« L'UPA demande une taxe sur les produits importés | Accueil | Un discours de plus de 10 000 $ à nos frais »

06 décembre 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Martin Gagné

Un Gouvernement Mondial, le fantasme ultime autant du côté des gauchistes que des néo-conservateurs globalistes. Aussitôt qu'on le dénonce, on se fait traiter de fous parano et de sans-coeurs!

Avec la construction du NAFTA Superhighway et la création derrière porte close du SPP, je crois que les prédictions de Alex Jones et Ron Paul (sur l'Union nord-américaine) vont se concrétiser.

Comme çi un autre palier de gouvernement empêcherait les guerres...

Ouvrons notre économie aux pays en voie de développement, achetons leurs produits et cessons de subventionner les nôtres et çe sera un pas dans la bonne direction.

R. David

Tu sais ce qui me réveille la nuit? La péréquation mondiale!

Je pense pas que c'est parano d'extrapoler les conséquences inévitables de ce que ces illuminés veulent accomplir. Mieux vaut prévenir que guérir.

Kevin Pouliot

Ce qui me lève le coeur c'est l'hypocrisie des dirigeants qui prennent ces décisions, sachant tout le mal que ça peut faire. La masse ignore la plupart du temps les conséquences de telles taxes ou "mesures sociales" mais les politiciens les connaissent très bien et les appliquent pour un capital politique (ou monétaire dans les cas de conflit d'intérêt). Par la suite, on entend des gens louanger les actions du gouvernement "altruiste" comme si les véritables altruistes étaient intéressés par la notoriété de la politique. En réalité, souvenez vous que ceux qui sauvent des vies dans un accident n'aiment pas les caméras. L'Onu et nos gouvernement travaillent pour leur image, pour leur survie et rien d'autre. C'est dla merde...

Martin Gagné

N'est-ce pas Paul Martin qui prônait une péréquation et une assurance-santé universelle mondiale?

Ça fait peur!

Gilles Laplante

Je ne crois pas que les politiciens comprennent la portée de leurs gestes. Tout ce qu'ils comprennent c'est que l'assiette au beurre sera plus grosse. Ils pourront donc jeter plus de poudre aux yeux des gogos comme notre bon gros ministre de la santé qui pavoise en jettant 16M $ dans les hopitaux et hop! les problèmes vont disparaitre bonnes gens. C'est évident que le pauvre homme n'y comprend rien aux problèmes du système de santé pas plus que Kofi qui pense qu'on peut éradiquer la pauvreté. Tous ces gens sont à courte vue quand ils en ont une. Le problème global de l'humanité, c'est qu'on est incapable de voir plus loin que le premier effet d'un geste posé et, pour ça, même plusieurs en sont incapable. Prenons par exemple toutes ces bonnes femmes qui sont venues demander qu'on augmente encore le contrôle des armes à feu. Elles sont incapable de comprendre qu'enregistrer des armes ça n'empèche pas de s'en servir. Cherchz la logigique dans ça...

Robert Z.

Fort intéressant commentaire.

Ayant travaillé dans de nombreux pays, et notamment pour le développement, il m'apparaît que l'on insiste beaucoup trop sur la quantité de l'aide financière, et bien trop peu sur la qualité de cette aide.

Or ce sont des sommes de plus de 50 milliards de dollars US qui sont versées chaque année pour le développement, et l'on n'entend parler que des échecs et des urgences.

Puis-je me permettre de faire état d'un blog qui tente d'émettre des suggestions originales et nouvelles dans ce domaine. L'adresse de l'un des articles est
http://politic.blog4ever.com/blog/lirarticle-73993-191726.html
mais tous les textes portés sous "Comportements et développement" tentent de répondre à votre question.

Et merci pour votre site.

Robert Z.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook