« Le MEV: une mesure envahissante et violente! | Accueil | Gynécologie: encore une crise dans un secteur étatisé »

12 janvier 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Mathieu NV

Le problème vient du fait que Castonguay ne réalise pas que ce qu'il propose exactement les mêmes choses qui ont été essayées vers le passé. À ce titre, à quel niveau est-ce que la charge fiscale est simplement trop pour la classe moyenne?

Honnêtement, on peut sortir un technocrate de l'état, mais on ne sortir l'état du technocrate.

François 1

À lire sur ce même sujet:

http://descoteaux.argent.canoe.ca/

Sébas

Ah !
J'étais découragé avant de lire ce texte (et celui de M. Descoteaux).

Et M. Rebello est mon héros du jour.
http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Janvier2011/12/c2002.html

***

Il y a facilement 10 solutions meilleures que celles de M.Castonguay pour augmenter le taux d'épargne ou pour augmenter/maintenir le niveau de vie des retraités (ou des futurs retraités)!

Par exemple, si les gens n'ont plus d'hypothèques à payer, on s'en fou si leurs revenus diminuent(surtout si c'était planifié !!!)... sauf si les taxes et autres frais étatiques obligatoires ne cessent d'augmenter.

Autre chose:

Il serait facile de permettre/d'encourager le travail à temps partiel pour les retraités et ce, SANS PÉNALITÉS ou SANS impôts supplémentaires. "Y paraitrait que"... une pénurie de main-d'œuvre s'en vient (je doute de ça, mais passons)...

Je pourrais sortir facilement plein d'autres idées du genre... mais non, mais non, l'état québécois est dominé par des collectivistes/étatistes SANS VISION, alors je me tais.

Francis Ducharme


Magnifique.

Bien sur que de forcer les gens à y contribuer va nous assurer un niveau de service absolument "sterling" n'est-ce pas ?

On veut encourager l'épargne ? Alors c'est quoi cette abomination qu'est d'inonder les marchés avec du "phony money" pour maintenir les taux d'intérêt à 0% ? Castorguay n'en parle pas...

Pierre S.

Ce rapport du Cirano (j’insiste du Cirano) est d’une condescendance. Pour Castonguay, les québécois seront toujours des crétins. Je cite:

«De façon générale, la personne ne sait pas à qui s’adresser et ne sait comment obtenir l’information nécessaire. De toute façon, même si elle disposait de cette information, elle n’est généralement pas en mesure, par manque de connaissance, de prendre des décisions éclairées»

«Comment une personne ordinaire peut-elle juger si un intermédiaire a la compétence pour la conseiller judicieusement? Comment, parmi la panoplie des produits offerts sur le marché, dont plusieurs comportent des frais élevés, peut-elle faire des choix éclairés? Comment peut-elle évaluer le niveau de risque qu’elle peut assumer? À l’exception d’une minorité qui se croit en mesure de prendre de telles décisions, la grande majorité des personnes sont démunies »

«Les travailleurs non couverts par des régimes d’employeurs publics et privés doivent faire face à de sérieux risques financiers et de longévité. Ils n’ont ni les connaissances ni l’expertise pour prendre des décisions rationnelles et, de plus, ne bénéficient pas d’économies d’échelles.»


Mathieu NV

Je vais sortir un vieux cliché en disant cela, mais honnêtement en quoi est-ce qu'un type du Cirano serait plus «informé» que le type moyen. Honnêtement, il n'est pas exagéré de parler en ce cas de quasi-dictature des élites «bien-pensantes».

«Pour Castonguay, les québécois seront toujours des crétins.»

Malheureusement, chez certaines personnes, un peu d'humilité ferait grand bien.

Martin Masse

@ Pierre S.,

"Ce rapport du Cirano (j’insiste du Cirano) est d’une condescendance."

Vraiment très édifiants! Les apparatchiks universitaires du Cirano reçoivent un paquet d'argent du gouvernement pour disséminer le point de vue des bureaucrates, ce n'est donc pas très surprenant. Ces extraits correspondent tout à fait à leur idéologie fondamentale: les gens sont incapables de gérer leur propre vie, on doit les contrôler et leur dire quoi faire comme des mineurs irresponsables.

Ces crétins sont incapables de trouver des solutions à la crise des urgences qui revient chaque année dans les hôpitaux, incapables de s'assurer que les futurs enseignants qui sortent des universités sachent écrire, incapacables de réparer les nids-de-poule dans nos rues, incapables de gérer le moindre projet de construction sans dépassements de coûts gigantesques au profit de la mafia. Ils ont endetté le Québec pour des générations à venir avec leurs folies interventionnistes.

ET ILS VEULENT MAINTENANT NOUS VOLER 5% DE PLUS DE NOS SALAIRES - DONC, NOUS RENDRE 5% PLUS ESCLAVES DE L'ÉTAT QUE NOUS LE SOMMES DÉJÀ - POUR PRÉSUMÉMENT NOUS ASSURER UNE MEILLEURE RETRAITE ALORS QUE LE SYSTÈME ÉTATIQUE DE PENSION DÉJÀ EXISTANT NE NOUS EN DONNE PAS POUR NOTRE ARGENT ET EST EN SEMI-FAILLITE!!!!!

Non mais est-ce que ça va arrêter un jour?!!!!!!! Est-ce qu'on va continuer de travailler la majeure partie de l'année pour faire vivre cette caste d'exploiteurs? Est-ce qu'on va arrêter de consentir à toutes leurs nouvelles tentatives de prédation?

J'en reviens tout simplement pas qu'en 2011, à un moment dans l'histoire où les États en Occident n'ont jamais contrôlé autant d'aspects de nos vies, et où ils n'ont jamais été en même temps aussi globalement endettés et proches de la faillite, on en soit encore à discuter de ce genre de propositions.

En tout cas, c'est le genre de nouvelles qui me fait bouillonner le sang et me motive à continuer à publier le QL et le Blogue.

Francis Ducharme


"En tout cas, c'est le genre de nouvelles qui me fait bouillonner le sang et me motive à continuer à publier le QL et le Blogue."

Et on sera la pour lire! Et c'est pas si mauvais que votre sang bouille; ca tue les bactéries et vous aidera à rester hors de nos merveilleux hopitaux...

Mathieu NV

En écoutant un documentaire sur la montée de la pensée libertarienne en Grande-Bretagne à l'époque du consensus Keynésien, il ont sorti une délicieuse citation d'Hayek qui entre exactement à ce sujet. Or, il croyait que les Britanniques croyaient qu'un régime totalitaire venait uniquement avec des gens avec des uniformes étranges (funny uniforms).

«Les Britanniques ne réalisent pas que pour arriver au totalitarisme, parfois un homme habillé en tweed peut être aussi dangereux que quelqu'un qui porte des uniformes étranges».

B. Vallée

« [...] d'obliger les travailleurs de 35 ans et plus à cotiser 5 % de leurs revenus à un régime REER obligatoire dont les fonds seraient gérés par un organisme public indépendant [...]»

Un « organisme public indépendant »... La belle affaire ! Et le dit « organisme public indépendant » fera sans doute de bien meilleurs placements que l'individu moyen...

J'aimerais bien garder le contrôle de mes épargnes. Est-ce trop demander ?

Pierre S.

@ Martin
« Les gens sont incapables de gérer leur propre vie, on doit les contrôler et leur dire quoi faire comme des mineurs irresponsables. »

Effectivement, c’est le crédo de l’élite bien pensante du Québec. Il n’y a pas si longtemps, avant la révolution tranquille, nos parents géraient leurs vies eux-mêmes et n’attendaient pas grand-chose du gouvernement. Un bon citoyen, c’était celui qui subvenait à ses besoins et ceux de sa famille. Tout simplement !

Qu’est-ce qu’un bon citoyen maintenant? (Une question qui peut paraître niaiseuse mais que j’aimerais bien comprendre) De nos jours, un bon citoyen c’est celui qui paie ses impôts sans dire un mot et qui se laisse manipuler par tous et chacun? Par tous les Castonguay de ce monde qui se sentent imbus d’une supériorité morale sur nous. Comme toi, lorsque j’ai lu ce rapport de Castonguay, j’étais furieux.

« En tout cas, c'est le genre de nouvelles qui me fait bouillonner le sang et me motive à continuer à publier le QL et le Blogue »

Tu dois continuer à dénoncer la pensée magique de tous ces arnaqueurs. Surtout, tu dois continuer à parler de droits de propriété. Tu es pratiquement le seul qui en parle. Pourtant, c’est une notion fondamentale du libéralisme. Une notion qui est trop souvent négligée même par nos amis de droite. C’est la clé !

Libertad

"Le gouvernement y garantirait un rendement minimum équivalant au rythme de la croissance économique."
"Les "CONTRIBUABLES"........ y garantiraient un rendement minimum équivalant au rythme de la croissance économique."
Si le gouvernement est une fiction, le contribuable lui il ne l'est pas, surtout quand ces types ont les deux mains dans ces poches.

François 1

Peut-être devraient-ils commencer par ne plus permettre de "raper" son REER?

Sébas

Taux d'épargne -des québécois- au début des années 70:

Environ 25%-30%

Et aujourd'hui (2010):
1-2 % !

Questions:

Que s'est-il donc passé entre cette époque et la nôtre ?

Ou encore:

Quelles sont les politiques économiques et sociales étatiques (provinciales ou fédérales), qui défavorisent l'épargne ?

En passant, la liste est très longue et ce blogue contient plusieurs de ces réponses.

*

Le taux d'endettement au début des années 70:
-Environ 60% pour les Québécois (c'est peut-être un peu moins: chiffre à confirmer).
-Environ 70% pour les Canadiens.

Aujourd'hui(2010):
Environ 120% pour les Québécois.
Environ 150% pour les Canadiens.

Questions:

Idem.


*

Il y avait PLUS de propriétaires de maisons -LIBRES DE DETTES- au début des années 70, qu'aujourd'hui...

Le taux de propriétaires est passé d'environ 60% à 69% (taux un peu moins élevés au Québec), mais aujourd'hui, MOINS de gens possèdent une maison libre de dettes.

Question:

Que s'est-il donc passé entre cette époque et la nôtre ?

***

Qui est l'instigateur de l'assurance médicaments ?

M.Castonguay, celui qui trouve que les Québécois gèrent mal leur fric...

Quelle était la facture OBLIGATOIRE(pour ceux qui ne prennent pas d'assurance au privé), pour chaque Québécois en 1996?

Prime maximale = 175 $

Et aujourd'hui?
592,50 $

Une augmentation de plus:
235 % !

Mais malgré ces augmentations, les cotisations ne couvrent qu'une PETITE partie des coûts totaux.

Et quel est donc le déficit annuel de ce programme et ce, malgré ces hausses ?

Extrait d’un article de Radio-Canada en juin 2009:

«Le régime public d’assurance médicaments a connu un déficit de 2,2 milliards de dollars – sur un coût de 3,7 milliards $ – au cours des 12 derniers mois.

Ce manque à gagner entraînera une hausse de la facture pour les contribuables, alors que 58 % des Québécois adhèrent déjà à un régime privé d’assurance médicaments.

L’État québécois doit ainsi couvrir 60 % des coûts de ce programme en puisant dans ses coffres. Les contributions directes, que ce soit à l’achat ou par la prime annuelle, assurent le reste du financement.»


Pour 2010, ce déficit sera de 2.4 MILLIARDS $ !
http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/publications/documents/rapp0910/ressources.pdf

Quel est le taux de croissance annuel du coût total de ce programme depuis 1996?

Autour de 14 % !

Et n'est-il pas vrai que ce programme DÉRESPONSABILISE les gens (et ceux qui administrent ce programme), et encourage la SURCONSOMMATION[de médicaments}?


***

Le Québec a un URGENT besoin d'un groupe de penseurs qui sait que nous ne pouvons plus "penser en étatiste" (comme dans les années 70, 80 ou 90), car nous sommes cassés "ben raide" ! Un groupe de penseurs qui ne justifie JAMAIS les moyens par la fin (aussi bonne soit-elle).

Et il est possible de faire autrement... TOUT en augmentant la qualité de vie des gens !

SVP, arrêtons d'écouter ceux qui ont conduit le Québec(et l'occident presque au grand complet), dans ces cul-de-sacs financiers et sociaux.


***


M. Castonguay:

-M. Castonguay est considéré comme le père du Code des professions:
Une autre folie étatique "made in Québec"... UNIQUE au monde, et ce code est TRÈS "corporatiste" (et je reste poli!).

-La Loi sur l'assurance maladie de 1970 "one size fits all", c'est lui aussi.

-La « contribution santé » (une autre façon d'égorger le contribuable... sans faire les réformes nécessaires), que le gouvernement libéral de Jean Charest voulait imposer... c'est encore lui.

-Il a été le maître d’œuvre du Régime des rentes du Québec (RRQ).
---» SANS COMMENTAIRES...

-En 1995-1996, il a présidé le comité d’experts (haha!!!), responsable de l’assurance médicaments.

***

Je ne pense pas que M.Castonguay soit mal intentionné...
Par contre, nous voyons bien que ses solutions ne fonctionnent pas ou qu'elles empirent les problèmes qu'il voulait corriger et ce, dans TOUS les domaines où il a joué un rôle.

Rien d'autre à dire votre honneur.

François 1

Je crois personnellement que c'est une question de priorités et de préférence temporelle comme l'a si bien présenté Martin Masse en Avril 2000: http://www.leblogueduql.org/leblogueduql/2009/04/les-pr%C3%A9f%C3%A9rences-temporelles-linterventionnisme-%C3%A9tatique-et-la-civilisation.html

À quand un livre sur ce sujet? Le timing serait excellent!!!

Martin Masse

@ François 1,

"Je crois personnellement que c'est une question de priorités et de préférence temporelle comme l'a si bien présenté Martin Masse en Avril 2000"

En effet, on en revient toujours à ce concept crucial. Eh oui, si j'avais le temps d'écrire le livre, ce serait un bon timing!!

Au fait, la conférence a été donnée en 2009, pas 2000. Pour ceux qui voudrait lire un article rapidement au lieu de se taper toute la conférence, il y a aussi cet article de 1999:
http://www.quebecoislibre.org/991218-2.htm

Sébas

J'aime beaucoup ce texte Martin Masse.
http://www.quebecoislibre.org/991218-2.htm

***

Je vais quand même faire une suggestion (qui n'est même pas 100% libertarienne), même si je sais qu'au Québec la mentalité étatiste, collectiviste et socialiste (de gauche ou de droite), domine presque tout:

1/
Pourquoi ne pas laisser les gens libres de ne plus cotiser au régime des rentes (RRQ) ?

2/
Même chose pour les employeurs (les entreprises d'ici ne sont plus compétitives à cause des taxes sur la masse salariale)...

et

3/
Obliger les travailleurs à cotiser 10% de leurs salaires dans un REER, tout en appliquant l'idée de françois 1 (voir ci-dessus), i.e. en leurs permettant plus de "raper" leur REER ?


Une pierre 3 coups !

Estec

Je n'ai jamais compris ce que Marcotte lui trouvait, c'est un autre manitou. En plus ce qu'il suggère, on l'a déjà à la pelleté: Pension de vieillesse pour tous et RRQ pour tous. Pas étonnant qu'ensuite on épargne pas assez et qu'on s'endette. Qu'on abolisse le RRQ géré par la pompe à taxe qu'est la CDPQ et que la cotisation pour la pension de vieillesse ne concerne que les vieux BS, comme ça on aura le pouvoir d'achat pour organiser notre propre plan de vie: épargne, maison, enfants, fiesta. Et que la durée des prestations de BS, pour ceux en état de travailler, soit de max 6 mois, là ils vont pouvoir plus épargner si voulu et faire plus attention à l'argent qu'ils reçoivent.

Vouloir qu'on gagne tous autant à la retraite que sur le marché du travail est vraiment rigolo. On a pas tous une paye à vie sur le dos des contribuables comme M. Castongay.

Martincoiteux

Je me permet aussi de vous inviter à lire ce que j'en dis. Je partage l'avis de François Rebello et rappelle que pour réellement encourager l'épargne individuelle, il faut financer l'État autrement (pas nécessairement moins, ça c'est un autre débat - nécessaire- mais un aure débat tout de même):

http://martincoiteux.blogspot.com/2011/01/la-cigale-et-la-fourmi-au-pays-de-big.html

GBS

Non mais pour qui ce gouvernement se prend il en matière d'épargne, avant de prévoir éduquer la population, la première chose qu'ils devraient faire c'est s'occupper de leur soue...

Franchement, c'est une insulte que des clowns qui disent que l'important n'est pas de boucler son budget mais d'être heureux comme peuple osent penser à nous donner des leçons d'épargne.....

guillemot pierre

Ce n'est plus une retraite qu'il nous faut mais un revenu d'existence déscent pris à sa source par la reprise de la souveraineté monétaire. ce revenu devra commencer dès le premier mois de la naissance jusqu'à la mort. La vraie justice sociale doit passer par un équilibre entre la production de l'argent et la production des produits. Il faut prendre conscience que nous allons vivre d'ici 4 ans la fin des retraites car les retraites par répartition sont actuellement versées avec des emprunts sur emprunts et les retraites par capitalisation partent en fumée par des placements hasardeux. Retraitées et retraités réveillez-vous; ne payez plus les impôts servant à rembourser les interêts de la fumisterie de dette publique qui est également une vaste escroquerie. En france le code général des impôts n'a aucune existence légale (voir site: sos justice fortabat labatut le droit constitutionnel )

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook