« Étudiants en grève - Syndicalistes en herbe | Accueil | Pénurie de médicaments : comment expliquer? »

13 mars 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

JeffBergeron

Petite correction: Le film a été fait par Illumination Entertainment (Despicable Me) et non pas par Pixar (Wall-E, Up, Cars).

Ça n'a pas vraiment rapport, mais le film animé des années 70 basé sur le Lorax est bien meilleur, même s'il a le même thème environnementaliste. Il dure à peine 30 minutes, et pourtant il explore des problèmes de la pensée environnementaliste que le nouveau film ne mentionne même pas. Par exemple, dans le film animé, quand le Lorax demande d'arrêter de couper les arbres, le Once-ler argumente avec le Lorax que ses usines créent des milliers d'emplois. Le Lorax admet que c'est un bon point et qu'il n'a pas la réponse idéale.

Gilles Guénette

Merci Jeff! La correction a été apportée.

Steven

L'histoire du Love Canal publié par Reason Magazine en 1981.
https://reason.com/archives/1981/02/01/love-canal/1

Chrisitan Rioux

Ce n'est pas le premier, ni le dernier film de propagande:

https://crioux.wordpress.com/2011/08/28/the-day-the-earth-stood-still/

Kevin

@ Christian

J'ai le film chez moi et je l'aime bien mais... le message est tellement provocateur. C'est comme quand quelqu'un dit que

"l'homme, contrairement aux autres animaux, se comporte comme un virus. Au lieu de créer un équilibre avec la nature, il domine, infecte et se reproduit jusqu'à la mort de son environnement"

J'ai tellement juste envie de lui dire "fait ta part pis va donc te suicider"

Pierre-Yves

@Kevin:

"il domine, infecte et se reproduit jusqu'à la mort de son environnement"

Cette observation pourrait s'appliquer à n'importe quelle espèce vivante, donc c'est complètement vide de sens comme phrase. Laissez des lapins ou des lemmings se reproduire sans prédateurs et vous aboutirez à une catastrophe écologique. Juste le terme "infection" est chargé d'une connotation moraliste complètement arbitraire. Le fait est que, pour un virus, un organisme doté de matériel cellullaire complet ne représente rien d'autre qu'un territoire à coloniser. Le virus, s'il "pensait", ne se verrait pas comme agent d'infection, mais comme explorateur. Le fait que l'auteur de cette idiotie utilise des métaphores aussi creuses est en soi un témoignage de la futilité gâteuse de ses réflexions.

Pierre-Guy Veer

"J'ai tellement juste envie de lui dire "fait ta part pis va donc te suicider""

Je seconde.

Vu sur Internet : If CO2 is so bad, why are you still breathing?

Christian

Je suis fasciné par le tendance qu'ont les libertariens à réintroduire sans cesse ce qu'ils détestent et dénoncent férocement : l'état.

Sans état, pas de propriété privée possible, pas de recours contre ceux qui ont décidé que ce qui était à toi devenait à eux parce qu'ils étaient mieux armés, plus forts, mieux organisés, etc.

Dès le 17ieme siècle, les états de nombreux pays souvent cités en exemple par les libertariens (l'Angleterre, entre-autres) se sont consacrés à défendre la propriété privée, contre des potentats locaux, contre des agresseurs extérieurs, etc. Pour accomplir cela, ils ont du lever des impôts, des taxes, etc.

Dans le Lorax, la propriété privée n'a pas de sens si aucune instance ne peut la défendre. On pourra bien sur me répondre par des théories fumeuses sorties de l'imagination débordante d'auteurs affectionnés par les libertariens, mais à mon sens ce genre d'arguments sont bien pires que ceux des "lologues" souvent dénoncés sur ce site.

Je ne dis pas que l'état doit prendre toute la place dans l'économie; visiblement c'est malsain. Mais il doit au moins être capable de défendre le marché par des investissements, de lois, etc.

Francis Ducharme

@Christian

Vous confondez votre fascination pour une simple incompréhension.

L'existence de la propriété privée est simplement du au fait que la majorité trouve que c'est un concept bénéfique.

L'État est fondé sur le non respect de ce principe, alors je ne vois pas comment il peut en être l'origine.

Un peu comme l'association/dissociation libre dans les relations romantiques. Pas besoin de lois pour que celle-ci existe, on a simplement besoin de liberté.

Sylvain

Francis, Comment créer cette liberté ?


Maxim Bernard

@Christian

Les libertariens ne sont pas contre l'État, au contraire. L'État a des rôles essentiels à jouer, dont celui d'assurer le droit à la propriété privée.

Parce qu'effectivement, aucun État = aucune propriété privée possible (du moins en pratique, mais en théorie, on peut toujours déclarer qu'un bien nous appartient, sauf qu'aucune organisation n'existe afin d'en assurer la protection).

Maxime Lebreton

Je suis nouvellement visiteur de ce blogue, j'ai lu quelques articles dont j'ai aimé la teneur, la justesse des arguments et les nuances.


Quelle fut ma déception en lisant cette chronique sur un film familial, avec des analogies un peu douteuses et plusieurs racourcis et surtout des commentaires au ton aggressif et peu respectueux de certains....("J'ai tellement juste envie de lui dire "fait ta part pis va donc te suicider"")


J'ose croire que ce ne sont que des cas isolés

Marianne

Euh ... Eh bien moi, j'ai bien aimé le ""fait ta part pis va donc te suicider". C'est un bon résumé.

Quant au "film familial", celui-ci me semble chargé de messages assez agressifs.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook