« Gauche/droite: appel à l'aide! | Accueil | Ron Paul in Debate at Reagan Library (May '07) »

15 mai 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Francois Mottard

Dans l'entreprise privée, les membres du C.A. sont élus par les actionnaires qui vont perdre de l'argent en cas de problème. Quand les actionnaires sont insatisfaits du C.A., ils indiquent la porte aux gestionnaires assez vite.

Est-ce que le C.A. des organismes gouvernementaux représente les intérêts de ceux qui absorbent le risque financier? Si c'était le cas, le C.A. de l'UQAM serait élu par les contribuables.

Si on obligeait les membres du C.A. à absorber personnellement 1% du déficit, ça les forcerait à réfléchir un peu.

François 1

Elle m'a bien fait rigoler, notre nouvelle Présidente du Conseil du Trésor, il y a quelque temps lorsqu'elle nous a affirmé, sans sourciller, que le conseil d'administration de l'UQUAM était "imputable et responsable"... Mais elle n'a jamais dit de quoi au juste!

Si je ne m'abuse, ces personnes siègent au conseil bénévolement et ils savent très bien que leur "responsabilité" est excessivement limitée et qu'ils n'encourent aucune pénalité financière advenant un fiasco comme celui que nous impose l'incompétence de l'acien recteur gauchiste.

On nage ici en plein délire: le gouvernement provincial (tous les québécois qui paient des impôts...) n'a actuellement aucun droit de regard sur les dépenses même fantaisistes des universités, autonomie et liberté de mouvement obligent, mais c'est lui qui doit quand même trinquer si ces dernières font face à un gouffre financier. Les américains ont déjà fait une révolution pour moins que ça : "No taxation wothout representation!".

Dans le dossier de l'UQUAM, j'ai entendu dire que l'école de haut savoir en question a lancé une émission d'obligations pour financer sa lubie et que le taux d'intérêt qu'elle a dû consentir était 0.5% au-dessus de celui des obligations du gouvernement du Québec, obligeant ainsi celui-ci à acheter toute l'émission de l'UQUAM question de ne pas avoir à compétitionner avec sa propre administration... Imaginez: le gouvernement du Québec qui se fait payer des intérêts par l'UQUAM dont il doit en retour payer les dépassements de coûts. Et tout ça, bien sur, avec NOTRE ARGENT!!!

On croirait halluciner!!! On présumait, pauvres nous, avoir atteint des sommets de confusion mentale avec la Gaspésia et le Métro de Laval... Notre administration publique ne finira jamais de nous prouver à quel point elle peut faire preuve d'une inventivité intarissable lorsque vient le temps de dilapider l'argent des autres.

Un p'tit joint avec ça???

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook