« Le monopole, une créature de l'État | Accueil | Visite d'un Wal-Mart de l'État de New York »

31 juillet 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

FrancisD


Supposément que les Allemands ont beaucoup moins de chances d'accidents sur leurs autobahns. Une limite de vitesse plus élevée semble augmenter la distance entre chaque véhicule. Par contre, c'est quand même plaisant pour ceux ayant une cylindrée plus grosse de pouvoir rouler à 90 pour économiser de l'essence...

R.David

Faut être profondément endormi pour penser que les policiers font ça pour nous sauver de nous-mêmes.

Tout le monde sait que les policiers ne font qu'obéir aux ordres et amasser des revenus pour l'état ou la municipalité.

C'est ça qui arrive quand les policiers sont payés à même les taxes. Des services de sécurité privé sur les routes ou dans les municipalités n'auraient pas avantage à harceler les gens et les traiter comme des pions.

Jean-Marie Joseph

@ J.-F. Avon: aurais-tu l'amabilité de me mettre en réponse les références des études que tu mentionnes dans ton post s'il te plait. Merci à l'avance.

Bastiat

Intéressant.

Par contre, policiers ou pas, je crois que les ralentissements et les espacements dangeureusement faibles sont la conséquence normale d'un achalandage dépassant la capacité de la route. Un système de péage intelligent permettrait de limiter le traffic en pointe, et d'atténuer ce genre de problèmes.

David

À tout le moins en dehors des centres urbains, il ne devrait jamais avoir de limites de vitesse (sauf peut-être l'hiver) dans les autoroutes, car ces limites de vitesse causent plus d'accidents qu'ils en préviennent. De plus, ces autoroutes devraient être privés (avec un aménagement permettant aux autobus d'y accéder gratuitement), ce qui améliorerait l'état de ces routes, diminuerait la circulation automobile et surtout celle des camions surchargés (le train redeviendrait plus utile!) qui brisent les routes et qui causent des accidents en raison du fait qu'ils prennent trop d'espace sur les routes, et par conséquent diminuerait la pollution par les gaz d'échappement.

Au contraire, circuler à moins de 90 km/h sur une autoroute (et je suis très généreux!) est très dangereux, car cela diminue la distance de freinage moyennne, diminue la vigilance et augmente le risque de s'endormir au volant.

David

"Tout le monde sait que les policiers ne font qu'obéir aux ordres et amasser des revenus pour l'état ou la municipalité."

J'entends souvent ce cliché ridicule pour justifier les excès de vitesse dans les routes secondaires. Cette affirmation est un mythe. Il coûte plus cher aux municipalités et au gouvernement du Québec d'effectuer des opérations-radar que cela lui rapporte financièrement. C'est pour cette raison que le gouvernement du Québec songe au ridicule photo-radar. CE SONT PLUTÔT LES CONTRAVENTIONS POUR STATIONNEMENT ILLÉGAL QUI SONT PAYANTES pour les municipalités!

En fait, les policiers font des opérations-radar pour eux-mêmes, i.e. pour justifier leur emploi. Plus il y aura de contrôles radar et de contravention, plus on engagera des policiers.

Jean-François Avon

Pour les références des études internatinales, je n'en ai pas. J'ai lu ces études en 1994 et je ne me souviens plus d'aucune référence, mais je sais qu'elles existent. J'ai fait cette lecture à la demande d'un client concepteur de freins de camions, qui m'a fait lire des milliers de pages de rapports d'accidents et recommandations de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) américaine, de la CHTSA canadienne et d'autres organismes similaires, ainsi que la litérature considérée à l'époque comme la fine pointe en matière de sécurité routière, de dynamique des véhicules, de freinage, de stabilité ainsi que des facteurs humains relatifs à la sécurité routière.

En ce qui a trait aux accidents causés par les conducteurs lents sur les autoroutes, je crois qu'elle a été mené par Polytechnique.

Jean-Francois Avon

>"Tout le monde sait que les policiers ne font qu'obéir aux ordres et amasser
> des revenus pour l'état ou la municipalité."

>J'entends souvent ce cliché ridicule pour justifier les excès de vitesse
>dans les routes secondaires. Cette affirmation est un mythe. Il coûte plus
>cher aux municipalités et au gouvernement du Québec d'effectuer des
>opérations-radar que cela lui rapporte financièrement.

Vous devriez relire Le Prince de N. Machiavelli cher David. L'État tire des bénéfices autres que monétaires en augmentant la présence policière sur les routes. Rappeler au troupeau que le Maître les tient à l'oeil a une valeur intrinsèque pour le Maître.

David

"Des services de sécurité privé sur les routes ou dans les municipalités n'auraient pas avantage à harceler les gens et les traiter comme des pions."

À condition que la présomption d'innocence soit toujours appliquée dans les tribunaux, car sinon la situation s'empirerait, étant la profitabilité galopante que ces compagnies auraient si la présomption de culpabilité était appliquée.

David

Monsieur Avon.

En ce qui concerne les bénéfices non monétaires, vous avez tout à fait raison. Par contre, ce n'était pas l'objet de mon propos.

Jean-François Avon

Mon petit récit raconte mes aventures d'un avant midi de dimanche ensoleillé, pas une circulation à l'heure de pointe. Évidemment, la route était très occupée, mais en terme de débit absolu, rien de plus, disons, qu'à 16 heures un mardi de semaine. Le problème n'était pas causé par l'achalandage mais bien par le comportement induit par le zèle médiatisé de la présence policière. Les péages n'y feraient absolument rien. Tout ce beau monde sur la 10 auraient payé pour poursuivre leur route. J'ai justement circulé sur les Thruways de l'état de N.Y., justement un dimanche aux alentours de la même heure, il y a trois semaine. Ca fera peut-être l'objet d'un autre article sur ce blog.

David

Mais la situation serait encore meilleure avec les péages ET l'absence de policiers.

R.David

En fait quand j'y pense je peux pas m'imaginer un pire scénario que "les routes appartiennent au gouvernement, elles sont en piteux état, les infrastructures tombent en morceaux ou ne sont jamais terminées, les policiers profitent de leurs pouvoirs pour harceler les gens et leur prendre leur argent parce qu'ils ont le monopole, les limites sont ridiculement basses pour favoriser ce harcelement, et il y a aucune demande populaire qui va venir changer quoi que ce soit"

Ça, c'est parce que le gouvernement a le monopole sur la construction de routes.

Comment ce serait dans un libre-marché ou des routes seraient un produit/service comme un autre, que les utilisateurs seraient les payeurs, personne ne peut le prédire. Mais d'habitude le libre-marché reflète les demandes des consommateurs, alors je suis certain qu'on aurait plus de routes, de meilleure qualité, qu'il y aurait une voie sans limite de vitesse, que la 30 serait terminées depuis longtemps...

On dirait que certaines personnes (vous savez qui) pensent que laissé totalement libre, le marché tend à aller à l'encontre du bien général ou à l'encontre des intérêts des consommateurs, quand la véritable nature du libre-marché est de réfleter exactement ce que les gens veulent par les mécanismes de d'offre et de demande, de compétition et d'innovation instrinsèques à la désirabilité du profit. Chaque fois que quelqu'un fait du profit sans l'initiation de la force, de la richesse est créée.

Le gouvernement est la proverbiale branche dans la roue de bicycle des intérêts collectifs qui seraient mieux servis par le laissez-faire.

Annie Langevin

Jean-François Avon a dit :

"L'État tire des bénéfices autres que monétaires en augmentant la présence policière sur les routes. Rappeler au troupeau que le Maître les tient à l'oeil a une valeur intrinsèque pour le Maître."

Et comment ! Il y a même eu une publicité qui affirmait que plus de 80% des accidents de la route était dû à la vitesse, et non à la fatalité...

Quand un athée se demande : "mais qu'en savent-ils", ça veut tout dire sur Le Maître en question...

Francis St-Pierre

"Roads? In AnCapistan, we don't need roads."

Sylvain Falardeau

"Roads? In AnCapistan, we don't need roads."

En fait, il est difficile de prédire à quoi ressemblerait le réseau routier du Québec si l'État ne financait pas les routes. Personnellement, je crois qu'il y en aurait moins. Non pas que le libre marché ne pourrait pas livrer plus de route pour moins cher mais plutôt que lorsque vous avez à payer pour une route et avez le choix entre d'autres alternatives de dépenses, peut être que de bâtir une route n'est pas une bonne solution?

Peut être n'y aurait-il pas de Transcanadienne ou peut être serait-elle sur le gravier plutôt que pavée? Peut être le train est une meilleure façon? L'avion? Peut être que plutôt que de paver sur de longues distances il est plus économique d'utiliser un véhicule qui ne touche pas à la route comme un aéroglisseur? Il ne faut pas oublier qu'un réseau routier se chiffre en millards, même s'il n'est pas financé par la taxation. Peut être que les consommateurs veulent faire d'autres choses avec leur argent que de le financer.

En somme, qu'il y aille plus ou moins de routes si elles n'étaient pas financées par l'État n'est pas l'essentiel. C'est plutôt que les contribuables pourraient dépenser leur argent comme ils l'entendent, pour les choses qui sont importantes pour eux.

Francis St-Pierre

C'est pas mal ce que je voulais illustrer, Sylvain, mais avec moins de mots... ;0

Il ne faut pas oublier la réglementation étouffante qui protège souvent le status quo.

Voir l'épisode "Entity" de South Park: http://www.echolog.de/img/southpark_monowheel.jpg

R.David

Sans les réglementations de la FAA américaine et les routes subventionnées avec les taxes, on aurait probablement déjà des chars qui volent.

Sylvain Falardeau

"on aurait probablement déjà des chars qui volent."

Ou une plus grande diffusion et utilisation des technologies Internet pour la vidéo-conférence (peut être holographique)? Plus d'utilisation de services de courrier (FedEx, etc.) et de transport en commun? Plus de Segway (www.segway.com)?

Prenez un exemple qui démontre comment l'État intervient et quel genre de conséquences étranges ça peut donner. Je loue des DVD sur Internet chez www.cinemail.ca situés à Winnipeg. Ils m'expédient les DVD par la poste avec une enveloppe de retour affranchie (le transport est inclus dans les frais mensuels). Ça me coûte moins cher que si j'allais moi-même au club Vidéotron le plus près (je dois prendre l'autoroute, même si c'est seulement 10 km aller-retour) lorsque je calcule l'essence et le prix des films. De plus, je sauve la TVQ ;) Incroyable!

Uber Jalemon

La voiture volante existe. On apelle cela un hélicoptère. Malheureusement, ou heuresement, c'est hors de prix:-)

David

Monsieur Falardeau,

Votre exemple concernant Vidéotron m'a fait penser à quelque chose.

Petit aparté pour vous montrer comment l'intervention de l'État permet à des compagnies privés de se bâtir des fortunes grotesques en créant de monopoles de toutes pièces (ça vient de Léo-Paul Lauzon!).

Nous sommes en 1980. À partir des données suivantes, nommez-moi les compagnies A et B et dites-moi qui a acheté qui, pour combien et comment?

Actif total
Cie A: 7 000 000 $ Cie B: 56 000 000 $
Avoir net (déficit cumulé)
Cie A: (234 000 $) Cie B: 10 500 000 $
Capital-actions émis
Cie A: 10 000 $ Cie B: 0 $
Flux générés par l'exploitation
Cie A: -- Cie B: 9 000 000 $
Nombre d'abonnés du câble
Cie A: 8 000 Cie B: 331 000$

L'Objectif

Wow.. vraiment ridicule. Encore une utopie.

On devrait enlever la présence policière pour diminuer les accidents... Quelle illumination. A vous entendre parler ici, tout le monde est gentil et respectueux.

Aucune police sur la route ne changerais pas grand chose sur les occasions d'accidents:
Les fous de la vitesse conduirait a 200km/h, les pressés conduirait a 150km/h, les sensés conduirait a 100-120km/h et les ti-vieux/tite madames conduirait a 90km/h. Seul hic... il n'y a que 2-3 voies...

les sensés devront dépasser les ti-vieux. Ca va couper les fous et les pressés, ces derniers tenterons de changer de vois pour dépasser de tout bord tout cotés, parce que.. non du ciel!! faut pas que ceux là ralentissent... et en changeant de voies comme des malades, les tite-madames vont freiner parce qu'elles sont surprises, et tout le monde en arrière qui attendent de dépasser vont tous freiner en réaction... Vous imaginerez les autres réactions possibles. Les fous et les pressés qui doivent ralentir parce qu'un sensé dépasse vont etre frustrer = road rage.
Parce que voyez vous, quand il n'y a aucun règlement/aucune vitesse, tout le monde a raison. les fous chialerais que les sensés doivent aller plus vite, les sensés chialerait que les fous doivent aller plus lentement, et ca fini pus...
Avec des limites et des autorités, il y a des victimes et des responsables. Il y a des dédommagés et des punis. Sans limites et sans autoriés, il n'y a que du monde qui ont raison.

Je ne parlerai pas de l'éventuel conversion des autoroutes en pistes de course par les jeunes avec leurs autos "montées", et "plein d'experience en conduite".


Je veux bien croire que vous en avez plein le cul des règlements, mais l'anarchie n'amene pas un monde plus rose.

Ouais mais les allemands, ouais mais les européens... Les européens ont pas la meme mentalités que nous autres. Et une mentalité, ca se change pas du jour au lendemain.

Si vous êtes pas d'accord avec tout ca, c'est parce que vous êtes en amour avec vos idées. Et l'amour rend aveugle.

bon.. passons à des choses plus intelligentes...

R.David

"Wow.. vraiment ridicule. Encore une utopie."

Je le dis souvent mais je dois le répèter, l'utopie c'est de penser qu'on peut donner le contrôle de tout à une organisation et qu'ils n'abuseront pas de ce pouvoir.


"Aucune police sur la route ne changerais pas grand chose sur les occasions d'accidents"

Parfait, alors pas besoin de me faire chier parce que je dépasse d'un peu une limite arbitraire tout en étant conscient de la route et des autres. Comme la limite de 70 km/h sur Ville-Marie tu me diras pas que c'est pas juste une façon d'accumuler des revenus!

"Je ne parlerai pas de l'éventuel conversion des autoroutes en pistes de course par les jeunes avec leurs autos "montées", et "plein d'experience en conduite"."

Si ces personnes causent des dommages, ils devraient être passibles de payer pour tout.


"Je veux bien croire que vous en avez plein le cul des règlements, mais l'anarchie n'amene pas un monde plus rose."

J'en ai plein le cul des règles stupides qui servent à créer des crimes ou il n'y en a pas. Plus tu crée de réglements, plus tu crée de criminels. C'est la loi du Tao.


"Ouais mais les allemands, ouais mais les européens... Les européens ont pas la meme mentalités que nous autres. Et une mentalité, ca se change pas du jour au lendemain."

Justement, les mentalités changent encore moins quand les lois les empêchent d'évoluer. Ce n'est pas l'autorité sur la route qui fait que la plus grosse majorité des gens conduisent prudemment, c'est pour être sécuritaire sur la route et ne pas mourir.


"Si vous êtes pas d'accord avec tout ca, c'est parce que vous êtes en amour avec vos idées. Et l'amour rend aveugle."

Si on est pas d'accords avec toi c'est parce qu'on est bornés tu veux dire?

Moi je suis borné à un principe: le principe de non-aggression, et je conseille à tout le monde de s'y borner aussi.

Jean-François Avon

Cher Abjecte-If

Votre commentaire est intéressant, mais il n'a aucun fondements dans la réalité.

Un-xio, personne n'aurait pu rouler à ces vitesses, même sans présence policière.

Deux-io, les études démontrent que les conducteurs ne roulent pas à des vitesse arbitraires élevées. Ils roulent à une vitesse comfortable, fonction de leurs réflexes, de leur attention, etc. La vitesse tends invariablement vers la vitesse optimale pour l'individu. Bien sûr, rien n'empêche un cocainomane mégalomane d'essayer de rouler à 220, mais alors, toute la surveillance policière ne l'empêcheront pas non plus.

La 10 entre Sherbrooke-Mtl est un bon exemple. Le métropolitain le matin est aussi un bon exemple: on y roule 120-130 en zone de 70 sur des voies étroites sans hécatombe majeure. Oui, on augmente les risques, mais pas de la façon dont vous le prétendez.

Trois-zio, on ne change pas le monde en lui interdisant de changer.

Je crois que les policiers sont déjà capable de donner des contraventions pour conduite dangereuse indépendemment de la vitesse. Contraventions à des gens qui ralentissent le traffic de façon indue. Contravention au gens qui ne respectent pas les distances. Contraventions gens qui font du slalom.

En europe, justement, les têteux de bumpers se font coller des contraventions sur l'Autobahn.

Il y a une énorme différence entre être un officier applicant un règlement inflexible et un agent de la paix.

J'aime bien vos inférences psychoanalytiques, elles dilatent la rate.

Bastiat

L'argument "les européens sont plus civilisés" demande réflexion. Et s'ils étaient plus civilisés précisément parce que leur code de la route les embête moins?

Les sceptiques peuvent lire l'article suivant, sur une ville anglaise qui a éliminé toute signalisation routière.

http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2006/11/04/ntraffic04.xml

"It works well because it is dangerous, which is exactly what we want. But it shifts the emphasis away from the Government taking the risk, to the driver being responsible for his or her own risk.

"We only want traffic lights where they are useful and I haven't found anywhere where they are useful yet."

Mr Monderman, 61, compared his philosophy of motoring to an ice rink. "Skaters work out things for themselves and it works wonderfully well. I am not an anarchist, but I don't like rules which are ineffective and street furniture tells people how to behave."

Cyclists, almost none of whom bother with helmets, signal clearly at junctions making sure motorists are aware of them.

Thus far, Drachten's drivers and pedestrians have voted the experiment a success.

"I am used to it now," said Helena Spaanstra, 24. "You drive more slowly and carefully, but somehow you seem to get around town quicker."

"Anybody who is new here doesn't know what to do. They don't know who has priority, the car, bike or pedestrian. It's all confusing, but because of that everybody takes care."

Bastiat

"According to the philosopher, Ly Tin Wheedle, chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized."

Hugo

"COPENHAGUE — Saviez-vous qu’il y a environ deux ans, le gouvernement danois a décidé de faire passer la limite de vitesse à 130 km/h sur les grandes autoroutes ? Avant, elle était à 110 km/h or 90 % des conducteurs la dépassaient. Au lieu de mettre plus de policiers sur les routes et d’enrager tout le monde pour se battre contre l’impossible, les autorités ont simplement décidé d’augmenter la vitesse.

Et qu’est-il arrivé ? La moyenne de la vitesse des gens sur ces tronçons à grande vitesse a diminué d’environ 5 km/h."

http://blogues.cyberpresse.ca/lortie/?p=97

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook