« La série Free Markets enfin disponible sur le Web | Accueil | «Économie sociale» ou gaspillage socialiste? »

18 mars 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pierre-Guy Veer

Moi (dans une nouvelle qui dénonce les coupes) : Nouvelle variante sur le thème Hors de l'état, point de salut

Un étatiste: Wow, tu vas maintenant t'occuper de tous ces drogués? Fantastique!

La route est VRAIMENT longue...

AMP

Je suis curieuse de savoir c'est quoi la solution du libre marché pour les types de travail saisonniers.

Gilles Guénette

Ça serait qu'un travailleur se trouve un autre emploi saisonnier, complémentaire au premier, (ou un emploi à temps plein) de sorte qu'il soit autonome et qu'il n'ai pas à recevoir une aide financière de façon récurrente.

Etienne Bernier

AMP, comme j'expliquais dans mon commentaire disparu, c'est aux consommateurs de sirop d'érable, et non aux contribuables, de payer pour les 12 mois de location d'un équipement d'érablière qui sert 2 mois par année.

De la même façon, dans le cas peu probable où la production de X requiert de garder un certain nombre de travailleurs inactifs une partie de l'année (i.e. il n'existe pas d'emploi complémentaire en pratique), alors c'est aux consommateurs de X de payer pour que ces travailleurs aient des vacances payées.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Contribuez

  • Donate

Groupe Facebook

Devenir Fan

La dette du Québec