« L’Association nationale femmes et droit ferme ses portes | Accueil | Che Guevara: l'homme qui aimait tuer les gens »

25 septembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cathalina Lopez

Dans le monde des affaires surtout le secteur des petites entreprises, nous avons de la difficulté a trouver des candidats fiables et compétents. Et voila que le gouvernement décide de couper dans le minimum. Le Québec est une province a la dérive. La grande majorité des citoyens sont incapablent de comprendre les enjeux de notre société faute de notions en économie.

Oui pathétique.

Philippe

De toute façon, il faut être bien honnête, le cours d'économie dans les écoles publiques ne valait presque rien. Tout ce dont je me souviens, c'est que mon prof (étatiste) n'arrêtait pas de chiâler contre le manque de subventions en agriculture.

D'un autre côté, si on regarde le cours qui remplacera « l'éducation économique », ça fait assez...peur. La « répartition de la richesse »... ouf, plus d'endoctrinement que ça, tu meurs.

Évidemment, la solution serait un système d'éducation privé décentralisé où chaque école déciderait de son programme et des cours à enseigner et chaque parent aurait le choix parmi un éventail de cursus différent.

Hugo

« "L’éducation économique peut se faire à la maison", soutient Catherine Dupont, directrice des programmes au ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport. »

Et la religion???

David

Peronnellement, je ne suis pas d'accord avec cette décision et je suis d'accord avec le fait que vous le trouvez "pathétique".

Cependant, j'y vois ici une façon de dire une chose et son contraire. Depuis des années, vous dites que l'écomomie keynésienne enseignée au Québec ne vaut pas de la marde et d'un autre côté vous êtes déçus de cette décision par peur d'illetrisme économique.

Ne devriez-vous pas plutôt être contents de cette décision, étant donné que les étudiants du secondaire, qui sont tellement influençables, seront beaucoup moins en contact avec cette vulgate keynésienne qui est si néfaste?

David

Le religion doit se vivre à la maison ou dans des endroits privées. Il n'y aura plus d'enseignement catholique à l'école publique dès l'an prochain et c'est une très bonne chose.

Mais à mon avis, le gouvernement commet une grave erreur (planifiée?) en abolissant le cours d'économique mais si je suis votre optique, ne devriez-vous pas être heureux que la religion keynésienne ne s'enseignera presque plus à l'école publique?

David

J'espère que la majorité PQ-ADQ n'approuvera pas cette décision!

Gilles Guénette

«Depuis des années, vous dites que l'écomomie keynésienne enseignée au Québec ne vaut pas de la marde et d'un autre côté vous êtes déçus de cette décision par peur d'illetrisme économique.»

C'est vrai, je n'avais pas vu ça sous cet angle. Finalement, c'est peut-être une bonne nouvelle après tout :-)

David

Madame Lopez.

"Dans le monde des affaires surtout le secteur des petites entreprises, nous avons de la difficulté a trouver des candidats fiables et compétents."

Le plus grave problème, c'est que les candidats compétents ont plus de difficultés à se trouver des emplois qu'ailleurs en Amérique du Nord.

J'ai de la misère à avaler le discours défaitiste et dogmatique de la soi-disant "pénurie d'employés" pour mieux justifier la pénurie d'EMPLOIS disponibles, surtout au Québec où le taux de sans-emploi est plus élevé.

Christian Fortin

C'est une excellente nouvelle!

Jean-François Hébert

Tant qu'à enseigner l'économie Keynésienne, autant laisser tomber.
Tant qu'à enseigner un français de plus en plus approximatif, autant laisser tomber.
Tant qu'à enseigner des mathématiques de plus en plus allégées, autant laisser tomber.
Tant qu'à enseigner une histoire avec un point de vue, autant laisser tomber.
Tant qu'à être obligé d'enseigner toutes les religions, autant laisser tomber (ça commence à ressembler à un psaume, mon truc).

À force de laisser tomber, on finira bien à trouver un programme d'enseignement qui n'a rien pour déplaire à personne et qui, surtout, n'exige pas trop d'efforts de la part des élèves.

On aura alors atteint l'incompétence transversale!

Cathalina Lopez

David,

Je suis dans le monde des affaires depuis presque 20 ans et le nombre de Bon candidat est en régression au Québec. Nous devons bien souvent faire un appel a l'extérieur des frontières pour trouver le candidat idéal.
Pire encore dans notre démarche il ne faut pas uniquement vanter l'entreprise, mais également la ville d'accueil ainsi que la province etc. Pas toujours évident!

Au Québec, il n'y a pas de pénurie d'emploi, il y a une pénurie de bon candidats. Je parle ici de Candidat ayant une formation significative pour affronter les défis de la mondialisation et de la compétition féroce.

David

Madame Lopez.

"Au Québec, il n'y a pas de pénurie d'emploi"

Tant mieux, ça veut dire que tout va bien, madame la marquise! Bientôt, les candidats ne passeront même plus d'entrevue pour avoir un emploi et n'auront même plus besoin des petites annonces ni de curriculum vitae ni de formation! Les patrons vont faire du recrutement à domicile et les salaires vont monter en flèche à cause de cette pénurie! Youppi, le plein emploi et la pauvreté zéro s'en vient! Mieux encore, ce seront bientôt les employés qui feront des entrevues pour recruter leur patron et les gouvernements verseront une "aide sociale partonale" pour aider les patrons en recherche d'employés et les centrales syndicales, qui souffrent eux aussi de cette pénurie, vont commencer à syndiquer les patrons! Et pourquoi pas un programme fédéral d'assurance-pénurie financé avec les cotisations d'assurance-emploi!

Hmmm! Faudrait pas que vous disiez ça aux autres libertariens, car ils vont presque tous vous rabrouer tellement l'économie du Québec tombe en ruine et est dans une crise sans précédent!

"Nous devons bien souvent faire un appel a l'extérieur des frontières pour trouver le candidat idéal."

Tant mieux! Ça veut dire que vous choisissez méticuleusement vos employés. C'est bien mieux ça que d'engager sa soeur et son frère par népotisme, comme ça se fait souvent au Québec.

Heureusement que vous n'êtes pas dans une société libertarienne, car sinon vous seriez obligé de prendre en charge VOUS-MÊME la formation vos employés! Que ce serait dommage!

"Pire encore dans notre démarche il ne faut pas uniquement vanter l'entreprise, mais également la ville d'accueil ainsi que la province etc. Pas toujours évident!"

Pauvre vous, ça doit être de la faute des syndicats, du PQ et d'Oussama Ben Laden! Vous devriez appeler André Arthur. Des contacts dans l'administration fédérale peuvent être tellement utiles!

Le discours alarmiste et dogmatique de la soi-disant "pénurie d'employés" commence à être de plus en plus chiant. Ce genre de discours sert les intérêts de l'État, qui justifie ainsi ses politiques natalistes et lui permet de cacher la pénurie d'emplois que connait le Québec en comparaison avec ses concurrents nord-américains tout en disant à ses électeurs: "Chers électeurs, ça va bien grâce à votre bon gouvernement mais la pénurie d'employés fait en sorte que nous investirons (sic!) plusieurs centaines de millions de dollars supplémetaires dans l'éducation, la recherche, la technologie et la formation en entreprise!

Quand le taux de sans-emploi sera semblable à celui de l'Alberta, on s'en reparlera!

TOUS AUX ABRIS! LE BONHOMME SEPT HEURES S'EN VIENT! BOUH!

C.-S. Huot

C'est-t'y pas le brave Phil LeBel qui va être content!!! Lui (et d'autres!) qui nous voient comme autant d'Hilarion Lefuneste casse-couilles, péteux de belles ballounes et autres rêves roses vont pouvoir enfin respirer. Peu importe que çà n'ait pas d'allure, plus personne ne pourra se poser en mouche du coche de la Révélation Mystique du Bonheur Syndicalo-Étatiste. Alléluia! À bas les économeux! Vivà la révoluçion, Hugo Chavez y papa Castro! Puisse notre aristocratie prolétarienne du Ministère de la Vérité se reproduire sans fin pour le bien de notre anéconomisme collectif...!

David

Monsieur Huot!

Monsieur LeBel questionne TOUTES LES DOCTRINES, pas juste la vôtre.

Il me semble que vous devriez considérer cette décision comme une bonne nouvelle, étant que la vulgate keynésienne ne vaut pas de la marde de toute façon!

David

C'est-t'y pas le brave Carl-Stéphane Huot qui va être content!!! Lui (et d'autres!) qui nous voient comme autant de John Maynard Keynes prétencieux, pelleteux de nuages mathématiques et autres delirium tremens de la pensée magique! Peu importe que çà n'ait pas d'allure, plus personne ne pourra se poser en mouche du coche de la Révélation Mystique du Bonheur Objectiviste. Alléluia! À bas les syndicaleux! God Bless America, Ron Paul and Andre Arthur! Puisse notre aristocratie bourgeoise du Ministère de l'Éradication des BS se reproduire sans fin pour le bien de notre intégrisme économique individuel...!

David

Oups, j'ai fait une coquille! Je me reprends!

C'est-t'y pas le brave Carl-Stéphane Huot qui va être content!!! Lui (et d'autres!) qui nous voient comme autant de John Maynard Keynes prétencieux, pelleteux de nuages mathématiques et autres delirium tremens de la pensée magique, pourront enfin respirer! Peu importe que çà n'ait pas d'allure, plus personne ne pourra se poser en mouche du coche de la Révélation Mystique du Bonheur Objectiviste. Alléluia! À bas les syndicaleux! God Bless America, Ron Paul and Andre Arthur! Puisse notre aristocratie bourgeoise du Ministère de l'Éradication des BS se reproduire sans fin pour le bien de notre intégrisme économique individuel...!

Robert Lepage

Mme Lopez

Il ne sert a rien de faire un échange avec David. Il vous considère (ainsi que toutes les femmes) comme une pétasse, une pute et une poule pas de tête. Eh oui ils sont nombreux à avoir eu une relation difficile avec maman dans l'enfance, alors il faut qu'il vomisse leurs conneries sur toutes les femmes à l'age adulte.
Et lorsqu'il ne sera pas d,accord avec votre propos, il utilisera l'argument massue : la conspiration féministe qui sévit dans la province. Ou pire que vous êtes la porte-parole d'André Arthur.

Vous voyez à quel point il peut-être crédible? Le type a du respect uniquement pour son petit nombril.

Un bon conseil : Il ne faut pas perdre votre temps.

Robert L.

David

Monsieur Lepage

Digne des propos d'une homme féminisé contaminé par la doctrine fémi-fasciste. De l'attaque ad hominem à son meilleur.

"Il ne sert a rien de faire un échange avec David. Il vous considère (ainsi que toutes les femmes) comme une pétasse, une pute et une poule pas de tête."

Je n'ai jamais dit cela! J'aurais écrit les mêmes propos envers Madame Lopez si celle-ci avait été un homme. Aucun rapport! La plupart des femmes abhorrent le régime fémi-fasciste et la plupart de ceux qui croient à l'idiotie de la soi-disant "pénurie d'emploi" sont des hommes féminisés.

La contamination fémi-fasciste s'applique à vous, pas à Madame Lopez. Si un homme ose critiquer ne serait qu'une seule fois une femme, celui-là est immédiatement catalogué comme un machiste.

P.S.: Ma mère est une féministe convaincue, mais elle n'a jamais soutenu le régime fémi-fasciste, car c'est une insulte à son intelligence!

David

Et effectivement, j'ai plus de respect pour mon nombril que pour vous, monsieur Lepage!

Robert Lepage

J'ai de la grosse peine peine! (snif snif snif) Soyons sérieux, vous êtes un minable monsieur David.

Madame Lopez est-il nécessaire de rajouter quelque chose? Vous avez la preuve devant les yeux.

David : digne des propos d'un homme féminisé contaminé par la doctrine fémi-fasciste.

Le type est tellement convaincu de sa pseudo conspiration féministe que tout le monde est complice. On appelle cela de la paranoïa. Et croyez-moi il y a de la matière dans cette religion :) Il faut en rire.

Ce sera ma dernière intervention et je réitère Mme Lopez : il ne faut pas perdre votre temps avec un tel idiot.

Robert L.

David

Allez voir ce texte et revenez-nous, Monsieur Lepage! Et cessez de me mettre dans la bouche des affirmations que je n'ai pas écrites!

http://www.leblogueduql.org/2007/08/passer-de-la-pr.html

Ray

Ce pauvre David à sa maman....qui pue le machiste à plein nez; ça fait longtemps que nous l'avons cerné; il n'est pas anti-féministe pour rien...; se poser la question, c'est y répondre!!!!

Un éternel insatisfait quoi....

Philippe LeBel

@C-S Huot
Délire passager Mr. Huot? Vous saviez que je n'adule aucune des personnes que vous avez mentionné? Vous saviez que je suis contre l'abolition des cours d'économie?

On va finir pas croire que vous faites une fixation sur moi Mr.Huot. J'ai eu le malheur de vous critiquer à quelques reprises et vous me voyez même dans vos cauchemars et délires! Non, mais je n'ai rien écrit à ce sujet et voilà que vous m'étiquettez et que vous me provoquez. Vous m'affublez de tout les noms et vous me faites faire le "party" avec des autocrates que j'ai en horreur!

Je crois qu'après une telle sortie Mr. Huot, vous devriez racheter une église avant les deux annnées qui viennent. Passez quelques tracts annoncant la venue d'une toute nouvelle Église, celle de la pensée économique libertarienne. Vienne sera la nouvelle Jérusalem et vous trouverez bien quelques martyrs pour votre cause, car il est sûr que votre soit-disant Ministère de la Vérité Orwellien n'appréciera pas cette initiative. Bon temps dans la salle 101! (sic)

----------------------------------------------------------------------

Voilà pour les faits. Vous avez bien raison de critiquer l'abolition des cours d'économie. Je ne le savais pas et vous me l'apprenez, merci. Ceci dit, les cours d'économie ne sont pas là pour former des étudiants à croire en la "Révélation" libertarienne, alors oubliez cela tout suite. Keynes tout comme Friedman ont leur place dans l'enseignement de l'économie. Il est toujours possible d'enseigner les faiblesses et les forces de chaque théorie, car elles en ont tous. Les étudiants qui voudront approfondir s'informeront par eux-mêmes ou se dirigeront vers l'économie. Je me souviens vaguement d'un cours ou, par exemple, le professeur avait exposé les points faibles et les points forts du Syndicalisme et la même chose du côté du Patronat. Rien de malhonnête et aucun parti pris apparent. L'économie de secondaire 5 n'est qu'un apperçu et un survol de l'économie. C'est un survol essentiel et je pense qu'il n'est pas raisonnable de croire que ça soit un outil de dogmatisation à la Keynes. L'abolition des cours d'économie serait une perte malheureuse.

Francis St-Pierre

Bof, pour la différence que ça va faire, c'est presque une bonne chose.

Y en a-t-il d'autres qui se rappellent l'excellent vidéo sur la monnaie et la Banque du Canada avec la savoureuse Guylaine Tremblay?

"Mais quand les consommateurs consomment trop, l'économie surchauffe. C'est l'inflation!"

Haha.

g.marineau

Je crois que c'est mieux comme cela. Tous les profs d'économie au secondarie sont des gogocheux. De mon côté, mon prof était représentant syndicale et il passé l'année à nous dire que l'URSS était le plus beau du monde....

Sylvain Falardeau

Je suis d'accord avec David sur le point que la qualité de l'enseignement économique dans les écoles secondaires laisse à désirer. Bien qu'il soit possible de tomber sur un professeur qui donne une bonne vue d'ensemble des différents courants économiques, je crois que c'est l'exception. Pour le peu que je me souvienne de mes cours, ils étaient orientés sur les concepts de Keynes et c'était ça "l'économie".

Je m'inquiète plutôt de ce qui remplace le cours d'économie. "Monde contemporain" laisse encore plus de place à la fabulation et à la propagande. J'aimerais bien feuilleter le manuel de l'élève...

David

Monsieur Falardeau

"Je suis d'accord avec David sur le point que la qualité de l'enseignement économique dans les écoles secondaires laisse à désirer."

Ce n'est pas exactement ce que je voulais illustrer. Ce que je veux dire c'est la chose suivante: pourquoi critiquer cette décision alors que la doctrine keynésienne ne vaut pas de la marde? Point à la ligne. En aucun cas, il s'agit d'un jugement personnel sur la qualité de l'enseignement.

David

Monsieur LeBel

En plein dans le mille! Vous avez esposé sérieusement ce que j'illustre par mes sarcasmes depuis le début. C'est dommage que les cours d'économie soient abolis mais dans l'optique libertarienne, c'est une bonne nouvelle!

@Ray

J'ai dit:

"Si un homme ose critiquer ne serait-ce qu'une seule fois une femme, celui-là est immédiatement catalogué comme un machiste."

Et vous avez répondu:

"Ce pauvre David à sa maman....qui pue le machiste à plein nez."

COMME PRÉVU!

Les hommes féminisés contaminés par la doctrine fémi-fasciste réagissent presque toujours de cette façon. Les hommes féminisés sont les pires!

"il n'est pas anti-féministe pour rien...;"

Je suis un féministe qui croit que ce fut une très bonne chose pour le Québec et qui croit que ça a toujours sa place dans le monde mais je constate les méfaits de la doctrine fémi-fasciste au Québec et de sa fraude intellectuelle de l' "égalité substantive". Alors je suis un anti-fémi-fasciste mais pas un anti-féministe. Nuancez!

Quand on ose critiquer les AUTORITÉS américaines, on est ANTI-AMÉRICAIN, fin de la discussion.

Quand on ose critiquer les AUTORITÉS israéliennes, on est un TERRORISTE ANTI-SÉMITE, fin de la discussion.

Quand on ose critiquer un homosexuel ou une lesbienne pour une autre raison que son orientation sexuelle, on est un HOMOPHOBE, fin de la discussion.

Quand on ose critiquer une femme, on est un MACHISTE, fin de la discussion.

Quand on ose critiquer un immigrant pour une autre raison que son origine ethnique, on est un RACISTE, fin de la discussion.

David

@Ray

Vous et Isabelle Paré avez réussi un exploit remarquable. Parce que j'ai osé parler du salaire shylockien consenti à Don Cherry, vous avez réussi à faire déraper le débat de façon telle que Monsieur Guénette a décidé, avec raison, de couper court au débat!

http://www.leblogueduql.org/2007/06/les_dpenses_de_.html#comments

Puisque vous aviez osé critiquer une femme lors de ce débat, êtes-vous machiste?

Bastiat

Il me semble que ce débat a été un peu trop loin dans les injures personnelles... alors que nous sommes à peu près tous d'accord.

Moi, je vois qu'on a remplacé un cours qui, malgré ses défauts, avait un important volet de FINANCES PERSONNELLES, un outil de développement individuel important pour se sortir de l'enfance perpéturlle et devenir autre chose qu'un "citoyen" docile manipulé par les pouvoir établis.

En revanche, le nouveau cours ne semble pas mieux que de la propagande étatiste. C'est plutôt inquiétant.

Sylvain Falardeau

@ David

Je m'excuse d'avoir déformé vos propos. En lisant à nouveau votre commentaire, je vois que vous faisiez référence aux propos tenus par des libertariens (sur Keynes) et non à vos propres propos à ce sujet. Il est effectivement contradictoire de critiquer ce qui est enseigné et de s'indigner lorsqu'il ne l'est plus.

Cathalina Lopez

David,

Que de temps a perdre. Critiquer l'idée d'une femme est une chose, prétendre qu'elles doivent toutes montrer leurs seins pour obtenir une promotion est un jugement gratuit sans aucune preuve. D'ailleurs, j'ai bien hâte de lire vos références à ce sujet.

Oui oui David, je suis membre en règle de la secte féministe qui vise à couper les testicules des hommes. (sic) je suis payé par André Arthur pour mener une opération sur ce blog, en lien avec les extraterrestres et Ben Laden.

En passant Ray est une femme :) Elle pourra le confirmer elle-même.

Je vais suivre le conseil de Robert Lepage et laisser David a sa grande conspiration cosmique. :)

Vite hommes du Québec, aux abris.

David

Pas de faute, Monsieur Falardeau!

David

Pendant ce temps, madame Lopez refuse le débat sur les véritables arguments concernant la soi-disant "pénurie d'emploi".

Si Ray est une femme, tant mieux! Un homme féminisé en moins!

Cathalina Lopez

Le débat? Il y un débat ici? Il se trouve qu'il me tarde de lire vos études sur les femmes. Je pense que je vais attendre longtemps.

Je ne refuse rien ! Je refuse la discussion avec un membre d'une secte :) Nuance.
Dans le monde de l'idéologie religieuse, aucun débat n'est possible.
Dans la vôtre une opinion contraire et nous sommes immédiatement complices de la conspiration et les hommes des féminisés.

J'ai vraiment autre chose à faire.

Amen.

Cathalina.


David

Je voulais dire: "la soi-disant "pénurie d'EMPLOYÉS" " Désolé pour ma coquille!

Madame Lopez.

"prétendre qu'elles doivent toutes montrer leurs seins pour obtenir une promotion est un jugement gratuit sans aucune preuve."

Voici ce que j'ai dit:

"Alors, foutez-moi la paix avec la merde de Forbes et son soi-disant manque de négociation chez les femmes! Les femmes négocient peu parce qu'en général ELLES N'ONT PAS BESOIN DE NÉGOCIER. Suffit de montrer ses seins, monter un peu sa jupe ou dans le pire des cas séduire le patron (souvent masculin) et/ou de coucher avec lui et le tour est joué."

Tout ce que je dis, c'est que les femmes ont cet instrument de négociation que les hommes n'ont pas, ce qui fait en sorte qu'elles n'ont pas nécessairement besoin de négocier avec d'autres méthodes. JE N'AI JAMAIS DIT QU'ELLES DOIVENT ABOLUMENT LE FAIRE POUR OBTENIR UN SALAIRE DÉCENT OU UNE PROMOTION! J'ai seulement dit qu'elle PEUVENT ET SONT TOUT À JUSTIFIÉES DE LE FAIRE!

De prétendre que je suis un machiste en raison de ces propos est une accusation gratuite sans fondements!

Et dans le secteur public, les femmes n'ont pas besoin de négocier puisque que la loi fémi-fasciste les favorise!

En ce qui concerne le secteur privé, il y a encore certaines poches de résistance machiste et il faut le dénoncer. Cependant, c'est un phénomème temporaire, car ce n'est pas bon pour les affaires de raisonner ainsi. De toute façon, le système scolaire fémi-fasciste fera en sorte que les femmes gagneront bientôt plus cher que les hommes, même dans le secteur privé.

David

Selon vous, le fait de critiquer la doctrine fémi-fasciste québécoise vous permet de m'affubler du sobriquet de machiste pour mettre un terme à la discussion!

Voilà une réaction typique d'une personne contaminée par l'idéologie fémi-fasciste! On peut même plus caricuturer de nos jours, car la réalité dépasse la fiction!

C'en est tellement prévisible que c'en est quasiment drôle.

David

@Bastiat

Vous avez tout à fait raison. Le débat s'enfonce dans les attaques personnelles. CE N'EST PAS MOI QUI A COMMENCÉ CES ATTAQUES PERSONNELLES!

Le problème, c'est que Madame Lopez, Ray et Monsieur Lepage sont fachés-fachés contre moi parce que j'ai osé critiquer le régime fémi-fasciste dans ce commentaire: http://www.leblogueduql.org/2007/09/lassociation-na.html#comment-83617167.

De plus, monsieur Huot est faché-faché contre monsieur LeBel depuis l'affaire Delgado: http://www.leblogueduql.org/2007/09/lessentiel-cde-.html#comment-83130655

Revenons au sujet principal. Mon cher Bastiat, vous devriez prendre l'abolition du cours d'économie comme une très bonne nouvelle PUISQUE DE TOUTE FAÇON, LA VULGATE KEYNÉSIENNE NE VAUT PAS DE LA MARDE!

Les idéologues doctrinaires ont souvent le don de dire une chose et son contraire pour mieux "éduquer" leurs disciples potentiels. Des exemples:

1) Le cours d'économique est mauvais, car Keynes ne vaut pas de la marde, MAIS l'abolition de ce même cours est pathétique puisque le Québec va ainsi sombrer dans l'illetrisme économique!

2) Il y a une pénurie d'employés au Québec MAIS le taux de sans emploi est scandaleusement élevé au Québec et l'économie du Québec tombe en ruine, comparé au reste de l'Amérique du Nors (puisque la terre est plate et l'Europe n'existe pas)!

3) Le soviétisation des soins des santé au Québec est néfaste et il est impossible de l'améliorer sans privatiser MAIS le système soviétisé anglophone est un modèle d'efficacité! http://www.leblogueduql.org/2007/04/les_hpitaux_ang.html

4) Il faut démanteler l'État MAIS il ne faut pas démateler l'État Canadien et faire en sorte que le Québec se sépare du Canada!

Peu importe la doctrine considérée, que ce soit les syndicaleux, les socialeux, les capitaleux, les religieux, les conservateurs, les anarcho-socialistes, les libertariens, les nationaleux et les fédéraleux, des exemples de ce type, il y en a à la tonne!

Indegredel Toasman

Quel horreur.

Ca faisait quelques temps que je n'etais pas passe sur ce blogue. Dites-donc, ca ne s'est pas ameliore. Il y a six mois, David etait l'un des seuls a savoir argumenter; maintenant les choses se sont aggravees au point qu'il se fait traiter de noms et qu'on lui fait des proces d'intention... Super.

Est-ce que Mlle Annie Langevin participe encore? C'etait quelqu'un qui cherchait a comprendre plutot que de chercher a assommer les autres (une rarete). Je ne pense pas qu'elle doit revenir souvent, elle non plus.

Un des liens de David ci-dessus renvoie a Mlle Isabelle Pare, qui elle aussi ne voulait semble-t-il qu'echanger des arguments. Mais elle a eu le malheur de nourrir une Troll bien connue ici. Est-ce qu'elle est revenue.

Bonne patience, David.

Pour en venir au sujet du jour, je dirais que j'assiste depuis trente ans a l'erosion inexorable de la pensee critique a l'ecole publique. Les cours de "Francais" etaient a mon epoque de la propagande feministe et separatiste; les cours de "Philo" n'enseignaient pas la recherche de la verite mais enseignaient plutot ce qu'ils tenaient pour "vrai" (devinez quoi?); les cours de mathematiques sont de plus en plus faciles et se sont depuis quelques annees orientes vers "l'insight" plutot que vers la logique; les cours de sciences sont devenus eux aussi faciles et les grands principes laissent de plus en plus la place au descriptif ("l'environnement" y tient 25% de l'espace, dirait-on); les cours d'arts sont... pas la peine d'insister; les cours d'Histoire sont devenus des cours de "citoyennete" ou l'on parle plus d'institutions politiques que de faits ou de recherche, et ou on organise des debats sur des sujets d'actualite (avouez qu'on croirait que l'Histoire couvre plus que les 5 dernieres annees...).

D'apprendre, donc, que l'"economie" (si c'en etait) fait place a un bidule appele "Monde contemporain" n'est qu'une fissure de plus dans l'edifice.

Je me demande quand, au juste, l'edifice sera si mal en point qu'enfin on aura compris que l'experience est un echec? Ou peut-etre ne le realisera-t-on jamais?

L'Objectif

On ne le réalisera jamais. Les gens sont trop occupés à se taper dessus et à flatter leur orgeuil.

Philippe LeBel

L'idée même d'innover pourrait être une bonne idée en soit, ça pourrait être un bon point de départ pour se mettre à réfléchir à ce que c'est justement d'innover. Mais à ce stade certains oublient que d'innover ne signifi pas de régresser.

Prenons le cours d'économie justement. Quelqu'un s'est mis en tête d'innover la façon de l'enseigner, il s'est rassemblé toute une équipe autour de lui... des pédagogues. Je n'ai rien contre le travail des pédagogues ni contre leur profession, mais aucune des personnes présentent n'étaient des professeurs d'économie justement. Les professeurs d'économie sont justement les personnes qu'il aurait fallu «inviter à la table», ceux-là même qui sont plus au fait de la manière dont l'enseignement de cette matière aurait pu être amélioré. Alors, les pédagogues qui surfent sur l'école de pensée à la mode du jour discutent, à l'aide de données et références à l'appui (on sait que les données en science humaine sont extrêmement difficile à analyser et à interpréter et surtout à généraliser), de la manière de procéder. La décision finale sera prise, les professeurs devront suivre. Vous vous souvenez de la polémique autour de l'enseignement de l'Histoire qui aurait été épuré de leur date? Les professeurs d'Histoire l'ont probablement su dans les journaux. Quel tollé!

De leur côté, les parents oublient que «l'enseignement» peut aussi se faire dans le milieu familial après l'école.

Toujours la logique du haut vers le bas. Ceux en bas n'ont rien à dire, ceux en haut décident tout.

David

Monsieur Toasman.

Bon retour dans ce Blogue. Nous avons déjà eu une discussion fort intéressante sur les droits religieux vs les droits de propriété: http://www.leblogueduql.org/2006/11/ymca_du_parc_pa.html

Et dire que les médias et tout ce qui entourne la Commission multiculturaleuse montréalaise sur les Accomodements ne font même pas la distinction entre des accomodements religieux d'ordre PRIVÉ (nourriture casher, vitres givrées YWCA, cafétéria Alcan, prière musulmane dans une cabane à sucre), dont L'ÉTAT NE DOIT SURTOUT PAS SE MÊLER et des accomodements religieux d'ordre PUBLIC (kirpan, ambulancier mangeant un sandwich non casher dans un hôpital public, turban à la GRC, prière dans une scéance du conseil municipal, hassidiques vs police), QUI DEVRAIT ÊTRE QUE LA SEULE CHOSE qui relève de cette Commission.

Vous et moi sommes rendu beaucoup plus loin que ça!

En ce qui concerne la qualité des blogueurs, vous arrivez juste à un mauvais moment. Plusieurs blogueurs enrichissent de façon très intelligente les débats comme Philippe LeBel, Annie Langevin, R. David, Sylvain Falardeau, Bastiat, Philippe Texier, FrancisD, Petit rouge, Simon Laflamme (et son crédit social!, L'Objectif, J.H. Lapointe, C-S Huot (sauf depuis l'affaire Delgado) etc.. et vous-même Indegredel Toasman. J'aimerais aussi souligner la contribution de Renart Léveillé (du blogue Un Homme en Colère) qui a parlé du QL dans l'un des ses billets, même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec lui
( http://uhec.net/2007/08/09/356/ )

En ce qui concerne Annie Langevin, son dernier commentaire date du 29 août, il me semble: :http://www.leblogueduql.org/2007/08/passer-de-la-pr.html#comment-80980143

J'ai hâte qu'elle revienne!

Isabelle Paré n'est malheureusement pas revenue depuis l'affaire Don Cherry que j'avais moi-même déclenché. Le Ray en question est de retour!

David

"Pour en venir au sujet du jour, je dirais que j'assiste depuis trente ans a l'erosion inexorable de la pensee critique a l'ecole publique. Les cours de "Francais" etaient a mon epoque de la propagande feministe et separatiste; les cours de "Philo" n'enseignaient pas la recherche de la verite mais enseignaient plutot ce qu'ils tenaient pour "vrai" (devinez quoi?); les cours de mathematiques sont de plus en plus faciles et se sont depuis quelques annees orientes vers "l'insight" plutot que vers la logique; les cours de sciences sont devenus eux aussi faciles et les grands principes laissent de plus en plus la place au descriptif ("l'environnement" y tient 25% de l'espace, dirait-on); les cours d'arts sont... pas la peine d'insister; les cours d'Histoire sont devenus des cours de "citoyennete" ou l'on parle plus d'institutions politiques que de faits ou de recherche, et ou on organise des debats sur des sujets d'actualite (avouez qu'on croirait que l'Histoire couvre plus que les 5 dernieres annees...)."

Monsieur Toasman, vous avez raison, sauf en ce qui concerne le séparatisme qui a le dos très large et qui devient un prétexte fourre-tout pour les critiques de l'école publique surtout QUE LES SÉPARATISTES ONT PERDU LES DEUX RÉFÉRENDUMS!

Tout cela à cause du fait que l'on privilégie l'ANCIENNETÉ au dépens de la COMPÉTENCE! Belle morale syndicaleuse du nivellement par le bas!

Et en plus, il y a le régime fémi-fasciste qui défavorise le cheminement scolaire des garçons et qui fait en sorte que des enseignants masculins compétents ne sont pas embauchés!

Josee

Je cherchais à connaître l'opinion des gens sur le sujet de la disparition du cours d'économie et je suis très déçue de constater que ce blogue est en fait un endroit pour les débats sans fond (puisqu'on s'est très rapidement éloigné du sujet) ou tous essaient de gagner des points au sport de la diarrhée verbale et de la masturbation intellectuelle.

