« La culture-peut-elle vivre sans subventions? | Accueil | Comprendre l’économie et la crise en se marrant grâce à la BD! »

02 octobre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Philippe Texier

Le problème avec votre exemple de l'atelier de mécanique c'est que si cet atelier est si bien équipé c'est qu'il a eu un strict monopole pendant des années. Il a pris une telle avance qu'il serait difficile à ses concurrents d'entrer sur le marché.
On a permis à Bell et à Hydro de planter des poteaux dans toute la province pendant des années. Comment voulez-vous qu'une compagnie même fortunée soit capable d'entrer en compétition avec çà?
Le problème n'est pas tant qu'on force, pendant un certain temps, un ex-monopole à partager ses équipements, le problème c'est ce qu'on a fait pendant les décennies antérieures.

Pierre-Yves

@Philippe Texier

"On a permis à Bell et à Hydro de planter des poteaux dans toute la province pendant des années. Comment voulez-vous qu'une compagnie même fortunée soit capable d'entrer en compétition avec çà?"

Two wrongs don't make a right: vous ne rendrez pas la competition plus efficace en mettant des batons dans les roues a "l'incumbent". Tous ce que vous reussirez a faire, c'est rationner l'offre de service et faire monter les tarifs, et c'est ce qui s'est produit au Canada. Vous provoquerez egalement un alignement de la qualite de service sur le plus petit denominateur commun.

La SEULE facon d'augmenter l'offre de service et de faire baisser les prix, c'est de supprimer les restrictions au capital etranger. Evidemment, ca remet en cause les privileges de gros syndicats et de leurs fonds de pension, tous tres bien representes sur les conseils d'administration des grosses compagnies de telecom, et qui de plus tiennent plusieurs gouvernements (ex. Quebec) par les c...lles! C'est pour ca que ca ne se fait pas, MM lui-meme sait parfaitement a quelle vitesse toute proposition dans ce sens est torpillee aupres des gouvernements: pas touche!

Ce que dit l'article, c'est que les moyens pris par le CRTC pour soi-disant remedier a la situation creee par l'ancien monopoles sont absurde, et c'est un fait. Ca n'excuse en aucune maniere la situation qui prevalait a l'epoque du monopole, evidemment.

Pierre-Yves

(Suite du commentaire precedent)

Je m'apercois que j'ai ete un peu lapidaire dans le 2ime paragraphe, j'aurais du plutot ecrire:

"La SEULE facon d'augmenter l'offre de service et de faire baisser les prix, c'est de supprimer les restrictions a l'investissement et PAR CONSEQUENT au capital etranger."

Pierre-Yves

@Philippe Texier:

"Le problème n'est pas tant qu'on force, pendant un certain temps, un ex-monopole à partager ses équipements"

Et si, en fait, le probleme c'est exactement ca, parce que ca incite cet ex-monopole a ne pas investir ou a investir dans des domaines autres ou il n'a pas a partager ses equipements. C'est perdant-perdant.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook