« Si les mineurs avaient été québécois | Accueil | Le fil de discussion libre de novembre »

28 octobre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Mathieu NV

Quand le PC va trop loin! On pourrait interdire les sorcières car celles-ci donnent une mauvaise image du sexe féminin. Ou bien, on pourrait interdire les costumes de fantômes car ça ressemble trop aux costumes du KKK.

Mathieu NV

Et encore, tu n'as plus le droit de jouer au «bonhomme pendu».

On va devoir trouver un terme plus politiquement correct pour ce jeu.

Marianne

Pourquoi ne pas aller plus loin ? Le spectacle de la vie pouvant aussi s'avérer douloureux à ceux qui ont perdu un être cher (pourquoi se contenter du suicide, tout décès est douloureux, isn't it ?), la logique ne serait-t-elle pas de supprimer carrément toute vie ? On pourrait ainsi soulager préventivement et décemment la douleur morale.

Kevin

Moi je dirais plus ; un moratoire sur la St-Valentin.

Ya pas une calice de St-Valentin où j'ai eu une valentine (c'est comique comme hasard). Puisque cette fête me brise le coeur, j'aimerais que les couple cessent de sembler amoureux.

merci de votre compréhension

Hehehe

Gilles Guénette

@ Kevin

Chaque année, les psychologues du Québec répondent bénévolement aux appels téléphoniques de personnes qui, comme toi, pourraient se sentir isolées ou rejetées lors de la St-Valentin ;-)

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201002/10/01-948437-st-valentin-des-psychologues-offrent-de-lecoute.php

Pierre-Yves

Voici venu le tenps de l'ile aux enfants. C'est bien gentil de la part de notre gouvernemaman de s'occuper de nous autres. Parce que les Québécois sont des ti-beubés fragiles et un peu simplets qui ne sont jamais suffisamment maternés, alors au diable la dépense. C'est bon pour notre égo de voir à quel point nos politiciens nous aiment, qu'est-ce-qu'on serait pas prêt à payer pour tsé. Y'a pas, la fierté a un pays.

Et ceux qui ne sont pas d'accord avec ça c'est parce qu'ils méprisent le Québec.

Stéphane Dumas

Parlant d'Halloween politiquement correct. J'ai repéré cet extrait audio sur Radio-Ego avec Sylvain Bouchard qui mentionnait qu'on ne peut pas se déguiser en pirate, en cowboy, en policier, en super-héros genre Batman, Spider-man, Superman,etc... http://www.radioego.com/ego/listen/6065

David Gendron

Bravo! Excellent billet!

Voilà qui ressemble bien plus à une véritable défense des libertés individuelles plutôt que le discours confus des hypocrites du Réseau Liberté-Québec!

http://www.facebook.com/pages/Reseau-Liberte-Quebec/110661525655838#!/pages/Reseau-Liberte-Quebec/110661525655838

Sébas

@ David Gendron:
Je viens d'aller sur le lien du RLQ ("FesseBook").

"Réseau Liberté Québec Les modérateurs de la page sont moi (Ian Sénéchal), Guillaume Simard Leduc et Francis Therrien. Je vous invite à nous écrire lorsque vous éprouvez un problème. Nous venons de bannir deux membres et nous détestons le faire. Dois-je rappeler que le respect est également à la base d'une démocratie saine?"

***

Haha (je ris jaune!)

Johanne Marcotte n'arrête pas de me censurer sur son blogue.
Et mes messages sont TRÈS polis.

Et le blogue des analystes.ca est hyper 'modéré'.
Mausus, la plupart des blogues "de gauche" sont moins ou pas du tout modérés. Que se passe-t-il ???

Ils devraient seulement censurer les messages impolis et donner des avertissements(avant de bannir). Sinon, le mot liberté ne vaut plus dire grand chose.

Sébas

"Sinon, le mot liberté ne VEUT plus dire grand chose."

***

Pour le RLQ, il faut quand même y aller un peu mollo dans nos critiques, non?. A part eux, où sont les mouvements qui défendent une certaine liberté au Québec?

Et moi aussi je chiale, car ils me censurent (blogue à Joanne Marcotte), et le blogue les analystes.ca -que j’aime bien- est trop modéré à mon goût. Mais bon, c'est rien de très grave.

Svp, apprécions quand même leurs côté positifs (et ils sont nombreux, non?).

Et je suis presque CERTAIN que si nos critiques sont constructives (et non destructives), ils vont se réajuster (en tout cas, je l'espère).

B. Vallée

Vraiment n'importe quoi.

Un coup parti, ces belles âmes pourraient aussi exiger l'abolition du mois de novembre, qui est vraiment très très déprimant. Ces arbres dénudés, ce ciel gris, ces corbeaux qui croassent au fond des forêts, ça doit être extrêmement douloureux pour les personnes endeuillées par le suicide d'un proche.

à David Gendron

Bon, bon, le « Réseau liberté Québec » est vraiment très très hypocrite. Oui, oui, il faut s'en dissocier. C'est noté, camarade commissaire, c'est noté. Vous dictez là, assurément, la juste « ligne politique ». Et si jamais je m'aventure sur le blogue des « Analystes », et bien je ferai publiquement mon auto-critique lors du prochain anarchoton...

Mathieu NV

''Pour le RLQ, il faut quand même y aller un peu mollo dans nos critiques, non?. A part eux, où sont les mouvements qui défendent une certaine liberté au Québec?''

Le problème vient du fait, c'est quoi la définition de quelque chose d'idéologiquement pur? Je dis que les détracteurs du RLQ ne sont pas assez patients. Soit dit, je ne suis pas proche de ce mouvement, mais pour ma culture personnelle je suis prêt d'aller à l'une de leurs prochaines rencontres.

Je dis qu'il faut laisser la chance au coureur. Honnêtement, si on détruit le messager trop vite, on risque de se retrouver avec pas de message du tout.

Kevin

Les gens qui appuient le RLQ ne reconnaissent aucun principe libertarien. C'est une autre forme de "la fin justifie les moyens". Les gauchistes ont partiellement raison lorsqu'ils disent que la "droite est égoïste" au sens où plusieurs personnes appuieront des réduction de programme sociaux simplement parce qu'ils savent qu'ils ne les toucheront jamais.

Les gens analysent selon leur petit monde, si on demande à un jeune couple ce qu'ils pensent de la fécondation in-vitro payé par l'état ou alors des congé parentaux, vous pouvez être certains qu'ils vont l'appuyer. Si vous demandez à un homme qui a travaillé toute sa vie dans des emplois où il avait besoin de prouver sa qualité, il méprisera les bénéficaires de l'aide sociale.

Les gens qui suivent "la droite" n'ont aucun principe qui sous-tend leur raisonnement. Ils sont d'accord avec le fait que leur argent ne devrait pas servir à financer ce qui ne les concerne pas mais sont prêt à volontier demander l'argent des autre pour leurs intérêts. C'est ça mon problème!!! Même ma propre famille a une logique de "la fin justifie les moyens".

Le plus beau c'est que même les gens qui sont curieux et ouvert au libertarianisme sont tenté d'accepter des loi liberticide et inutile. Par exemple mon père croit sincèrement que le salaire minimum est nécessaire. Il croit sincèrement que le no-fault était utile lorsqu'il a été appliqué. Il croit sincèrement que toutes nos loi débiles (comme le comité paritaire des coiffeurs de l'outaouais...) ont été mis en place à une époque où c'était justifiable et normal. Pour le no-fault, il me dit que les compagnies d'assurance se poursuivaient sans fin et qu'il prenait jusqu'à 10 ans pour régler les litiges... OK MAIS LE PROBLÈME C'EST LA JUSTICE QUI EST AU MODE SLOW!

Par exemple il justifie la SAQ en disant qu'après la prohibition, c'était complètement chaotique et qu'il avait besoin d'un peu d'ordre donc on a créé la SAQ. Mon père méprise toutes les drogues et considère l'alcool comme dangereux et voit la SAQ comme une manière de réduire le taux d'alcoolisme dans la population... (whatever...) J'ai eu un autre illuminé qui déclarait que la SAQ est merveilleuse car elle permet aux régions éloignées d'avoir de la variété dans les liquor store et que si c'était privé, les commerce n'auraient pas autant de variété. Le clown disait qu'ils ont droit à ces services car ils paient leur impôt comme tout le monde... whatever.

Pas besoin d'expliquer les failles dans ce que je viens d'écrire, c'est d'une simplicité terrible. Pourtant mon père peut facilement être en accord avec moi sur la majorité des sujets. Sur d'autre, il en est totalement incapable. Ses raisonnements sont appuyé sur une perception et non un principe (non-agression). De ce fait, il peut justifier quoi que ce soit si il a l'impression que c'est nécessaire. Ah il croit aussi que la loi des mesures de guerre a été nécessaire. Vous voyez le genre? J'ai passé un après-midi à lui expliquer le principe de non-agression... j'ai toujours pas réussi.

Peu importe, mon point c'est que le RLQ a peu en commun avec les libertariens. J'aimerais souligner que David Gendron a aussi peu en commun avec les libertariens. Il fait semblant de plaire à gauche, à droite, il tourne en rond dans une rhétorique qui part de rien. Un peu plus de ceci, un peu moins de ça, il juge selon le feeling du jour et l'émotion, un peu comme Jean-Luc Proulx. Ok c'est un peu méchant de te comparer à JLP, le mec me tombe royalement sur les nerfs et je t'accorde que tu est plus réfléchi et cohérent que lui. Par contre, en terme de rationalité et de cohérence, il y en a beaucoup qui te surclassent.

Marc

Personnellement, je supporte le RLQ pour le moment. Ensuite, si le discours change ou ils commencent à pencher plus conservateur et bien je me désisterai. Comment un discours moins étatique peu faire du mal au mouvement libertarien ?

Pierre-Yves

J'ai bien peur que le RLQ ne soit représentatif de ce qu'on pourrait appeler "la pseudo-droite de Québec", incarnée sur les ondes par les ci-devant Jeff Filion et animateurs de Radio X, projet scorpion et cie...

Ces personnes sont toujours promptes a dénoncer l'attitude "mouton" du citoyen québécois, manipulable et manipulé, pissou et répéteux des phrases toutes faites que lui serinent les "zélites" politiques. Mais on constate assez vite la même attitude de la part des dénonceurs.

Vous écoutez ces batteurs d'estrade, et après quelques semaines vous avez fait le tour. Vous savez exactement comment ils vont réagir a tel ou tel évènement. Les mêmes arguments reviennent sans cesse.

Finalement c'est l'histoire du gars qui est devenu libertarien pour la seule raison que les fonctionnaires l'ont obligé a enregistrer son arme d'épaule et que ça l'a mis en tabanak.

Mais a part ça, il se crisse pas mal de tout et serait de toute façon bien incapable de se bâdrer de quoi que ce soit d'autre que son nombril. Et au fond il aime le libertarianisme pour la seule raison que ça lui donne justement une excuse pour se concentrer sur ce nombril tellement fascinant.

On change pas le monde avec une gang de dépressifs égomaniaques aussi infoutus de réfléchir par eux-mêmes que de considérer quoique ce soit qui ne colle pas au catéchisme simpliste qui résume toute l'étendue de leur pensée, et que le leader de la meute se fait toujours fort de faire asseoir a grands coups de "toé, tais-toé".

Mathieu NV

«Finalement c'est l'histoire du gars qui est devenu libertarien pour la seule raison que les fonctionnaires l'ont obligé a enregistrer son arme d'épaule et que ça l'a mis en tabanak.»

Je comprends ton point de vue Pierre-Yves, mais le problème avec le RLQ c'est que c'est un mouvement parapluie et que quelque chose d'autre que le «status quo» attire des gens qui chacun des idées différentes. Autant dire cependant que les raisons que tu mentionnes sont les mêmes pourquoi j'ai jamais milité sérieusement dans aucun parti politique organisé. Malgré tout, je suis un électeur pas mal assidu (je vote aux trois paliers de gouvernement et j'ai voté lundi passé), même si je vote davantage avec mes pieds qu'autre chose.

Comme le mouvement Tea Party qui est très décentralisé, celui-ci a peut-être certains individus un peu étranges idéologiquement, mais je suis bien content de l'unique fait que le Tea Party a amené certaines personnes à lire des auteurs comme Mises, Hayek, Rothbard ou même Bastiat. De voir du Hayek en tête sur Amazon aux États-Unis me fait dire que peut-être cela va faire l'élément que beaucoup d'individus vont penser comme des gens indépendants et libres d'esprits.

@Kevin:

De ma part, c'est ironique, je n'ai jamais fumé aucune herbe ou tabac ou pris aucune substance illégale. Même qu'à part la bière de façon très irrégulière, je ne bois aucun autre alcool car je n'aime pas cela. Mais je ne suis pas en mesure de dire ce qui est bon pour les autres individus dans leurs choix individuels et je crois fortement que la prohibition ne fonctionne pas comme qu'elle a pas fonctionné pour l'alcool.

David Gendron

Monsieur Vallée. Je vous suggère d'aller lire le groupe de discussion Facebook du RLQ et le discours d'ouverture de Johanne Marcotte, pour commencer. Y a des raisonnements très confus et liberticides là-dedans. Si ce groupe s'était appelé "Réseau de Droite du Québec", je n'aurais pas tellement critiqué.


http://www.lillusiontranquille.com/PDF/RLQDiscoursIntro.pdf

David Gendron

"J'aimerais souligner que David Gendron a aussi peu en commun avec les libertariens. Il fait semblant de plaire à gauche, à droite, il tourne en rond dans une rhétorique qui part de rien."

Kevin, je peux comprendre qu'on ne s'entende pas sur le profit, la propriété et la définition d'une "hiérarchie de pouvoir", mais pour le reste, je suis clairement un meilleur défenseur de la liberté individuelle qu'eux.

Alors, que ces gens soit-disant en faveur de la liberté individuelle comme ceux du RLQ (dont vous avez bien critiqué certaines de leurs confusions, mon cher Kevin) acceptent de discuter avec ceux qui prônent trop de liberté individuelle pour leur pauvre imagination.

Pierre-Yves

Écouté Eric Caire et Johanne Marcotte a TLMP et en effet, particulièrement Johanne, très confus (surtout quand elle répondait aux âneries de la Môman de Serge Thériault. Est-ce parce qu'elle était intimidée? Peut-être, Caire a d'ailleurs rattrappé le coup plusieurs fois. Mais enfin c'est pas avec ce genre de discouras à moité mâché que le RLQ va convaincre la population.

David Gendron

C'était Éric Duhaime.

Pierre-Yves

Merci, désolé pour la confusion je les mélange toujours...

David Gendron

Je fais la même erreur parfois. ;)

JF Grenier

En fait, je peux vous dire que je suis un peu content que le message ait été diffusé. Il s'avère que j'ai un bon ami qui s'est pendu juste 3-4 jours avant la diffusion de ce message, et ça a fait beaucoup de bruit (sauf dans les médias on s'entend, car on ne parle presque jamais de ces choses là dans les médias...)
Cette personne là était chère à beaucoup de gens, comme en a fait foi une église remplie à craquer la veille de l'Halloween.
Je ne suis pas en train de dire que j'aurais fait une dépression rien qu'à regarder une décoration de style macabre (j'adore l'Halloween et à mon party l'année passée, il y avait justement un pendu parmi la déco, mais cette année j'aurais trouvé ça inapproprié, c'est tout)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Groupe Facebook

La dette du Québec