Bravo, contactez donc vos amis si vous avez envie de jaser (j'espère que vous en avez...)

Robert Lepage

David : Avez-vous des arguments sérieux qui vous font dire que j'ai tort lorsque je critique le régime fémi-facistes,

Votre raisonnement est le même que le gourou d'une secte. La procédure est simple. Exemple : avez-vous des preuves qui démontrent que je n’ai jamais vu un ovni hier?

C'est la doctrine de ceux qui versent dans le relativisme et refusent de tirer les conclusions qui s'imposent. Si on adopte cette position, il faudrait également s'abstenir de nier l'existence du Père Noël, des fées de jardin, des Élohim de Raël... Au fait, il faudrait renoncer à toute décision pour laquelle on n'a pas encore toute l'information pertinente.

La conspiration des féministes existe dans votre tête, mon pauvre David. Le fardeau de la preuve repose sur vos épaules.

Alors où sont vos études ? Les faits? Il faut avouer que vous êtes incapable de livrer la marchandise.
Vos théories bidon ne sont que des fantasmes.

Robert Lepage
Homme maintenant féminisé, depuis qu'il ose défier l'idéologie de David. (sic) (sic) (sic)
Sacrilège qui ouvre les portes de l'enfer.

Indegredel Toasman

David,

j'irai voir ce que vous appelez "l'affaire Delgado", ca m'intrigue...

Tant mieux, donc, si le niveau que je constate aujourd'hui n'est pas la norme. Je vais revenir s'il y a un sujet qui m'interesse.

A propos de la Commission sur les accommodements, c'est en effet une grosse farce et les juges ont d'ailleurs leur verdict dans leur poche, comme l'un d'entre eux l'a candidement avoue. Et oui, ils confondent tout. Mais le plus comique etait la reaction des journalistes: on n'aurait pas du lancer cette Commission, ca nous fait laver notre linge sale en public et nous avons l'air de racistes avec ca... Eh oui, il y a des racistes au Quebec aussi! Mais je ne voudrais pas faire devier le sujet d'aujourd'hui.

A bientot!

Ray

@david

Le fémi-faciste, vous n'avez que ça dans la bouche; c'est une création de votre esprit ou quoi.

Méfiez-vous des obsessions car, alors là, il n'y a plus d'arguments qui tiennent.

Si vous êtes aussi compétent et supérieur que vous le prétendez, pourquoi alors vous sentir menacé par les femmes. A vous lire, on croirait presque que vous souffrez d'un complexe d'infériorité à leur égard.

Incidemment, de n'est pas le Ray, mais la Ray, ne vous en déplaise.

Pourquoi vous soucier de mes arguments ou de celui des autres? Vous accaparez ce blogue à vous tout seul. Il n'y a que votre point de vue qui compte; ce n'est plus de l'argumentation mais de l'obstination et de la suffisance.

Continuez à vous gargariser avec vos phrases toutes faites; vous n'impressionnez que vous et les gens de votre acabit, les soi-disant grands esprits creux.

Ne vous étonnez plus alors que certains désertent ce blogue.

Ce n'est pas la longueur du discours qui marque mais sa justesse. Vous auriez sans doute intérêts à vous restreindre....

Bastiat

@David

Mon argument était que la teneur en "vulgate keynésienne" me semble plus élevée dans le nouveau cours que dans l'ancien, puisqu'au moins ce dernier se concentrait sur les finances personnelles. C'est pourquoi je ne me réjouis pas du changement.

Bastiat

De plus, je ne comprend pas comment le débat a pu en arriver là. Mme Lopez affirme que, dans son domaine, les candidats à l'emploi ne sont ni compétents ni fiables. Cela n'est pas très surprenant étant donné la relative médiocrité de notre système scolaire étatisé.

David affirme que les candidats à l'emploi fiables et compétents ont aussi de la difficulté à se trouver de l'emploi. Cela n'est pas surprenant non plus si les candidats sont spécialisés dans un domaine qui ne correspond à aucun besoin, ou un domaine où l'état entrave la création d'emplois.

Les deux points de vue sont conciliables, et n'ont rien à voir avec le fémi-fachisme (dont je ne nie pas l'existence, David l'a bien expliqué en parlant ici et ailleurs de la "fraude intellectuelle de l'égalité substantive").

Caroline

Le Blogue du QL perd énormement en crédibilité a cause de certains imbéciles qui le fréquentent. Je remarque que le nombre de bon intervenants ne cesse de dimunuer avec les années. Je suis d'accord avec Josee nous avons droit a de la diarrhée verbale et de la masturbation intellectuelle. Le respect n'existe plus et les arguments sont inexistants.

D'une lectrice tres décue qui consultais le QL a l'occasion mais qui maintenant va le déserter.

Caroline.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook