors ceux et celles qui aiment le voir comme un grand indépendantiste de tous les instants, je ne crois pas qu'il se serait présenté aux élections contre Lucien Bouchard si tel était le cas.

Alors le RRQ peuvent bien l'aduler une fois mort, ils feront la même chose pour Léo-Paul Lauzon le jour de sa mort lui qui a préféré le NPD au Bloc (au sacrilège chez la gau-gauche québecoise).

Mathieu NV

''Bon point, trop souvent nos collectivistes de tout acabit se cache derrière ses abstractions pour ne jamais pointer le doigt sur personne de sorte que ce n'est jamais la faute de personne: c'est la société, c'est les syndicats, c'est le gouvernement, c'est les compagnies, c'est la nation, etc, etc.

Lorsqu'on pense en des termes peut-être plus simplistes et moins abstractionnistes d'individus et d'individualité, les chimères collectivistes fondent comme neige au soleil.''

Le problème vient de dire que les collectivistes (qu'ils soient nationalistes,socialistes, communistes ou fascistes) considèrent en quelque sorte ces termes comme éléments simplistes afin de manipuler en quelque sorte les gens.

Or, le problème vient que plusieurs de ces collectivistes considèrent qu'un état dirigiste ou même totalitaire est bon à condition qu'il véhicule leurs valeurs. De voir certaines personnes venter le régime Cubain démontre d'une certaine façon une contradiction aberrante qui est celle de léser certaines valeurs dont beaucoup de gens utilisent de façon quotidienne dans les démocraties libérales comme la liberté d'expression, la libre entreprise ou le fait que l'état ne peut pas entrer chez toi (du moins en théorie) sans mandat.

Or, avant de venter ces régimes est-ce que ces gens réalisent c'est quoi vivre dans un état totalitaire? À parler à certaines personnes dans le milieu universitaire me fait dire qu'ils ne réalisent pas ce point de vivre dans une société où l'individu se fait hypnotiser peu à peu par divers éléments étatiques pour devenir à terme un simple corollaire de l'état. L'exemple de Cuba est frappant, car il est évident qu'avec un tyran qui s'en met plein les poches (et qui a dit que les élites de l'état ne devait pas se la couler douce) et aussi en hypnotisant la population depuis 50 ans, cela démontre que les Cubains vivent réellement dans une prison à ciel ouvert. On pourrait aussi parler de l'Albanie communiste d'autrefois qui ressemblait beaucoup à la Corée du Nord qui est probablement le régime le plus totalitaire et sanguinaire depuis des siècles et cela avec l'ironie que son voisin du Sud est maintenant l'un des pays les plus prospères sur la planète.

Gilles Laplante

"Traitez-moi d'idéaliste si vous voulez."
Non mais d'hypocrite peut-être. Si quelqu'un a été une merde toute sa vie, ce n'est pas parce qu'il est mort que ça n'en est plus une.

Bastiat79

@ Caligula

"Chartrand a défendu les faibles contre les puissants toute sa vie"

Dans ses intentions, mais pas dans les faits. Lénine appelait ça un idiot utile. C'est ce que votre "petit esprit" n'arrive pas à comprendre.

Matt

@Caligula:

Peu importe l'époque, il y a des gens qui croient ce qu'ils veulent bien qu'on leur fasse croire.

Vers 1999, un groupe de parlementaires belges est allé faire son tour en Corée du Nord.

L'un des deux socialistes, se considérant comme «un faux marxiste», n'en revenait pas de la magnificence ce qu'il voyait, de cette apparence naïve, docile (et soumise) de la population... alors que les autres se battaient constamment pour qu'on les amène là où il le désire, c'est-à-dire là où vivent 99% des gens non-acteurs de cette société au modèle social parfait, et n'en revenaient pas des horreurs d'un tel système collectiviste et propagandiste.

Certains ne veulent voir que ce qu'on leur présente. Se faire dire et accepter de voir la réalité qui montre que ça ne va pas bien dans un pays qui est, à leurs yeux, un modèle, un idéal, ça serait vraiment trop douloureux pour l'orgueil.

http://www.dailymotion.com/playlist/x111xz_LeRationnel_belges-coree-du-nord

Caligula

Désolé les gars, mais Chartrand s’est levé à une époque où les petits, les faibles et les sans-voix étaient exploités et n’avaient personne pour les défendre. Il a parlé pour eux et a défié le pouvoir et l’ordre établi. En tant que libertarien (idéologie qui découle directement du socialisme) je n’ai pas le choix d’admirer un homme qui s’élève contre le système plutôt que de prendre son trou comme un bon petit mouton.

Mais bon, faut croire qu’au Québec on n’aime pas ceux qui se démarquent. Surtout s’ils viennent d’un milieu modeste et qu’ils dérangent l’establisment.

Sébas

@ Caligula qui écrit:

"mais Chartrand s’est levé à une époque où les petits, les faibles et les sans-voix étaient exploités et n’avaient personne pour les défendre"

Vrai, mais l'enfer *est* pavé de bonnes intentions.

*

"En tant que libertarien (idéologie qui découle directement du socialisme)"

De quossé ? Mon café ne doit pas être assez fort. Attendez, je vais m'en faire un autre...

[quelques minutes plus tard]

Ben oui, j'ai bien lu...
;-)

Un peu de lecture, peut-être ??? ;-)
---» http://www.quebecoislibre.org/livres.htm

*

"je n’ai pas le choix d’admirer un homme qui s’élève contre le système"

Comme tous les 'idiots utiles', il voulait/prônait 'plus de système' pour régler les problèmes du 'système'. Encore une fois: 99% des inégalités/injustices économiques proviennent de la monnaie étatique et de d'autres interventions étatiques. Eh oui, le culte de l'état vous empêche de constater ça.

Si vous voulez, je peux vous indiquer des livres à lire pour comprendre cette simple réalité. La gauche et la droite ne sont que des théories déconnectées, pour nous faire oublier la *source* de toutes les distorsions au libre marché. Nous ne vivons pas/plus dans un tel marché et ce, depuis pas mal longtemps. AUCUN Chartrand, Bertrand ou Caligula de ce monde ne semblent comprendre cette toute simple réalité.

Stéphane Dumas

@Louisl

J'ai trouvé une vidéo rigolote de Castro basé sur le film "Week-end chez Bernie" http://www.youtube.com/watch?v=vsmO9N9lGJw et je pense que les autres membres du QL vont aussi aimer ce clip ;-)
les mêmes comédiens ont aussi fait une vidéo "hommage" à Larose
http://www.youtube.com/watch?v=pSUadXrsjWU

Sébas

@ Pierre-Yves:

Je vais être un peu raide, mais pas méchant: parler du sexe des anges, peu pour moi. Je sens une certaine hargne contre-productive chez toi depuis un certain temps. Je me trompe? Au lieu de critiquer *uniquement* le travail des autres libertariens, pourquoi ne pas faire *aussi* tes propres textes et les publier ici ? Tu en as les capacités. Et là c'est moi qui va s'amuser à décortiquer tes textes... et s'amuser à "couper les cheveux en 4". ;-)

*

@ Stéphane Dumas
Ouais, pas mal drôle...

Je déjà une conversation intime avec Larose.
Il était sympathique, mais j'avais vraiment l'impression de parler avec un robot...

Pierre-Yves

@Sebas:

Être hargneux peut-être très productif, plusieurs blogueurs ici ne me contrediront pas, y compris Gilles Guénette et Martin Masse qui ne donnent pas leur place dans le genre. En fait c'est même indispensable je pense.

Si j'ai exprimé l'opinion ci-haut c'est que je pense que c'est pertinent. Il faut garder en perspective que la perception de l'opinion publique compte aussi, nous ne pouvons pas fonctionner en circuit fermé. Ce n'est pas le tout d'utiliser son Q.I., il faut aussi mettre le Q.E. à contribution.

En ce qui concerne des contributions plus structurées, oui tu as tout à fait raison je slaque, mais je termine un diplôme en plus de mon travail et je n'ai pas le temps en ce moment.

Ceci dit j'en ai déjà produit et j'en produirait encore dès que les choses se calmeront un peu.

Louiselle Caron

Bravo Martin,
Cet ex-président de la CSN n'était autre qu'un dictateur bouffon qui se prétendait être un défenseur des droits des travailleurs. Je ne crois pas qu'il soit une perte considérable pour le Québécois quoiqu'en dise ces ex-confrères de la CSN.Je lui ai déjà écrit pour l'informer concernant l'attitutude malfaisante de ce syndicat à mon égard et ma lettre est tombé dans l'oubli. Il était imbu de lui-même.
Une ex-syndiquée défroquéede la CSN

Stéphane Tessier

Cet article est à gerber!

FrancisD


Ouais, je ne vois pas le point de Bertrand...

On parle quand même d'un individu qui a tenté de se couvrir d'un voile de vertu à prêcher l'utilisation de la violence étatique pour faire valoir ses convictions.

Sans peser d'un bord ou de l'autre, il est normal que quelques invectives soient lancées lors de la mort d'un tel personnage.

Ca s'appelle être gentil. Si t'es pas gentil, les gens vont te chier dessus à ta mort... Que veux-tu, ce n’est pas moi qui aie inventé ca.


Éthique 101...

J M Coutu

Oubliez le communisme et le fascisme

Plutôt l'intelligence

Pour ce qui est du syndicalisme

Le capitalisme l'exige

Michel Chartrand

Humaniste

Santé

Éducation

Culture

Pour tous

Vous êtes d'accord j'imagine

Mathieu NV

@Francis D:

Il est évident que Chartrand a soutenu pendant longtemps des régimes qui étaient hyper-liberticides, y compris des organismes qui prônaient la violence et le meurtre de gens innocents pour arriver à leurs fins. J'y vois aussi une contradiction qui est celle d'un type supposément religieux et qui allait à l'église de façon régulière et qui vénérait en même temps un régime politique (l'Albanie sous Hoxha) qui a été parmi les plus durs de l'histoire pour la liberté de culte quitte à utiliser sa force étatique pour enlever toutes les religion du pays, par la force.

J'ai rien contre les convictions du type de feu, mais véritablement j'ai malheureusement l'idée que comme certaines personnes dans son milieu, l'idée qu'il avait de l'état allait bien au-délà de l'idée que l'on fait, idée qui est celle d'amener malheureusement à un état totalitaire auquel cela irait à ses valeurs d'avoir un état dirigiste et contrôleur pour arriver à ses fins.

Il est bien beau d'avoir de vertu, mais force est de dire que cela est véritablement dommageable lorsqu'on utilise la force (soit de l'état ou d'un organisme corporatiste) tout en enlevant de la liberté à d'autres individus pour y arriver.

Caligula

Sébas

*** De quossé ? Mon café ne doit pas être assez fort. Attendez, je vais m'en faire un autre... ***

Les socialistes du 18e ont été les premiers à parler de libertés individuelles, d'un État minimaliste et de société basée sur le volontarisme. Le libertarianisme n'a rien à voir avec la droite, il découle du socialisme.

Aux USA, quels sont les États les plus libertariens? Ceux-là où les Français ont instaurés des communes volontaires au 18e siècle, en particulier le Texas.


*** Comme tous les 'idiots utiles', il voulait/prônait 'plus de système' pour régler les problèmes du 'système'. Encore une fois: 99% des inégalités/injustices économiques proviennent de la monnaie étatique et de d'autres interventions étatiques. ***

On s'en crisse de tout ça. Il n'y a aucun culte de l'État. Crois-tu que si tu étais né à son époque tu aurais prôné ta doctrine? T'aurais jamais été assez informé pour développer la pensée qui est tienne présentement.

Et il aurait fallu que Chartrand, en plus de s'attaquer à l'establishment, repense le fonctionnement de la démocratie au complet pour la rendre libertarienne? Calvaire, on parle du libertarianisme au Québec depuis moins de cinq ans! Laissez-lui une chance.

Ha oui, contrairement à Orwell - un Européen - il n'avait aucune idée des travers du stalinisme. Anyway. Vous pourrez pas enlever que les gens ont aimé Chartrand pour sa droiture et son franc-parlé. C'était un honnête homme et ça se sentait.

*** Si vous voulez, je peux vous indiquer des livres à lire pour comprendre cette simple réalité. ***

Ça fait longtemps que je l'ai compris ta réalité. Tu crois que t'es le seul à avoir vu la lumière? Des livres j'en ai des tonnes à te référer et j'ai déjà une bonne pile en attente de lecture. Merci.

L'anarchie est pour bientôt, t'en fais pas.


Jeff Bergeron

@Caligula

''Les socialistes du 18e ont été les premiers à parler de libertés individuelles, d'un État minimaliste et de société basée sur le volontarisme. Le libertarianisme n'a rien à voir avec la droite, il découle du socialisme.''

Aristote (le premier à parler de propriété privé) était socialiste ? Pas mal moins que Platon en tout cas.

Adam Smith était un socialiste ?

Thomas Jefferson était un socialiste ?

Le reste des Pères Fondateurs étaient socialistes ?

Frédéric Bastiat était socialiste ?

Milton Friedman était socialiste ?

Ayn Rand était socialiste ?

On ne doit pas parler des mêmes libertariens...

Cela dit, c'est vrai que le libertarianisme ne provient pas de la droite, mais il ne provient pas de la gauche non plus. La gauche et la droite sont une fausse dichotomie inventée par les étatistes.

Et en passant Caligula, un peu moins de condescendance aiderait beaucoup à ce que tes messages passent mieux.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Contribuez

  • Donate
Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Visitez le QL

Devenir Fan