« Éducation: la prétention fatale 101 | Accueil | Les femmes paient-elles trop d’impôts ? »

08 octobre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Normand Brisebois

Au milieu des années '80, une commissions importante des EU, publiait un important rapport (dont j'oublie le titre) sur l'état de leur système d'éducation. On y affirmait entre autre (Je cite de mémoire): «Si une puissance étrangère nous avait donné le système d'éducation que nous avons aujourd'hui...ce serait suffisant pour lui déclarer la guerre»....Aujourd'hui j'ai l'impression d'entendre des choses qui ont déjà été dites et redites.....

J'ai été témoin de plus d'une vingtaine de réformes ou réformettes au Québec au cours de ma carrière de plus de 30 ans dans l'enseignement. Une réforme n'a jamais amélioré la situation, bien au contraire.

Le drame des québécois en matière d'éducation, se réduit...au bout du compte...quand on creuse et qu'on creuse...

1) c'est de s'être convaincus que la pédagogie, à l'instar de la chimie (par exemple), est une science et qu'à ce titre elle est capable de percées, de progrès, de découvertes.....L'amélioration du confort intellectuel est un mythe...entretenu bien sûr par les facultés des sciences de l'Éducation tout azimut.

2) c'est de croire que l'on puisse sans cesse repousser, jusqu'à les nier, les limites de ce que l'école peut faire...et de ce fait perdre de vue sa mission première et essentielle....l'éducation (dans le sens d'instruction) c'est d'abord et avant tout une aventure intellectuelle...de la maternelle à l'université

3) c'est d'avoir banni le goût de l'effort , du dépassement, de la recherche de l'excellence...ailleurs que dans le sport, dans le parascolaire,...et probablement dans le sexe!!

4) de privilégier le laxisme à la rigueur, la complaisance à la discipline, la pensée magique au travail...

Un changement d'attitude sur ces quatre points constituerait sans doute la plus grande avancée que notre chère société québécoise pourrait connaître en matière d'éducation....Le bond serait extraordinaire.

Et pour ce faire, ...il serait sûrement utile de bannir le poste de Ministre de l'Éducation pour, disons, les 50 prochaines années, une couple de générations....La société ne s'en portera pas plus mal.

Nous en sommes rendus à faire passer des test de français et d'arithmétique pour l'entrée à l'université. On demanderait à nos cégépiens diplômés des questions du genre (je n'invente rien)


Placer les nombres suivants en ordre décroissant: 1/4; 0,21 ; 2,61; -2 ; 12/6
Dans le chiffre 2500 quelle est la valeur du 5?
et pour vraiment séparer l'ivraie du très bon grain: «une question tough»:
On peut acheter 3 kg de bananes pour le même prix que 2 kg de pêches.
Si un kg de pêche coûte 0,40$ de plus que l kg de bananes combien coûte 1 kg de bananes?
etc...

L'humanité québécoise en est rendue là.

Alors que l'apprentissage et la connaissance peuvent assurer un progrès individuel...le progrès des méthodes d'apprentissage est, quant à lui, une supercherie, ...au même titre que l'astrologie dans la conduite de la vie.

Normand Brisebois

La mémoire m'est revenu....le titre du rapport que je citais dans mon commentaire précédent: «A nation at risk»..Une recherche avec google nous donne une avalanche de références...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook