« Hydro-Québec et ses (présumés) compteurs en or | Accueil | «Occuper Wall Street» - les entreprises ont-elles trop de pouvoir? »

16 octobre 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Guillaume

Nouvelle qui me partage... J'ai toujours dis que pour attirer des gestionnaires compétents, l'État se doit d'y mettre le prix.

J'ai moins de problème à savoir qu'un directeur, gérant de nombreux employés gagne 100K$, que lorsqu'on me dit qu'un chauffeur d'autobus dans un organisme para-public de transport en commun gagne 80K$ par année, ou que la fille qui épluche les patates dans les cuisines d'un hôpital fait le même salaire que le sous-chef d'un restaurant gastronomique(±18$ de l'heure).

Juste d'endurer les syndicats de la fonction publique mériterait une sur-prime d'office.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook