« Le taxage à l’école, toujours une réalité… | Accueil | Le Réseau Liberté-Québec débarque à Montréal le 16 avril »

01 avril 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Martin

J'emmerde les corpo-fascistes du Collège des médecins!

À quand l'abolition de la Formule Rand!

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201104/01/01-4385368-il-ny-a-pas-un-ti-clin-qui-va-venir-me-dire-quoi-donner-a-mes-patients.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4__2501_section_POS1&utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

Sébas

Tabou?

Voici ce qui -selon moi- empêche -en grande partie- le Québec d'évoluer (ou en tout cas: d'arrêter de régresser):

Nous sommes passés d'un extrême à l'autre...

D'un "patriarcat libertarien"....

Là où la femme n'était pas au service de son narcissisme naturel et où l'homme ne cherchait pas à coucher avec tout ce qui bouge (ça c'est s'il est encore dans la "game"...), car ils devaient travailler forts pour (sur)vivre et pour être au service de leurs familles (maris/épouses et enfants)... i.e. les remparts traditionnel contre tous les régimes étatique-socialiste-bureaucratique-légaliste-envahissants. C'était "la loi de la survie", "la loi du père" (et de la "mère sévère"), "la loi de l'autorité", "la loi de la raison", "la loi du devoir", etc qui régnaient sur nous tous...

@ aujourd'hui, i.e. à un "matriarcat étatique"...

Là où "LOI DES ÉMOTIONS ET DES BONNES INTENTIONS" prend énormément de place. La femme/mère "libérée et émancipée" *(mais hyper dépendante de l'état pour des milliers de trucs), et l'homme "qui fuit ses responsabilités" (mais qui se fait "taper dessus" par l'état et la propagande)... sont complètement "perdus" dans les théories (plus loufoques les unes que les autres) pour essayer d'expliquer ce qui se passe... tout en évitant de parler de "l'essentiel".

Je crois (enfin j'espère), que je le fais -un peu- ici.

En tout cas, le merdier (i.e. émotionnel, moral, relationnel, familial, économique, etc), dans lequel nous sommes tous (et qui s'aggrave de jour en jour), est la conséquence directe de la destruction de la famille, et de l'état qui nourrit le phénomène de mille et une façons, pour ensuite, faire mille et une interventions pour "réparer les pots cassés", ce qui causent d'autres "pots à réparer"... (et ce blogue est souvent un "journal intime" de ces échecs -à répétition- et de ces interventions qui se multiplient ad nauseam), sans que presque personne cherche à (ou ose) aller à la source de ces/nos problèmes. Bock-Côté parle "d'état thérapeutique", avec raison selon moi, mais rarement il ose aller aussi loin que moi...

Et je ne dis pas que je veux "retourner en arrière"... je demande seulement qu'on réfléchisse -aux causes réelles- sans pudeur, peur sexisme ou haine.

***

Un extrait d'une analyse sublime (selon moi en tout cas), du Québec névrosé d'aujourd'hui:


"C’est ‘tabou’ de parler de sujets reliés au rapport entre les sexes ou à la liberté de s’afficher différemment que par les modèles générés par la bande de cinglées politiques, artistiques et médiatiques qui s’incrustent et polluent le paysage public et culturel. Si tu ouvres la bouche pour en discuter, l’orgueil sans fonds des femmes accompagnées de leurs hommes-caniches qui les appuient dans leur quête du contrôle disjoncte toute discussion constructive. Car selon moi, il faut en parler.

Tiens, voici un exemple de sujet tabou: une fille devrait-elle être considérée comme égale à un homme lorsque embauchée dans le corps policier?

Dis ‘non’ voir, autour d’une table lors d’un souper entre amis. Tu vas passer pour borné qui a rien compris et qui empêche les femmes ‘d’évoluer’. Je n’élaborerai pas sur le sujet et laisse le soin à tous de considérer si l’exemple tient la route.

Ce matin au 98,5FM, l’un des sujets discutés était celui de la pénurie alarmante d’hommes à titre d’enseignants auprès des jeunes à l’école(lien: http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=95509) Marie-France Bazzo soulignait à la fin de son segment le problème en ce qui a trait à la place qu’occupent les hommes ici, dans l’esprit collectif. Il y aurait, selon elle, une ‘féminisation des valeurs de notre société’. J’suis d’accord."

Texte complet -par Jean Émarre - ici:
http://www.cliqueduplateau.com/2011/03/27/tlmep-27-mars/#comments
(message du 29 mars 2011 à 2.18 )

Stéphane Dumas

J'avais trouvé ce billet posté sur Antagoniste à propos de la "bulle chinoise" datant de décembre 2009 http://www.antagoniste.net/2009/12/22/la-chine-est-elle-la-prochaine-dubai/ et des articles de fin mars 2011 du journal Les Affaires
http://www.lesaffaires.com/archives/generale/si-la-chine-frappe-un-mur/528845
http://www.lesaffaires.com/archives/generale/le-grand-mirage-chinois/528843
Une bulle souvent mentionné par un économiste nommé James Chanos.

Il reste à voir si ça fera comme la grande dépression, le crash boursier de 1987, la crise financière de 2008....tandis qu'au Japon, la situation de la centrale nucléaire de Fukushima va de mal en pis, le forum de Liberaux.org a une bonne discussion sur le sujet. http://www.liberaux.org/index.php?showtopic=47871&st=580&start=580

Marianne

Sebas, je trouve l'ensemble de votre analyse plutôt juste. Rassurez-vous quand même : il reste toujours quelques hommes et un certain nombre de femmes qui fonctionnent "normalement". Le problème pour eux est d'essayer de faire passer le message à la génération suivante, qui subit le rouleau compreseur de la bien-pensance dès l'école maternelle. Je le constate tous les jours.

En revanche, je ne suis pas certaine que votre exemple sur les femmes policiers soit très pertinent. On peut certes discuter de leurs capacités musculaires en cas de batailles rangées dans la rue par exemple, mais est-ce si fondamental ? Pourquoi doutez-vous qu'une femme policier soit égale à ses collègues masculins ?

Caligula

B. Vallée

Pour revenir sur la discussion de mars : si les Américains ont finalement décidés de marcher sur Berlin, c'est uniquement parce qu'ils ont réalisés que les Russes y arrivaient avant eux. Ils avançaient sur un front de 1000km de large...! Et sans l'empressement du général Patton, c'est pas juste Berlin Est qui serait tombé sous l'aile communiste.

G. H. L.

Marianne, pourquoi douter qu'une femme policier soit égale à ses collègues masculins?

Poser la question c'est y répondre. Une femme policière contre plusieurs hommes policier serait totalement injuste. Blague à part. Il n'existe rien de tel que l'égalité des sexes, lorsque la nature l'a voulu ainsi. La nature voire l'évolution a doté l'homme et la femme de qualités distinctes faisant en sorte que l'homme et la femme se complète. D'un point de vue donné l'homme et la femme sont rarement égaux, et s'est beaucoup mieux ainsi. C'est l'optimisation des ressources, qui est par ailleurs, si je ne m'abuse, un des grands principes du libertarianisme... et du football.

Les gros balourds à un poste, les costauds à un autre, et les petits vites ailleurs.

Francis Ducharme


@Caligula

Je ne sais pas si vous connaissez le livre, "Wall Street and the Rise of Hitler" mais Anthony C. Sutton y relate plusieurs cas crédibles ou les US évitaient de bombarder des cibles de production évidentes des Nazis.

Selon moi, comme toute économie de pacotille centrallement controllée, l'Allemagne Nazi n'en avait pas pour très longtemps de toutes façons.

Sébas

@ Marianne qui écrit:

"Pourquoi doutez-vous qu'une femme policier soit égale à ses collègues masculins ?"

Je ne doute pas, je ne doute VRAIMENT PAS. C'est que les examens ( de "l'Institut de police de Nicolet" = http://www.enpq.qc.ca/ , et dans les corps policiers), sont PLUS faciles pour elles, que par exemple, pour les gars d'une taille comparable... et ce pour le MÊME job. Selon moi, ce débat ne devrait pas être un débat femme-homme, mais un débat "de taille" (dans les 2 sens du terme, car au Qc, tout débat concernant ces trucs, sont compliqués... pour rien)

Pour le reste, content de vous lire. ;-)

Marianne

En faisant cette objection, je ne défendais pas spécialement l'égalité des sexes à tout prix, je discutais l'exemple choisi. Parfois un exemple discutable dessert un point de vue plutôt juste par ailleurs. Le métier de policier m'apparaissant comme plutôt composite, associant présence à l'extérieur, enquête dans les bureaux, patrouillage, contact avec la population, à l'occasion aussi recours à la force physique, dire qu'une femme policier est ou non "égale" d'un homme policier n'a en fait pas beaucoup de sens. C'est un métier où il me semble y avoir de la place pour les hommes et pour les femmes. Dans les équipes de football aussi les postes sont assignés en fonction des possibilités physiques des joueurs.

En fait, parler en termes généraux d'égalité entre les sexes à coup d'exemples me paraît une erreur. Les un(e)s assènent de grands arguments ultra généraux et/ou idéologiques, les autres se perdent dans la discussion de détail sur tel ou tel exemple (cf. ce que nous venons de faire à propos des femmes policiers). Les exemples sont en général discutables, les arguments idéologiques aveugles. Pour ma part, je refuse d'entrer dans ce genre de discussions. En tant que libertarienne, je crois que les hommes et les femmes sont égaux comme les êtres humains le sont en principe aux termes de la déclaration des droits de l'homme. C'est important d'avoir cela dans un coin de la tête une fois pour toute. Personne n'est a priori inférieur pour des raisons innées liées à son sexe, sa couleur, son appartenance à tel groupe social, ou autre. Mais après, que chacun se démm.... pour trouver sa place.

Le discours "féministe" sur une prétendue supériorité des femmes est risible ; la diabolisation des hommes qui va avec est un non sens. Plus grave est le recours systématique à l'assistance de l'état au prix des libertés individuelles de tout le monde.

Sébas

p.s.
Rien -à part nos fonfons et/ou "spécialistes" de tout acabit qui compliquent tout pour rien- n'empêcherait d'avoir 2 "sortes" de policiers et donc, 2 sortes d'examens/de cours ?

Ce qui donnerait quelque chose comme ceci:

1- Les bons vieux "bœufs" qui travaillent "sur le terrain" et qui font peurs, mdr, mais qui ne SONT PAS ARROGANTS (ou arrogantes pour les femmes qui se qualifieront), sauf si la situation le nécessite. Donc, mon ami "qui faisait peur à personne" du secondaire (devenu policier et qui a déjà participé à l'anti-émeute), et qui pesait 145 livres mouillé + m'arrivait aux épaules (les cheveux en l'air), et les "gentilles blondinettes" de 5 pieds 3 et des poussières (c'est important de le préciser rendu là, non?), qui deviennent souvent arrogantes -en tout temps- et qui tirent sur "tout ce qui bouge" parce qu'elles n'ont pas d'autres options dans les situations dangereuses =

2 - Policiers d'enquêtes/de "bourreaux" ou pour accueillir les personnes abusées... donc pas de prime de risque (à travail =, salaire = !). A non, oubliez ça, là je pousse trop loin. Nous sommes au Québec "icitte", et c'est "à travail *équivalent*, salaire égal" (ce qui veut dire que ce qu'une québécoise fait... vaut TOUJOURS plus que ce qu'un homme fait... mdr!)

Bon j'exagère/caricature un peu, mais avouez que ce n'est pas fou comme idée... ;-)

Marianne

Entre temps j'ai lu le commentaire de Sebas. Si les examens sont effectivement plus faciles pour les femmes que pour les hommes, c'est un exemple flagrant d'intervention malfaisante de l'état au nom d'une idéologie là où il ne devrait pas y en avoir.

Pour faire simple, c'est dég...

Finalement, vous voyez, il vaut mieux dans ce cas parler d'injustice que d'inégalité. Les dicours sur l'inégalité mènent à des discussions sans fin, pointer une injustice flagrante et en démonter le mécanisme (étatique !!) est plus net.

B. Vallée

à Caligula

Les Américains ont eu le général Patton.
Et les Soviétiques ont eu le général « Patof » (d'où le nom de « Patofgrad »), qui portait un képi grand comme un « cap de roue ».
Ah, mon Dieu, comme c'est beau « l'héroïsme » ! Comme c'est touchant « l'humanisme » socialiste. Surtout quand des poètes néo-staliniens les ont célébré jusqu'à l'écoeurement !
Excusez-là !

B. Vallée

Changement de sujet, question de se défouler un peu...

Dans la présente (et déjà très pénible) campagne électorale fédérale, tout individu un tant soit peu lucide conviendra facilement que les quatre grands partis fédéraux baignent tous, à des degrés divers (même les méchants conservateurs !) dans la même bien-pensance écolo-socialiste. Ce qui ne les empêche pas, ces grands altruistes si soucieux du bien commun, d'imposer partout, pendant des semaines, une pollution visuelle absolument intolérable. Sous la forme de ces pancartes très voyantes sur lesquelles on peut lire des slogans idiots (genre : « Parlons QC ») tout en admirant le visage ébahi des candidats.

Quant aux partis soi-disant « marginaux », leur « programme » est tellement puéril, tellement moralisateur, qu'on voit mal comment un adulte qui se respecte pourrait y accorder la moindre attention. Voter communiste ? Vous voulez rire ? Ce n'est même pas un vote de protestation convenable ! En somme, on trouve partout la même sociomanie galopante, qui tend à rapetisser l'individu et à nier sa souveraineté. À ce propos, le fameux « Bloc Pot » est peut-être la seule exception, et encore...

Bref, la lutte plus ou moins « arrangée » des factions dites « partis politiques » pour la conquête du pouvoir de taxer semble plus que jamais un exercice d'abrutissement et d'infantilisation.

En somme, comment peut-on prendre au sérieux la politique, aujourd'hui ?

Mais vous pouvez ne pas être d'accord, et me « planter » bien comme il faut si ça vous chante... D'ailleurs, ça m'est égal.

Soyez heureux !

bobjack

@B. Vallée

Maxime Bernier a renoncé aux pancartes, si c'était Duceppe ont aurait dit que c'était une idée exceptionnelle qui montre un sens du devoir envers l'environnement et un altruisme inégalé envers la collectivité et on l'aurait invité sur toutes les tribunes et fait de la publicité gratuite.

Que c'est beau les double standard :D Bon sinon votre commentaire est tellement vrai que d'en ajouter serait trop déprimant, alors je vais laisser tomber et simplement seconder

G. H. L.

@Marianne

Je crois que ça revient à dire que tous les humains (hommes et femmes) ont des droits égaux.

Mais ça ne veux pas dire que tous les hommes ou femmes sont égaux. La seule façon d'être égaux pour des humains serait qu'ils soient des jumeaux identiques.
Ce qui est possible pour deux hommes ou deux femmes, mais pas pour un homme et un femme. La nature est injuste, qu'est-ce que vous voulez?

@Sebas

Dites leurs de m'envoyer une paire de policier catégorie 3.5fm pour un cas de gravité ggs300lb ;)

G. H. L.

@B. Vallée,

"En somme, comment peut-on prendre au sérieux la politique, aujourd'hui ?

Mais vous pouvez ne pas être d'accord, et me « planter » bien comme il faut si ça vous chante... D'ailleurs, ça m'est égal."

La politique a depuis longtemps dépassé le stade du sérieux, nous sommes dans la mrd jusqu'au dramatique.

Nous sommes tous nous-mêmes tellement bien-plantés comme des végétaux que ne nous pouvons même plus espérer bouger assez pour en planter un autre.

B. Vallée

Depuis une semaine, les politiciens fédéraux se prennent pour Jésus-Christ. Ils font des miracles. Après le sermon sur la tribune, où ils nous laissent entrevoir les béatitudes du paradis social dont ils sont les seuls prophètes autorisés, ils multiplient les billets de banque, comme le Christ a multiplié les petits pains. Il y a de quoi tomber à genoux...

B. Vallée

Étant donné que Téléfilm Canada accepte de subventionner à peu près n'importe quelle merde, j'ai un très bon scénario de film à proposer, un film cucul et nostalgico-féérique dans le style « Babine ». Ça s'appellerait « Élections au village ». Les acteurs sont déjà trouvés. Stephen Harper jouerait le rôle du maire un peu benet, et chef des chevaliers de Colomb. Gilles Duceppe serait très convaincant dans le rôle du curé hystérique, occupé à pourfendre les « puissances corruptrices et diaboliques de l'argent ». Michael Ignatief jouerait, comme il se doit, le croque-mort qui aspire à la mairie. Et Jack Layton serait infiniment touchant dans le rôle de « Ti-Coune », l'idiot du village...

Sébas

@ Marianne qui écrit:

"Le discours "féministe" sur une prétendue supériorité des femmes est risible ; la diabolisation des hommes qui va avec est un non sens. Plus grave est le recours systématique à l'assistance de l'état au prix des libertés individuelles de tout le monde. "

Oh que je suis d'accord avec vous !!! Et cela ne profite MÊME PAS "AUX" FEMMES. A ce propos, je crois que vous allez aimer l'analyse ci-dessous (i.e., "Détournement du féminin": le lien se trouve à la toute fin de mon commentaire).


@ G. H. L. qui écrit:

"Dites leurs de m'envoyer une paire de policier catégorie 3.5fm pour un cas de gravité ggs300lb"

Je crois avoir compris que les "gentilles blondinettes" ou mon ami policier du secondaire ne seraient pas assez costauds pour "s'occuper de vous", si oui, je suis bien d'accord et je trouve ça bien drôle et pertinent comme réplique. ;-)

Qu'est-ce que signifie "fm" et "ggs" ?

***

@ B. Vallée:

Vous avez raté votre "vocation": j'ai rigolé comme c'est pas possible. ;-) Merci, car on a bien besoin des temps-ci... !

***

@ Tous:

Pour les amateurs de "grandes analyses", voici quelque chose qui va encore "plus loin" ou plus en profondeur que mon analyse ( ci-dessus : 1 avril 2011 à 12h24 ):

"Détournement du féminin"
http://www.philo5.com/Feminisme-Masculisme/110403DetournementDuFeminin.htm#_ftn2

G. H. L.

@Sébas

Je ne faisais qu'ironiser sur le fait que si l'on pousse plus loin cette situation ridicule, nous aurons des petits policiers pour des petites jobs et des gros pour des grosses jobs, en supposant évidemment, contre toute logique qu'un observateur hors champ puisse catégoriser la situation avant d'être arrivé sur place.

Cela par analogie avec la ridicule affirmation des policiers à l'effet qu'ils sont plus prudents lorsqu'ils savent qu'il peut y avoir des armes à feu sur place en consultant au préalable le Registre des armes à feu.

Les lettre fm et ggs étaient simplement pour illustrer ce genre de catégorisation : En l’occurrence, dans mon exemple, avec 3.5fm j'imaginais deux policiers femelle et mâle d'une catégorie de 3.5 sur une échelle fictive de 5; quant à ggs300lb, ça se voulait appréhender un cas de "gros gars saoul de 300 livres".

David Gendron

Que pensez-vous de l'affaire Bertrand Cantat?

http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2011/04/06/sur-laffaire-bertrand-cantat-ou-pourquoi-je-ne-me-presenterai-jamais-en-politique/

B. Vallée

à David Gendron

Que voulez-vous que je vous dise à propos de Cantat ? Ce type est une sale brute. Il a parfaitement le droit de faire ce qu'il veut, maintenant qu'il est sorti de prison. Mais il aurait pu avoir la décence de s'effacer, de s'enterrer au fond d'un monastère... Qu'il ait encore le culot de monter sur une scène, après ce qu'il a fait, démontre assez bien le narcissisme gluant du personnage...

Martin

Tout bon État minarchiste se doit de refuser l'entrée d'un criminel reconnu coupable (fonction régalienne).


Pour les crimes minimes ou sans victimes, ceux avec un casier judiciaire ont juste à se tenir tranquille et éventuellement faire une demande de pardon s'ils veulent voyager ou bedon allez au Costa Rica.

Le plus scandaleux c'est que le TNM est un organisme subventionné donc ça nous concerne n'en déplaises à la Clique du Plateau et aux anarchistes de salon!

Sans compter que Cantat a eu une sentence bonbon...


Mathieu NV

Le type a fait sa sentence. Mais évidemment, il existe certains cas d'individus qui ont fait leur sentence dont leurs actes sont très difficiles à pardonner.

Le plus drôle c'est que mon opposition vient principalement des millions de subventions que cet organisme reçoit. Or, lorsque tu es si dépendant des fonds des contribuables, c'est normal de chialer. Puis encore, svp, ne me parlez pas d'indépendance «artistique» lorsque vous êtes incapables d'être indépendants financièrement sans recevoir des fonds par lobbying politique.

Et encore, oui le type a évidemment des problèmes, mais j'ignore à quel point le double standard est appliqué dans ce cadre. Si le type en question est été un artiste prodigieux qui a des idées du genre néo-nazi qui a tué sa conjointe, est-ce que le milieu l'aurait autant soutenu?

David Gendron

Ce n'est pas à l'État ni à vous de vous en mêler. Si vous désapprouvez Bertrand Cantat, il suffit de ne pas vous présenter au TNM, de ne pas acheter ses CDs et de ne pas aller voir ses spectacles! Vous pouvez même boycotter le TNM et faire la promotion de son boycott pendant le reste de votre vie pour protester si vous le désirez.

Les subventions au TNM, c'est un autre dossier. Vous pouvez être contre les subventions sans même que cet incident survienne.

Tout de même, les subventions augmentent le risque qu'une décision déficitaire soit prise. Comme quoi le marché est beaucoup plus efficace que la répression policière accrue tant prônée par les Conservateurs pour éloigner les indésirables...

Gilles Laplante

Ironique la morale au Québec. On importe un assassin pour se produire à nos frais au TNM et une commission scolaire met à la porte une employée qui a tournée dans un film porno hors de ses heures de travail.

David Gendron

Cantat devrait pouvoir venir ici et Samantha Ardente devrait pouvoir continuer à travailler à la même place qu'avant.

Les Conservateurs (sauf ceux qui votent pour eux à Québec, paradoxalement) sont contre le séjour d'un individu ne représentant aucun risque supplémentaire pour le public et sont en faveur du congédiement de cette dame.

Les Conservateurs: notre répression policière et morale au pouvoir!

David Gendron

En fait, ceux qui votent pour les Conservateurs à Québec sont généralement d'accord avec moi concernant Ardente, en raison de l'opposition face au fémi-favoritisme et aux commissions scolaires déjà très peu populaires. Mais ailleurs hors-Québec, les Conservateurs sont en faveur du congédiement.

Françoise D.

C'est le Québec : même les associations de protection des droits des citoyens protègent surtout l'État (et en cour suprême) :

L’Association canadienne des libertés civiles et le cours ECR

http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2011/04/ecr-lassociation-canadienne-des.html

(C'est bien la section montréalaise francophone de l'ACLC qui va intervenir)

David Gendron

Lorsque vous prônerez l'abolition de l'école obligatoire et l'abolition de tout prosélytisme religieux subventionné par l'État, je commencerai à respecter votre cause. En attendant, votre cause est une farce sordide.

David Gendron

Forcer un mineur a adhérer à une religion est un crime contre la personne.

B. Vallée

Snif, snif, snif !
Comme c'est triste !
Ainsi donc, Bertrand Cantua, ce grand actueur, ce puète au talent si frappant, ne viendra pas au théâtre du Nouveau Moule.
C'est madame Pintade qui l'a dit.
On peut donc passer enfin à autre chose. À la future société nationale des transports électriques, par exemple. Ou aux myriades de millards de dollars virtuels qui pleuvent sur tout le Canada, depuis une semaine.
Ce ne sont pas les niaiseries qui manquent.

B. Vallée

à Dave Gendron

« En attendant, votre cause est une farce sordide. »

Direct, ce garçon. Et vive la gnagnarchie !

Françoise D.

"Lorsque vous prônerez l'abolition de l'école obligatoire"

AUCUN PROBLÈME.

" et l'abolition de tout prosélytisme religieux subventionné par l'État"

Je ne comprends pas de quel prosélytisme religieux subventionné par l'Étt parlez-vous ????

Savez-vous que le MLQ (les laïques, surtout athées )est contre le cours ECR ?

" je commencerai à respecter votre cause. En attendant, votre cause est une farce sordide."

Visiblement vous êtes plus mu par des sentiments que par la raison.


"Forcer un mineur a adhérer à une religion est un crime contre la personne."

Pfff.


1) Vous pourriez le prouver ?

2) Et forcer un mineur a adhérer à n'importe quel système de valeurs ?

3) Qu'est-ce que forcer veut dire ? Qui peut influencer et corriger les enfants ? Personne ?

4) Vou savez des enfants ? Vous osez les influencer ?


B. Vallée

Depuis quelques mois, je vois de plus en plus souvent, barbouillé à la va-vite sur les murs de Québec, le mot « autogestion ». Hmm… Voilà qui me rappelle bien des souvenirs, puisque le mot « autogestion « a connu ses heures de gloire dans les années 1970, au temps où de loufoques groupuscules marxistes-léninistes ou trotskystes en avaient fait leur mantra… Groupuscules dont Gilles Duceppe, Françoise David et François Saillant, monsieur HLM, étaient des militants très convaincus… Comme quoi un individu peut sortir du néo-stalinisme, mais le néo-stalinisme sort beaucoup plus difficilement d’un individu. Passons…

« Autogestion ». On aura vite compris que ce terme bureaucratique et pompier n’est tout bonnement qu’un synonyme pour le fumeux « communisme libertaire » dont quelques excités, qui prennent les livres de Chomsky trop au sérieux, ne cessent de vanter les très hypothétiques bienfaits. Car le communisme libertaire (ou « anarcho-communisme») inspiré des divagations de Bakounine n’est rien d’autre qu’une tyrannie communautaire hostile à tout individualisme, et n’a strictement rien à voir avec les véritables libertés individuelles définies il y a deux siècles par le libéralisme classique. Libéralisme classique dont Marx a d’abord critiqué intelligemment l’idéalisme, avant d’être dépassé par son propre délire messianique, axé sur la « révolution prolétarienne » et la « collectivisation » des moyens de production. Rien de surprenant, puisque l’hégélianisme refoulé de Marx ne pouvait mener qu’à un renforcement de l’état, et non à son abolition…

Marianne

Vous avez raison. On aurait pu croire ce genre de terme et l'utopie qui va avec définitivement partis au rayon des accessoires ou, selon l'expression qu'affectionnaient tant les marxistes, dans les poubelles de l'histoire mais il n'en est rien. Je suis consternée de voir le retour de mots, d'idées, de gens qui ont fait la preuve de leur faillite absolue. En fait ils n'ont jamais disparu. Bien planqués dans les confortables places de l'establishment social, culturel et politique il y a les troskystes et marxistes d'hier, sans compter les rouges à peine rhabillés de vert écolo ("c'est la faute du capitalisme si la planète est en danger"). D'ailleurs beaucoup de bourgeois communient maintenant dans cette religion martelée dès le plus jeune âge à l'école depuis deux générations.

Pourquoi les enseignements de l'histoire ne portent-ils pas de fruits ?

Mattiew

Le Bloc veut 100 millions pour l'agriculture
http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201104/04/01-4386154-a-300-lheure-pierre-mailloux-continue-a-pratiquer-la-psychotherapie.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4385368_article_POS1

Je serais plutot d'avis que Quebec abolisse les mesures de gestion de l'offre qui favorisent les gros producteurs et qui force les petits producteurs à vendre les titres de quotat (achetés à prix d'or, par le biais de l'endettement) pour financer leurs retraites.

Trop simple et pas assez d'État je supposes..

Caligula

À ceux qui pensent que la répresion policière du G20 à Torono visait les casseurs et les anarchistes, allez voir ça :

http://www.youtube.com/watch?v=qpU78gAbo70&feature=player_embedded#at=66

Des citoyens ordinaires (jeunes femms, vieillards invalides...) brutalisés par la police. Allez les tenant de la loi et l'ordre, applaudissez quand le gouvernement s'attaque à vos libertés.

Caligula

La jeune femme qui témoigne, Maryse Poisson, a été fouillée à nu deux fois après 20h de détention sans avoir droit à un avocat.

On s'entend que cette jeune femme n'est pas un danger public.

Ha, le Canada de Harper, endroit rêvé où les citoyens qui s'expriment sont enfermés dans des cages pour animaux et privés de leur habeas corpus.

Caligula

John Prime, un vieillard handicapé et employé à Revenu Canada : doit attendre 27h assis dans une chaise roulante et enfermé dans une cage avant d'être relâché sans accusation... On lui a redonné sa prothèse, mais pas ses cannes, ni ses lunettes et ni son argent.

C'est ce à quoi ressemble la démocratie au Canada de Harper. Des arrestations massives sans mandats.

Autre chose : les francophones, éternels citoyens de 2e classe dans ce pays, faisaient l'objet d'une répression plus marquée que les autres manifestants...

Sébas

@ G. H. L.: merci pour les précisions. Je suis d'accord avec les nouveaux détails.

***

Je suis encore 100% d'accord avec B. Vallée et Marianne (sauf par rapport à l'affaire "Bertrand Cantua", mais passons).

Tant de gens travaillent pour notre asservissement par l'état, Caligula et David Gendron sont des exemples patents sur CE blogue.

Pour simplifier les choses au maximum:

Les 2 dénoncent des "trucs oppressifs" de l'état... pour mieux nous asservir par d'autres "trucs" de l'état. Mais cette fois-ci, ce sont de "bonnes" oppressions... des oppressions socialistes ou anti-patriarcales ou anti propriété privée, etc. Ah que j'ai hâte qu'ils reconnaissent leurs INCOHÉRENCES ou en tout cas, qu'ils admettent qu'ils vouent un culte au collectivisme forcé (qui se termine TOUJOURS pas une emprise étatique sur nos vies), et qu'ils détestent CERTAINS des droits fondamentaux des humains.

@ David Gendron: quelle est l'alternative à "l'endoctrinement" religieux(ou autre) des enfants, ou comme vous dites: "Forcer un mineur a adhérer à une religion est un crime contre la personne" (sic) ? Qui va renforcer cela à votre avis? Un gentil collectif auto-'gestionné' localement ?

Et Françoise D. a bien résumé l'enjeu:

1) Vous pourriez le prouver ?

2) Et forcer un mineur a adhérer à n'importe quel système de valeurs ?

3) Qu'est-ce que forcer veut dire ? Qui peut influencer et corriger les enfants ? Personne ?

4) Vous savez des enfants ? Vous osez les influencer ?

Sébas

@ Mattiew qui écrit;

"Je serais plutot d'avis que Quebec abolisse les mesures de gestion de l'offre qui favorisent les gros producteurs et qui force les petits producteurs à vendre les titres de quotat (achetés à prix d'or, par le biais de l'endettement) pour financer leurs retraites."

OUI !!!

Et comme je l'ai déjà écrit ici, c'est drôle que ceux qui veulent abolir ces système de quotas, ne parlent JAMAIS de la loi débile sur le zonage agricole qui FORCE les agriculteurs à acheté de GROSSES terres, i.e. 300 acres et plus. Si un producteur a un plan d'affaire qui RENTABILISE une exploitation agricole sur une terre de 50 acres, il sera quand même empêché de l'exploiter ET de l'habiter.

PENDANT LES ANNÉES 70-80, LES "PLANIFICATEURS" ONT TOUT FAIT POUR FAVORISER LES "GROS" + l'industrialisation à outrance de l'agriculture + l'endettement pour exploiter de GROSSES fermes et ensuite ces gros se sont "fédéralisés", ont fait du lobbying pour demander à l'état de les soutenir... et nous voilà dans la mmmmmmm actuelle.

Même des analyses "de droite" ne parlent JAMAIS de tout ça...

***

J'ai écrit ça sur le site Canoe:

"@ Michel Simard :

Je crois que vous sous-estimez nos agriculteurs.

Dans le prix d’une ferme laitière, quelle est la part de l’emprunt dédiée aux quotas?

75% selon M. Garcia.

75% !!!

Revenons à la base:

Combien coûte une vache laitière?
Combien coûte une terre? (surtout en dehors de la grande région de Montréal)
Combien coûte des (petites ou moyennes) installations de productions?
Etc?

Et saviez-vous qu’au Québec, IL EST IMPOSSIBLE de démarrer une ferme laitière sur une terre de 40-50 hectares (par exemple) ?
NON ! Car selon la LOI sur la protection du territoire (agricole), il faut que la superficie soit d’au moins 100 hectares (247 acres). Pourquoi ne pas assouplir cette loi… aussi ?

Alors imaginez-vous si -graduellement- on faisait « tomber » TOUTES les barrières aux petites et moyennes productions laitières…
Et le gvt, L’UPA, les producteurs, etc (tous ceux impliqués dans ce domaine), pourraient peut-être s’entendre sur une façon de racheter ses quotas…
Je ne suis pas un expert du domaine… j’essaye seulement de trouver une façon de concilier les intérêts de tous.

En tout cas, une terre de 100 acres + quelques vaches + installations de production + etc = PETIT prêt et le producteur laitier d’ici serait compétitif par rapport aux producteurs américains -mêmes s’ils sont subventionnés- car NOS coûts de production baisseraient d’environ 70-90% (je n’ai pas fait le calcul, c’est une vulgaire approximation), et en plus, les frais de transports sont appelés à monter à cause de la hausse du prix du diesel….

Est-ce que j’oublie quelque chose?
Est-ce qu’une petite ou moyenne ferme de ce genre serait aussi rentable que les GROSSES productions actuelles (qui payent bcp d’intérêts et de frais d’assurances sur des prêts très élevés…) ?

Signé;
Un gars qui aimerait bien finir ses jours sur une terre… mais qui ne veut pas vivre STRESSÉ,car endetté de plusieurs millions…."

http://garcia.argent.canoe.ca/generale/pour-une-liberalisation-des-produits-laitiers/

Sébas

@ David Gendron:

Je ne connais pas de blogue qui dénonce AUTANT DE DIMENSIONS de l'oppression étatique contemporaine ou qui dénonce autant d'incohérences idéologiques modernes. Vous n'arrivez même pas à leur cheville... avec vos tites révoltes anarchiques ou vos idéaux progressistes (et profondément anti-conservateurs, donc, vous protégez seulement VOS libertés, pas celles des autres qui ne pensent pas comme vous...), qui sont en réalités, des révoltes/idéaux qui vont ENCORE PLUS *tous* nous asservir...

La passion rend aveugle, mais la haine 'itou'...

*

Ça c'est seulement des articles publiés dans les derniers mois:

"Déscolarisés, mais instruits
La Presse de Montréal publie depuis une semaine, plusieurs articles sur la déscolarisation et l'instruction à domicile. Extraits et pointeurs ci-dessous."
http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2011/01/descolarises-mais-instruits.html

"Unir plutôt que diviser » ou comment imposer un monopole en jouant sur les sentiments"
http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2011/04/unir-plutot-que-diviser-ou-comment.html

"France — Le professeur suspendu pour avoir organisé un débat sur l'avortement s'explique"

"Tentations totalitaires de l'école officielle : Anne Coffinier de la Fondation de l'école": Anne Coffinier est la fondatrice et la directrice de la Fondation pour l’école, dont le but est d’aider à la création d’écoles libres en France, subventionnées ou non. Elle s'entretient ici des raisons qui sous-tendent son action : pourquoi il faut plus d'écoles différentes, quelle est la place de l'État, pourquoi l'État ne doit pas nécessairement être le gestionnaire d'un mammouth éducatif. Mme Coffinier revient aussi sur les tentations totalitaires de l'État en éducation, sur son manque d'humilité, le manque actuel de respect du travail manuel ou pratique en France."

"Me Olivier Itéanu : « L’anonymat sur Internet devrait être un nouveau droit de l’homme »"

"Pétition en faveur de la liberté de choix des garderies et CPE"

"Le droit des parents prime sur l’inconsistance de l’État !"

"Tribunal reconnaît deux intervenantes de la DPJ coupables, mais la DPJ échappe à toute condamnation car une clause d'immunité la protège"

"Allemagne — Mère de douze enfants emprisonnée : elle refuse pour ses enfants le cours d'éducation sexuelle au primaire"

"Réactions critiques à l'imposition du bilinguisme dans toutes les écoles du Québec à la fin du primaire"

"Écoles libres en Grande-Bretagne"

"Marie Geiss-Galimard : « Pour les Allemands, les enfants sont la propriété de l’État "

"L'État tatillon « débusque » des centaines de garderies soudainement « illégales »

"Pourquoi autant de garderies dites « illégales »

"Réaction contre l'imposition de l'année bilingue aux jeunes écoliers francophones québécois"

"Grande-Bretagne — Parents conservateurs interdits d'adoption
Un couple de Britanniques, très religieux, vient de se voir refuser l'adoption"


********"France — L'écrivain et académicien Jean d'Ormesson n'a jamais été à l'école"********
"Jean d’Ormesson — parfois surnommé Jean d’O — est un homme de lettres, un philosophe, un romancier et chroniqueur français. Il est également membre de l’Académie française.Fils de diplomate, Jean d'Ormesson a été instruit à la maison par sa mère, Marie Anisson du Perron. Il a passé son enfance au château de Saint-Fargeau, domaine maternel. Il a aussi passé une partie de sa jeunesse en Bavière, en Roumanie et au Brésil à Rio de Janeiro."

"Écosse — Au royaume des écoles indépendantes..."

"France — supprimer la liberté de choix ne favoriserait pas la mixité «sociale» (ethnique)"

"Écoles primaires libres en France:
Écoles associatives en Auvergne libres tant au niveau des matières que de la pédagogie, elles ne sont pas subventionnées. Une laïque de type Montessori, l'autre catholique liée à l'évêché de Clermont-Ferrand."


*********************

Et TOUT ce qui reste de "l'endoctrinement religieux" (c'est plutôt du GROS "n'importe quoi" comme cours, mais passons), dans nos écoles, s'appelle ECR. Et là, si vous cherchez les articles et DÉMARCHES concrètes qui dénoncent ce cours sur "Pour une école libre au Québec", vous allez ravaler vos "accusations" du 08 avril 2011 à 16h23...
;-)

Sébas

@ David Gendron, que dites-vous de ça?

"La Révolution française, un homme nouveau et l'éducation nationale..."
http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2010/11/la-revolution-francaise-un-homme.html

Et des ces archives:

http://pouruneecolelibre.blogspot.com/search/label/domicile

http://pouruneecolelibre.blogspot.com/search/label/histoire

http://pouruneecolelibre.blogspot.com/search/label/%C3%89tat

B. Vallée

Ah, mon dieu, comme c'est merveilleux, les zélections.

J'ai le choix entre Ti-Coune pour les blocouillons, Ti-Casse pour les conservaternes, Ti-Pet pour ma dose de liberol, et Ti-Zoune pour ce brave monsieur Laiton, petit chef des néo-démocravates...

Quant aux verdâtres, c'est trop tôt pour eux. Ils naissent dans les choux...

Non, je vous jure, c'est très sérieux.

D'ailleurs, les belles âmes me somment de prendre la politique, ce grand carnaval narcissique, très très au sérieux. Car les « enjeux », voyez-vous, sont très très importants. Je me dois de faire le « bon » choix, si je veux empêcher le « terrifiant » Stephen Harper, fils spirituel de Darth Vader et grand ennemi de la natureu, d'imposer la plus immonde dictature que le monde ait connu depuis Néron (ou Caligula ?). Dictature qui se terminera par la destruction de la planète, la pauvre Gagaïa succombant à l'appétit vorace des bituminous.

Et il est interdit de rire, de se distancer ou de relativiser, foi de Gilles Ducippeu. C'est trop sérieux !

P.S. Encore les « martyrs » du G-20... Comment se fait-il que je ne suis pas surpris ?


Caligula

Sébas

« Les 2 dénoncent des "trucs oppressifs" de l'état... pour mieux nous asservir par d'autres "trucs" de l'état. Mais cette fois-ci, ce sont de "bonnes" oppressions... des oppressions socialistes ou anti-patriarcales »

Calme-toi man. Il n'y a pas de bonne oppression, je suis anarchiste et je revendique le droit à l'état de nature.

Sébas

@ Caligula:

"Anarchiste" dans le sens de David Gendron?

Ha! oh! d'accord!
Voyons comment cela se passerait dans "votre" monde... et après, si je trouve vos idées cohérentes, je vais me "calmer" (sic). Mais pas avant, mdr ! ;-)

Quelques exemples:

A qui "appartient" les enfants? Ils sont SANS défense, ils doivent donc être pris en charge par quelqu'un et ce quelqu'un doit avoir des droits/responsabilités bien définis pour s'en occuper, non? Dans "votre monde", un "collectif auto-géré" va s'occuper de cette question? "Ça prend bien un village pour élever un enfant", non?

Et pourquoi si je suis une femme, je ne peux faire adopter MON enfant par les parents de MON choix? Dans "votre monde", un "collectif auto-géré" va s'occuper de cette question (à la place de l'état/de la DPJ)?

S'il n'y a plus de propriété privée, comment va-t-on et qui va gérer les conflits entre les "collectifs" qui gèrent les propriétés? Dans "votre monde", des "collectifs auto-gérés" vont s'occuper de cette question en criant ciseaux?

La femme n'est pas semblable à l'homme (oh, il faut le répéter un milliard de x, car trop de "modernes" semblent "l'oublier"), alors c'est NORMAL que sans l'intervention de l'état, elles vont faire des choix DIFFÉRENTS de ceux des hommes, car c'est elles qui enfantent (avec tout ce que cela implique...), alors comment alors prétendre que toutes les différences homme-femme sont des "oppressions patriarcales" comme le fait David ? Et qui va gérer "l'égalité" dans "votre monde"... un "collectif auto-géré" va s'occuper de cette question?

Vos idéaux sont beaux... sur papiers, mais dans la réalité, ils ne fonctionnent pas car ils font fi de la réalité entourant la ***la nature humaine*** !!! L'histoire du dernier siècle démontre TRES bien le désastre de ces idées. On peut toujours revenir au temps des tribus... faudra seulement éliminer 95% de la population mondiale pour y arriver.

;-)

Caligula

Sébas

Tu vas où là? David Gendron? Tu crois vraiment que c'est un anarchiste? Fais moi rire, dans mon monde c'est les parents qui s'occupent de leurs enfants. Dans mon monde, ma liberté s'arrête là où celle des autres commence. Et dans mon monde, je me fous bien de ce que font les autres, qu'ils soient mâles ou femmelles, leur libre arbitre leur apparient. La propriété privée est un droit naturel,et il est donc naturel de défendre ses biens.

Caligula

Sébas

Dans mon coin, fabuler comme tu le fais on appelle ça partir sur une dérape. Et en assant, invoquer les réalités de « la nature humaine » c'est assez rigolo venant d'un libertarien qui veut laisser à l'État la seule tâche de la loi et l'ordre... :)

Selon les libertariens : l'État a tendance à grossir et grossir et grossir encore... donnons donc à l'État la gestion d'un seul domaine, celui de la loi et l'ordre, afin qu'il ne puisse prendre de l'expansion dans ce seul domaine! lol

On appelle ça se jeter dans la gueule du totalitarisme.


Sébas

@ Caligula qui écrit:

"Tu vas où là? David Gendron? Tu crois vraiment que c'est un anarchiste? Fais moi rire, dans mon monde c'est les parents qui s'occupent de leurs enfants. Dans mon monde, ma liberté s'arrête là où celle des autres commence. Et dans mon monde, je me fous bien de ce que font les autres, qu'ils soient mâles ou femelles, leur libre arbitre leur apparient. La propriété privée est un droit naturel,et il est donc naturel de défendre ses biens."

Bon, je me suis gouré sur votre compte et je suis content de le reconnaitre.
;-)

Par contre, je ne connais pas beaucoup d'anarchistes qui disent ça:

"La propriété privée est un droit naturel"

Et qui peut renforcer ça selon vous?
Et comment se nomme "votre branche" de l'anarchisme?
"l'anarchisme-sauf-concernant-la-propriété" ?
Ha! ;-)

***

Vous dites:

"Selon les libertariens : l'État a tendance à grossir et grossir et grossir encore... donnons donc à l'État la gestion d'un seul domaine, celui de la loi et l'ordre, afin qu'il ne puisse prendre de l'expansion dans ce seul domaine! lol"

Là c'est vous qui partez sur une dérape...
;-)


Je ne veux pas de "ministère de la guerre", je voudrais une milice défensive gérée sur une base cantonale (comme en Suisse ou selon le modèle de la constitution américaine).
Et de petites municipalités avec des polices locales.
Des tribunaux qui respectent toutes nos clauses de tous nos contrats (y compris concernant nos mariages, donc bye bye tout le débat entourant les mariages hétéros/homos), et des tribunaux gérés par jury seulement.
Etc.
;-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook