« Les politiciens et la réglementation, selon Stossel | Accueil | Credit does not grow on trees »

22 octobre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Christian Fortin

Étrangement, lorsqu'on entend parler des "écarts" de revenus, on n'entend pas vraiment parler de la différence d'âge et d'expérience. Si cela fait 20 ans que je travaille dans un domaine et que j'ai acquis une certaine expérience, il est normal que je gagne plus que mon moi-passé.

Cependant il y a une autre source aux inégalités:
Les métiers à bons salaires protégés par des lois qui visent à réduire la concurrence. Médecins, pharmaciens, ingénieurs, chimistes, comptables, notaires et j'en passe, (en fait il y a 45 ordres professionnels au Québec. http://www.opq.gouv.qc.ca/index.php?id=19)
sont tous protégés de la concurrence. Parce qu'ils sont OBLIGATOIRES et INCONTOURNABLES, ils ne sont en aucun cas comparables aux services de certification offert sur le marché. Par exemple, vous pouvez engager un travailleur en réseautique certifié Cisco SI vraiment vous avez un tel besoin. Il y aussi de la conccurence entre les différentes certifications. Si l'une vous déçois ou ne convient pas à vos besoins, passez à une autre. Malheureusement, il n'y a pas de 2e Ordre professionnel des médecins. Si vous avez été déçus par la qualité de leur connaissance en (insérez ici une partie de l'anatomie), too bad!

Mais bon...
Les Ordres sont là pour nous protéger. Sans eux, les viaducs nous tomberaient dessus...

Francois Mottard

Même en ne prenant que les 20% les plus pauvres de la planète, l'écart entre les riches et les pauvres est plus grand qu'à l'époque de l'homme de Néandertal.

On devrait peut être suggérer aux employés de l'OCDE de tester leur propre doctrine et de refuser d'utiliser toute technologie plus récente que le feu. On pourrait ainsi voir en direct le paradis terrestre avec presque aucun écart riche-pauvre.

Philippe Texier

Ah! je viens de comprendre pourquoi il y eût des émeutes dans les banlieues françaises. Plus on est égal, plus on est insatisfait.

Steven

«les personnes talentueuses qui travaillent dur obtenant plus difficilement la récompense qu'elles méritent».
-Je me demande d'où ça sort. Je crois que c'est une affirmation gratuite.

En gros, ce que ça me dit est que si t'es entrepreneur, que tu veux créer de la richesse et des emplois mais que tu veux avoir une récompense pour ton effort ($$$) qui va ultimement t'inciter à continuer et permettre à ton entreprise de s'agrandir encore plus, la France n'est pas l'endroit où aller. En revanche, si le but est d'avoir le plus de biens et services gratuits (dit sous toute réserve) en effectuant le moins d'effort possible, là on va en France.

De toute manière, on peut aussi noter de l'étude de l'OCDE omet de mentionner que la France est toujours un des endroits en Occident où le taux de chômage est le plus élevé. Le Québec ne tarde jamais à suivre la France dans ses politiques désastreuses avec le résultat que l'on voit: le Québec a constamment un des taux de chômage les plus élevés en Amérique du Nord.

Je me souviendrai toujours de l'un des premiers événements ayant contribué à "péter" ma bulle socialiste au milieu des années 90. À l'époque, l'Ontario sous la gouverne de Mike Harris, combattait le déficit en sabrant dans les dépenses publiques destinées (entre autres) aux plus démunis. Je me souviens d'avoir vu au bulletin de nouvelles des groupes d'assistés sociaux mobilisant beaucoup d'autobus Voyageur afin de déménager au Québec (surtout à Gatineau et Montréal) là où ils disaient pouvoir recevoir des plus gros chèques de BS et se loger à moindre coût. Ça m'avait choqué de voir que quand ces gens voulaient vraiment quelque chose, ils pouvaient se mobiliser, être actifs et s'organiser. Je me demandais pourquoi ils ne dirigeaient pas cet énergie mobilisatrice à créer des groupes de recherche d'emplois ou se démarrer des PME. À partir de ce moment-là, je suis progressivement devenu de moins en moins socialiste.

Christophe VINCENT

En somme les bureaucrates de l'OCDE nous disent que les bureaucrates sont indispensables.

Churchill disait :

Le problème avec le libéralisme, c'est les inégalités. Avec le socialisme au moins, tout le monde est pauvre.

Philippe David

«En revanche, la France fait partie des cinq pays de l'OCDE où les inégalités de revenus se sont résorbées au cours des 20 dernières années. Ce qui fait dire au secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, qu’«une inégalité croissante est un germe de division [qui] creuse dans le monde un fossé entre les riches et les pauvres». L'«ascenseur social» s'en trouve bloqué, et «les personnes talentueuses qui travaillent dur obtenant plus difficilement la récompense qu'elles méritent». Hmm…»

Ouais, on sait que la France a toujours été tellement plus économiquement prospère que les É-U ou le Canada... (Depuis combien de temps que leur taux de chômage est dans les deux chiffres déjà?)

marianne

Eh oui, les conclusions des soi-disant experts de l'OCDE sont dictées par leurs convictions idéologiques. On peut d'ailleurs remarquer que la plupart de ces obsédés des fameuses "inégalités" sont les mêmes qui redoutent et traquent les libertés individuellles dans tous les domaines, ou qui veulent nous faire tous retourner à l'âge de pierre au nom de l'écologie. De même, ils s'opposent en général à tout élistisme scolaire. Viscéralement, ils préfèrent la médiocrité et le dénuement pour tous plutôt que la réussite de certains, en dépit des bénéfices que cette réussite peut apporter à la collectivité. C'est précisément des abrutis dans ce genre qui ont contribué à bloquer le fameux ascenseur social en France, et dans d'autres pays. Une fois de plus ces gens confondent les causes - auxquelles ils ont eux même contribué - et les conséquences - sur lesquelles ils pleurnichent vertueusement.

Investisseur

En cherchant à éliminer les "inégalités" les socialistes réussissent surtout à éliminer les opportunités et à garder la masse dans l'ignorance, la dépendance et la pauvreté.

Résultat, les pauvres sont plus également pauvres et les riches sont plus également riches.

Ils la prennent où la terre pour remblayer le fossé ? Ils n'ont pas d'autre choix que de créer un fossé ailleurs pour remblayer le fossé ici. Et comme ils prennent la terre toujours au même endroit (la classe moyenne) il s'ensuit que le fossé entre les riches et les pauvres s'aggrandit dans tous les pays du G8.

Ils devraient laisser le peuple faire ce qu'il veut avec son propre argent, il y aurait moins de fossés je vous le garanti.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche



Groupe Facebook

La dette du Québec