« L’essentiel cède le pas aux groupes d’intérêt | Accueil | Finis les cours d’économie au Québec »

20 septembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

FrancisD


Question à part, y'a-t-il vraiment existance de ce complot anti-féminin sur le marché du travail? Est-ce que, à la grandeur de la province et du pays, les employeurs obéissent à une règle dogmatique de systématiquement payer moins les femmes ?

Il me semble que si c'est le cas, les "méchants employeurs" sont aussi capable d'enfoncer un couteau dans le dos de cette règle et d'offrir 5-10k de plus que son compétiteur pour obtenir un(e) employé(e) pour aller chercher ses compétences...

Louis

Il est temps de poser quelques hypothèses sur les salairse moindres des femmes selon les statistiques.

1- Se pourrait-il que certaines choisissent en priorité un emploi en fonction de la flexibilité des horaires, des vacances, de la stabilité ou autre au lieu du salaire?

2- Se pourrait que certaine travaillent moins d'heures?

Toujours les féministes vont chialer sur les écarts de salaire dans les statistiques, mais quelqu'un aurait-il des statistiques sur les heures travaillées en moyenne par les femmes afin de voir si le graphique corrèle avec celui des salaires?

R.David

Tiens donc, on dirait que le party est fini.

Si l'Association nationale femmes et droit mérite les contributions volontaires des gens, tant mieux. Si elle dépend du gouvernement et se finance à même nos taxes, c'est un peu troublant.

Icarus

En fait, depuis longtemps nous savons pourquoi les femmes gagnent moins que les hommes. Surement que les facteurs mentionnés par Louis jouent un rôle mais principalement c'est que les femmes ne négocient pratiquement jamais !

Une étude démontre en effet que ceux qui négocient peuvent aller chercher jusqu'a 8% plus. À combien ce chiffre l'écart de négociation ? 52% des hommes de l'étude ont négocié contre 12% des femmes.

À voir dans Forbes :
http://www.forbes.com/work/2006/06/28/leadership-business-basics-cx_tw_0629womennegotiating.html

La bonne nouvelle c'est que la solution est plus simple que prévue. Les femmes n'ont qu'a se prendre en main individuellement et négocier. L'article de Forbes suggère même des astuces de négociation pour les femmes.

Si le 40% excédent d'hommes qui négocient continue d'avoir 8% de plus de salaire, l'écart salarial n'est pas parti pour disparaitre.

David

Au Québec, il n’y a pas de discrimination concernant les salaires pour un même poste, une même expérience et une même diplomation dans le secteur public. Cette ÉGALITÉ SALARIALE est une excellente chose!

Le principal problème avec l’hégémonie fémi-fasciste, ce sont les concepts de DISCRIMINATION POSITIVE, d'ÉGALITÉ SUBSTANTIVE et d’ÉQUITÉ SALARIALE.

La discrimination positive fémi-fasciste est un concept qui accorde prioritairement aux femmes les emplois dans le secteur public, SAUF SI L’HOMME N’EST PAS UN SALAUD FRANCOPHONE DE RACE BLANCHE HÉTÉROSEXUEL ET NON-HANDICAPÉ, où dans un tel cas, c’est le concept de DISCRIMINATION POSITIVE MULTICULTURELLE qui s’applique. De plus, le favoritisme fémi-fasciste dans le système scolaire québécois fait en sorte qu’il y a de moins de moins de travailleurs masculins qualifiés.

L’équité salariale n’est pas l’égalité salariale. Elle consiste à faire augmenter artificiellement les salaires dans les domaines à prédominance féminine dans le secteur public. Par exemple, les préposés à l’accueil dans les piscines de la Ville de Québec sont payés 18 DOLLARS DE L’HEURE EN MOYENNE POUR DÉCHIRER DES COUPONS! Pourquoi continuer ses études dans de telles conditions? En tant qu’hommes, faut vraiment être passionné pour continuer ses études au Québec, car il y a beaucoup d’embûches causées par le régime fémi-fasciste.

Bien sûr, il reste encore des poches de résistance machiste dans l’entreprise privée au Québec et il faut dénoncer cela. Cependant, LE GOUVERNEMENT NE DOIT SURTOUT PAS S’EN MÊLER, car il va être une nuisance s’il le fait. De toute façon, ce machisme est nuisible pour les affaires des entreprises, ce qui fera en sorte qu’il s’agira d’un phénomène temporaire.

De plus, il est EN CE MOMENT tout à fait normal que les hommes gagnent en moyenne plus cher que les femmes au Québec dans les entreprises privées, puisque les femmes TRAVAILLENT MOINS ET SONT MOINS COMPÉTENTES QUE LES HOMMES EN CE MOMENT sur le marché du travail en raison des restrictions familiales et de la discrimination contre les femmes quand les intégristes catholiques dominaient le Québec. C’est un fait.

Cependant, la favoritisme fémi-fasciste dans le système scolaire Québécois fera en sorte d’inverser la tendance et à moyen terme, LES FEMMES DEVIENDRONT PLUS COMPÉTENTES QUE LES HOMMES sur le marché du travail, ce qui fera en sorte que LES FEMMES GAGNERONT EN MOYENNE PLUS CHER QUE LES HOMMES. Une belle poudrière pour une révolution masculiniste et ce n’est pas souhaitable!

Alors, foutez-moi la paix avec la merde de Forbes et son soi-disant manque de négociation chez les femmes! Les femmes négocient peu parce qu'en général ELLES N'ONT PAS BESOIN DE NÉGOCIER. Suffit de montrer ses seins, monter un peu sa jupe ou dans le pire des cas séduire le patron (souvent masculin) et/ou de coucher avec lui et le tour est joué. Mais ça, ce torchon dans Forbes ne vous l'a pas dit par "political correctness". Et en ce qui concerne les patronnes, les femmes ne négocieront jamais avec elles, ça ne fait pas partie de leur culture.

Eric Québec

Pas de danger que Charest fasse pareil au fédéral.

Quant à la négociation, dans les PME peut-être, mais dans les grandes entreprises, secteur public, etc. oubliez-ça!
(convention collective oblige)

Eric Québec

Au provincial, je voulais dire...

FrancisD


@David

T'as pas pensé que l'article de Forbes peut avoir un bon point, ainsi que toi aussi? L'un ne pourrait être une conséquence de l'autre ?

Sérieusement, entre la thèse de l'article de Forbes et ta thèse que les femmes sont que des putasses, j'irais pour Forbes. À moins que tu me présentes une recherche ou un article à peu près dans le même moule d'approche scientifique (sondage) montrant les femmes comme étant en général, des putasses.

Ca ne veut pas dire que je n'ai pas entendu parler de certaines abusant de leur charme, mais ton explication revient à blâmer les guerres sur le fait que les hommes portent une paire de couilles qui produit de la testo.

ET INSULTER EN CAPS LOCK NE TE RENDRA PAS PLUS CRÉDIBLE MON CHER :)

David

@FrancisD

"L'un ne pourrait être une conséquence de l'autre ?"

Exactement, l'absence de négociation est une conséquence de la possibilité de charmer les patrons masculins. C'est quand même pas de ma faute si Forbes sombre dans le politiquement correct, comme d'habitude!

"ta thèse que les femmes sont que des putasses"

Je n'ai jamais dit cela! ELLES SONT TOUT À FAIT JUSTIFIÉES D'AGIR AINSI! Pourquoi devraient-elles s'en priver quand elles jouissent d'un tel avantage?

De plus, l'écart salarial entre les hommes et les femmes dans le secteur privé ne s'explique pas pas le soi-disant manque de négociation (comme si charmer son patron n'était pas aussi de la négociation(sic)). Cela s'explique par bien d'autres facteurs, dont les deux suivants:

1) En moyenne, les femmes travaillent moins que les hommes.

2) Actuellement, les femmes sont en général moins compétentes que les hommes.

Mais, il ne faut pas s'en faire, le régime fémi-fasciste fait en sorte les femmes sont favorisés dans le secteur public et fera en sorte, grâce à l'instruction fémi-fasciste, que les femmes gagneront bientôt plus cher que les hommes même dans le secteur privé.

Ray

@david

Où elles sont vos statistiques à l'effet que les hommes dont plus compétents que les femmes....à vrai dire, tout dépend des champs de compétence et des spécialités....????? C'est sûr que je n'irai pas m'aventurer à soulever une poutre lorsqu'il y a assez de gros bras (pas de tête) pour le faire....Et dans le quotidien, qui est le plus compétent selon vous...??? Vous à part, peut-être!!!!

Et comment une femme peut-elle se servir de ses nichons pour négocier son salaire lorsque ledit patron est homosexuel et, comme il y en a beaucoup, vous auriez peut-être plus de chance que nous sur ce chapître pour pallier à votre manque de compétence....

Sebas

Les femmes travaillent globalement 30% moins d'heures que les hommes...
voir ça
http://www.egalitariste.org/Quebec_en_chiffres/temps_travaille_qc_1998_3.JPG

Sebas

Concernant le CHOIX des femmes de travailler a temps partiel
http://www.egalitariste.org/Quebec_en_chiffres/Travail_temps_partiel_qc_2002_3.JPG

Je vous invite a aller voir ces tableaux;
http://www.egalitariste.org/Quebec_en_chiffres.htm

et cette page pleine de faits concernant la condition des hommes;
http://discriminations-systemiques.blogspot.com/

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook