« La gauche périmée – La disparition des masses prolétariennes | Accueil | Le débat sur la gauche à Télé-Québec »

13 janvier 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Naufragé

Dire que le contrôle étatique est de moins en moins possible n'est pas vraiment un argument en faveur du libre marché (pour prendre une comparaison extreme, dire que la prévention du crime serait de plus en plus ardu ne serait pas un argument en faveur d'un droit au crime).

En revanche, c'est une très bonne nouvelle pour les amoureux de la liberté.
Reste à savoir en combien de temps les nouvelles technologies de l'information permettront de renverser the powers that be.

clusiau

.....L’État continuera bien sûr de mettre sa grosse patte sur presque tout ce qui bouge, mais il ne pourra plus le faire au moyen de monopoles et il deviendra plus facile de contourner ses interdits.....

Il est facile de contourner les monopoles ? L'Office des Professions est le siège social des gros monopoles québécois. Essayer de les contourner pour voir, vous m'en direz des nouvelles.

Parlant du BigPharma, quand une majorité de personnes auront accepté de se faire vacciner, croyez-vous que ceux qui ne veulent rien savoir de ça seront libres ?
Ne seront-ils pas pointés du doigt et accusés de répendre des virus, des maladies ?

En ce moment, un enfant tannant, un gars de préférence, sera drogué au Ritalin et si ses parents refusent, il sera banni et exclut de toute sorte de manière. Un enfant non-vacciné a de la difficulté à être accepté dans une école. Etc...etc...etc...

La liberté de la personne humaine ne vaut rien face à un monopole, n'importe lequel. Une société de libre marché qui créé des monopoles est hypocrite. Merci.

Christine

Clusiau : Essayer de mettre un peu d'ordre dans vos arguments.
Il est très difficile de vous suivre.

Pierre-Yves

Non, ça se suit assez bien je trouve, même si cela mériterait d'être développé un peu. Par exemple on pourrait parler du monopole public des soins de santé, et de la logique de rationnement de l'offre de soin qu'il impose au Canadiens en général et aux Québécois en particuliers. Tant que le cout d'opportunité lié au contournement de ce monopole là n'affectera pas substantiellement la valeur de la rente de situation dont il jouit, je ne vois pas bien ce que le contournement en question apporte au citoyen lambda.

clusiau

Christine, je dis que le Québec a créé l'Office des Professions pour créé des monopoles. Que celui qui se vante de pouvoir les contourner, s'en moquer maintenant ou plus tard et ben, qu'il s'essaie.

D'assurance-maladie @ assurance-santé, Christine, voyez-vous un ordre difficile à suivre ?

Ça signifie l'appropriation de la santé.
Que les experts des maladies monopolisent la santé humaine ça vous fait rien ça ?

Je dis aussi Christine qu'une Province qui se vante de créer un espace de libre-commerce et qui crée des monopoles est complètement hypocrite. Est-ce assez clair ? Merci.

Republica

Monopole d'etat ou vous pouvez vous faire soigner gratuitement, ou Monopole des Multinationales (Assurances, Pharmaceutiques) a l'Americaine ou vous devez payer une prime minimale de $8,000. dollars annuellement, malade ou pas et dont vous pouvez etre exclus si vous etes deja affecte d'une maladie grave, environ $60,000. pour un pontage cardiaque si vous avez oublie de payer votre prime, Que preferez-vous????

Republica

Aller se faire soigner en Thailande coutera moins cher qu'a Montreal, allons donc, 50,000 au lieu de 60,000 peut-etre mais qui paira?

André

Je préfére payer pour avoir un bon service, une assurance privée que de perdre ma femme d'un cancer sur une liste d'attente comme l'an dernier dans votre merveilleux monopole Public de merde.

Au Québec la gratuité du système public rime avec l'inefficacité ou l'on vous considère comme un numero de trop.

Et cette gratuité est illusoire, car elle est financer a même l'argent de nos impôts. Et l'argent ne pousse pas dans les arbres.


André

Mon frère est assuré aux Etats-Unis, dans la région de Miami pour une famille de quatre personnes. Il est dans la classe moyenne et sa jeune fille a des problèmes d'élocution. Le service est bon et adapté à ses besoins a domicile. Essayer juste de trouver un médecin de famille ici dans le beau service gratuit du Québec.
Oui tout est gratuit (En théorie) mais pas de service. Il faut se battre a l'urgence juste pour se faire respecter.


Pierre-Yves

@Republica

`Gratuitement`? Mais enfin, c'est d'une naïveté incommensurable de dire cela. Cette 'gratuité` me coute annuellement (enfin, me coutait puisque j'ai finalement décidé d'aller payer mes impôts ailleurs) environ 20,000$ d'impôt sur le revenu par an, dans ma tranche. A ce prix là on trouve une assurance santé tout a fait convenable aux États-Unis, et en Ontario ou je me suis finalement relocalisé, pour environ 15% de moins je dispose d'un meilleur accès au soins.

Il n'y a rien de 'gratuit' dans la vie, c'est toujours quelqu'un qui paie pour... jusqu'au jour ou ce quelqu'un là décide de ne plus se montrer bien entendu.

Republica

c'est vrai, "gratuit" dans le vrai terme du mot est presqu'impossible, 15% de moins en Ontario est appreciable, j'irai bientot vivre au NouvBrunswick, j'espere y trouver aussi une difference avantageuse, je serais curieux de savoir la prime payee aux USA par le frere d'Andre pour un plan familial

Tym Machine

@Republica,

Peut-être pas moins cher mais quand tu as le choix entre casser tes dernières économies de ton petit cochon ou mourrir sur une liste d'attente, la question ne devrait même pas se poser à moins d'être idéologue marxiste au point d'en mourrir.

Cordialement vôtre,

Tym Machine

Pierre-Yves

En fait de gratuité, notre beau système de santé canadien et québécois est un des plus dispendieux au monde. Le Canada est le pays de l'OCDE qui dépense le plus, après l'Islande, pour ses soins de santé (per capita, ajusté pour l'age).

Voir ici même: http://www.quebecoislibre.org/07/071028-5.htm

Et malgré ces couts important, la performance n'est pas au rendez-vous.

Stephen Buddo

N'oublions pas qu'à l'opposé des monopoles, la compétition est toujours bonne pour le consommateur.

François 1

C'est avec grand intérêt que j'ai vu (et revu) le débat en question et M. Masse a défendu ses idées avec conviction, sérieux et respect au point même où l'on a, à plusieurs reprises, entendu des applaudissements marqués en sa faveur; chose rarement atteinte par la "droite" dans ce genre d'émission à tendance gauchiste (comparer la go-goche à Bush était génial!!! Et que dire de la définition de la "générosité" de la gauche...). Les blogues de la gauche en sont même réduits à s'auto-flageller et à envisager d'admettre que leurs représentants à l'émission n'étaient peut-être pas les meilleurs... C'est plutôt leur cause qui est devenue indéfendable mais leur cheminement n'en est pas encore rendu là. Ils sont un peu plus lents que la moyenne... Quoiqu'il en soit, qui mieux qu'un Amir Kadir, demi-chef d'un parti politique identifié officiellement à la gauche québécoise pourrait les défendre? Leur autre représentant ne semblait pas du tout à sa place...j'en conviens et j'aurais aimé plutôt y voir Léo-Paul Lauzon mais bon...

Il y avait quand même un piège et c'est celui d'avoir comme invité un personnage de la planète péquito-gochiste-extrémiste. On savait dès le départ ce qu'il allait dire après ce débat et il a fait son petit numéro moraliste anti-droite... Comme on s'y attendait!

M. Kelly-gagnon, on le sent, a des intérêts légèrement différents à défendre que ceux qu'il soutenait lorsqu'il était à l'IEDM et il est plus mielleux et plus onctueux qu'avant. Il a aussi tendance à être un peu moins absolu dans son langage et vouloir se donner une image de rassembleur (me faisait penser à Brian Mulroney...). On sentait qu'il ne voulait provoquer personne et qu'il protégeait peut-être ses arrières au cas où une carrière politique se dessinait à l'horizon.

Il ne faut pas jamais cesser de défier, voire d'affronter la gauche car on perçoit qu'au Québec, l'édifice de leurs certitudes vacille singulièrement et j'en veux pour preuve qu'au Québec, il n'y aurait jamais eu ce genre de débat il y a 10 ans car personne n'aurait osé s'afficher publiquement pour la raison.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook