« Comment l'économie réelle contournera un protocole de type Kyoto | Accueil | Célébrer la Terre, célébrer le capitalisme »

20 avril 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bobjack

L'autre jour une étude baclée disait également que le Québec ne se faisait pas vivre par le ROC, évidement le journaliste avait menti mais ensuite aucune contre réponse (à part les blogs de "non professionnel" comme QL).

La contre partie de cette "étude" sera passée sous silence et ça ose se prétendre "objectif" et qu'il faut leur donner des privilèges spéciaux en conséquences.

Des journalistes qui veulent mettre la hâche dans la liberté de presse, c'est tellement joli.

Sylvain

Faut que sa accroche pour être vendu, des gros titres, mais pas de rigueur dans le contenu, j'ai souvent vue des journaliste présent 5 minutes à la fin d'une conférence de presse, prends le document, quelques photo et fait un article avec ca le lendemain.

Un editorial, un blogue, un publi-reportage, ca n'A pas à être fait par un journaliste, ce n'est pas dans la même définition de tâche. Tout comme les animateurs à la radio, des gros noms pour les revenus publicitaires.BBM oblige.
Un des rares animateur radio que je respecte beaucoup c'est Pierre Maisonneuve sur l'heure du midi a Radio Canada, impartial, neutre, prends les deux côté de la médaille, et laisse les gens faire leur idée de la nouvelle, surtout il respecte les invités. il ne donne jamais son opinion, car ce n'Est pas son travail de le faire.

Gilles Laplante

La majorité des journalistes qui écrivent des textes sur des dossiers à saveur économique n'ont absolument pas la formation nécessaire pour aborder ce genre de sujet. La plupart d'entre eux semblent s'être lancé en journalisme parce qu'ils n'avaient pas le goût de faire les efforts nécessaires pour acquérir des connaissances sérieuses en sciences, mathématiques etc.. Ils sont issus des "sciences" de la nature. Ils ne leur reste donc que la possibilité d'agir à titre de perroquets.

Gérard Landry

Il y a longtemps qu'on avait attiré sur le carnet Pour une école libre sur cette étude (elle circulait sous la forme d'un Powerpoint depuis 2011...) pour la mettre en doute. Il est vrai une critique sans chiffre.

http://www.xn--pourunecolelibre-hqb.com/2011/11/quebec-leader-en-matiere-de-petite.html

RE

On dirait un genre d`étude dont les conclusions ont déjà été décidés d`avance par le gouvernment, avant même le début de l`étude. Mais, n`es-ce pas comme cela que ça fonctionne depuis longtemps ici au Québec?

salemlavie

La fausse gauche (celle d Outremont et de QS) et les PQ sont vos amis puisqu ils ont a coeur que pour chaque miette consentie au peuple amene un pain entier aux ptits ami(e)s. Finalement ya pas de gauche au Québec. Tous a tribord et que le Titanic coule ! C est pour ca que le systeme de garderie qui marchait assez bien avant le 7$ pour tous. (On aurait pu les baisser a 15$) Et la mise a la retraite des infirmeres a permis la création du systeme privé sur le dos du public. Grace a Lulu-les-Mines Les HLM des millions qui auraient pu etre utilisés sous forme de subvention pour l accessibilité a la propriété (pour ceux qui n ont pas la mise de fond)...etc. Sans oublier le maudit revenu garanti qui ne garantira qu une chose : les pauvres resteront pauvres et les riches engrangeront davantage pour que autres fassent leur ménage payé par le gouvenement! Et si les pauvres sont pas contents eh bien avec la légalisation de la prostitution la satisfaction des uns sera garanti. Maudit patriarcat.

B. Vallée

« La fausse gauche (celle d Outremont et de QS) et les PQ sont vos amis puisqu ils ont a coeur que pour chaque miette consentie au peuple amene un pain entier aux ptits ami(e)s. Finalement ya pas de gauche au Québec. Tous a tribord et que le Titanic coule ! C est pour ca que le systeme de garderie qui marchait assez bien avant le 7$ pour tous. »

De quossé ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Groupe Facebook

La dette du Québec