« Le projet de TGV Québec-Windsor relancé | Accueil | Crise des urgences : on continue de tourner en rond »

15 janvier 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

4hrm

J'en profite pour vous dire un grand merci pour votre blog, et de la fraicheur qui en emane !

Valérie Jean

Par curiosité : y aurait-il un moyen d'ajouter une fonction d'édition aux commentaires déjà postés ? Il y a parfois quelques points ou erreurs grammaticales sur lesquelles je voudrais revenir, mais cela est malheureusement impossible.

Merci à tous les deux !

Tym Machine

Bonjour messieurs Masse et Guénette,

Loin de moi l'idée de me faire l'avocat du diable mais lorsque vous traitez la gauche d'illetrés économiques, je trouve que ça sonne un peu invective sur les bords, vous ne trouvez pas? Pourtant je ne suis même pas gauchiste et l'épythète "illetré" m'interpelle vivement.

Bien que je sache faire la part des choses, je trouve que le terme illetré est un peu fort. Être illetré en lettre, c'est être incapable de lire, par manque de scolarité, par l'acquisition d'une éducation déficiente, par paresse crasse ou par pure stupidité. Il en va de même pour l'économique par la force des choses.

Cela me fait penser à deux proverbes, l'insulte est l'arme des faibles de un et de deux, on prêche toujours pour sa paroisse.

Pour une partie le qualificatif sonnera comme une atteinte à leur intelligence et pour l'autre partie, cela sonnera tout simplement comme un peu de couleur donné dans des textes parfois un peu lourd à porter avec tout ce jargon économique.

C'est comme si on disait que les droitistes sont certainement en vaste majorité des illetrés culturels puisqu'on ne peut pas être bon dans tout et que le fait de passer tellement de temps à analyser les phénomènes économiques que forcément, on se doit d'être un inculte.

Il est à noter aussi que l'élite gauchiste bien que parfois possédant peu de connaissance en économie est souvent dirigée par des "bolles" de la finance. La finance étatique interventionniste certe mais la finance quand même. On a qu'à penser par exemple à certains péquistes notoires comme Bernard Landry, Jacques Parizeau ou François Legault qui sont des sommités économiques mais qui volontairement sont également des élites gauchistes notoires.

Dans le fond, j'apporterais un bémol à l'expression qui fait en sorte qu'illetré économique égale souvent la gauche. C'est que dans un modèle de gauche, vu que ce n'est pas tout le monde qui peut être riche, il faut que tout le monde soit pauvre et maintenu dans l'ignorance écnomique le plus possible, ce doit être pour cela que nos syndicats la CEQ en tête ont décidé de supprimer le seul cours d'économie du secondaire pour le remplacer par un espèce de cours fourre-tout dilué au maximum où l'on passera fort probablement l'équivalent d'une semaine et demie d'école à réellement parler d'économie. L'ignorance c'est le bonheur comme disait Plume et on l'applique soigneusement chez nos zélites syndicales.

Pour en revenir à la censure finalement, je suis d'accord avec vous puisqu'il s'agit de votre blogue et vous avez le droit d'en faire ce que vous voulez. Je possède moi-même mon propre blogue où j'exprime des opinions teinté selon ma vision des choses propre et je ferais exactement la même chose que vous si la situation m'arrivait.

Est-ce que je suis d'accord à ce que vous supprimiez un texte que vous jugez insultant. Bien entendu en autant que ce ne soit pas la partisanerie ou la vision dogmatique unilatérale ou le libertarisme économique reignerait sur tous les aspects de la vie, je serais déçu de voir que ce cher Québecois libre devienne un espèce d'Ayatollah du libertarisme cependant je respecterais quand même ce choix et je vous lirais pareil car vous avez le droit de donner la couleur et la saveur que vous voulez donner sur votre blogue, c'est votre droit de libre expression le plus fondamental et ce droit inclus même la censure de ce qui ne fait pas notre affaire.

Je suis quand même comme vous parfois surpris de voir de nombreux gens de la gauche s'exprimer si ouvertement à gauche et être autant pro intervention de l'état, des articles qui passeraient très bien sur les nombreux blogues marxistes-communistes. Personnellement à votre place je le prendrais comme un compliment puisque c'est le début de l'éveil pour une bonne partie de la population gauchiste qui fréquente ce blogue. C'est un signe que le travail d'éducation prôné par notre "gourou" en quelque sorte Martin Masse ne passe pas totalement inaperçu et fait tout de même son effet.

Sur ce bonne continuité et au plaisir d'échanger tout cela dans la plus grande pertinence dans le respect et l'harmonie de tous et chacun.

Bloguement vôtre,

Tym Machine.
www.tymmachine.blogspot.com

clusiau

Bonjour,
....Bernard Landry, Jacques Parizeau ou François Legault qui sont des sommités économiques mais qui volontairement sont également des élites gauchistes notoires....

Sommité tant que tu veux, ces trois là n’ont jamais dit un traître mot sur la création de l’argent et la fraude bancaire. Pas un mot, JAMAIS. Sont-ils des sommités ou des pourris ?

....ce doit être pour cela que nos syndicats la CEQ en tête ont décidé de supprimer le seul cours d'économie du secondaire pour le remplacer par un espèce de cours fourre-tout dilué au maximum où l'on passera fort probablement l'équivalent d'une semaine et demie d'école à réellement parler d'économie. L'ignorance c'est le bonheur comme disait Plume et on l'applique soigneusement chez nos zélites syndicales....

Ce sont les syndicats qui ont décidé ça ? Depuis quand les syndicats préparent-ils le curriculum des cours offerts s.v.p. ?

Oui Plume disait que le bonheur c’est l’ignorance et il avait raison.
Ceci dit, l’éducation actuelle n’est pas moins axée sur l’ignorance des choses de la vie qu’avant avec les religieux et l’instruction et s’il n’y avait pas Internet ce serait encore la grande noirceur.

....Pour en revenir à la censure finalement, je suis d'accord avec vous puisqu'il s'agit de votre blogue....

Moi ce qui me pue au nez c’est cette censure que les blogueurs clament comme des primas donnas. Ils parlent contre les systèmes totalitaires et ensuite ils agissent comme des gardiens de prison !

Non mais, pour qui vous prenez-vous pour censurer les gens ?
Si vous êtes incapables de confronter les agressifs et que vous vous contentez des têteux qui vous complimentent, à quoi servent vos blogues sinon à gonfler votre orgueil ?
L’insulte fait partie de la vie et il est bizarre de traiter de faibles ceux qui insultent. Les faibles sont ceux qui demeurent bouche-bée et qui censurent. Salut.

David

Valérie, il y a tout de même la fonction "Aperçu" qui existe déjà.

Solange S.

Mieux vaut tard que jamais. J'aimerais bien écrire sur le blog pour commenter un article, mais les réactions agressives et l'impolitesse de certains me refroidissent complètement. Pas moyen d'être en désaccord sans se faire traiter de tous les noms.

Quand je participe a des débats en publique n'y a jamais des débordements de ce genre. Non, car un modérateur veille à couper le sifflet aux irrespectueux.

Je pense que bien cacher derrière un écran on se relâche un peu et on se permet d'insulter l'autre gratuitement.

Merci a la direction de prendre en main la situation et de contribuer à faire du QL un journal électronique qui se distingue des autres.

Gilles Guénette

@ Valérie

Il n'y a actuellement pas de fonction d'édition aux commentaires déjà postés - je vais en faire la demande auprès de l'entreprise qui héberge le Blogue et je vous reviens là-dessus. Mais comme le souligne David, il y a tout de même la fonction "Aperçu" qui existe déjà ;-)

Bruno Laplante

Le véritable problème c'est l'anonymat derrière lequel se retranchent beaucoup d'intervenants.
Je participe à un autre groupe de discussions qui s'assure de l'identification exacte des participants. Le climat est beaucoup, beaucoup, plus serein.
La méthode d'identification? Une carte de crédit ( qui n'est jamais débitée ). Personne ne possède une carte de crédit au nom de «Bizou Machin»
Évidemment, faut s'inscrire, on doit faire les vérifications d'usage etc.
Il y a moins d'interventions mais elles sont plus recherchées. Le signataire en portent la responsabilité.


Martin Masse

@Tym Machine

« Loin de moi l'idée de me faire l'avocat du diable mais lorsque vous traitez la gauche d'illetrés économiques, je trouve que ça sonne un peu invective sur les bords, vous ne trouvez pas? »

C’est un point pertinent. Ce n’est pas la première fois que quelqu’un sur le Blogue relève le fait que je semble faire moi-même ce que je demande aux autres de ne pas faire dans leurs commentaires, en accusant par exemple l’un ou l’autre d’«illettré économique» ou de «parasite» dans mes articles.

Mais il y a une différence importante que je voudrais clarifier: je lance ces épithètes dans le contexte d’un article, pas d’un échange, comme moyen rhétorique pour appuyer une argumentation et décrédibiliser mes adversaires. On peut bien faire un débat sur la pertinence d’utiliser ces épithètes, mais à l’intérieur de certaines limites de bienséance, je pense qu’elles continuent d’être utiles. Je n’ai quand même pas l’habitude de traiter qui que ce soit d’o*&?% de charogne ou de crétin sans cervelle. Quand je parle de parasite pour décrire des gens qui profitent de ressources produites par d’autres, je ne lance pas une insulte gratuite, je décris un phénomène objectif (dont les gauchistes refusent évidemment de reconnaître la pertinence, puisque leur système moral justifie le parasitisme au nom d’objectifs de redistribution qu’ils considèrent plus importants).

Je considère que le discours de gauche ou interventionniste en général est fondé sur une ignorance ahurissante des concepts de base de l’économie. Mon objectif est de montrer à ceux qui le propagent (ou qui y sont favorables) que l’économie n’est pas une affaire de bons sentiments, de les secouer en leur mettant sur le nez leur ignorance et l’absurdité de leurs arguments. Que ça en insulte certains de se faire traiter d’illettrés économiques, je n’en doute pas, mais je pense aussi que ça a pour effet d’en amener d’autres à se remettre en question, à être sur la défensive, ou à chercher à me contredire. Ceci est un combat idéologique, pas une discussion entre copains. Les politiques de gauche entretiennent la pauvreté, limitent les opportunités et brisent la vie de millions de gens – et en ont tué des millions d’autres dans les cas les plus extrêmes que l’on connaît. Je n’ai aucun remord à faire un peu de pei-peine aux personnes qui continuent de croire à ces idées, si jamais c’était le cas.

Ceux qui participent aux discussions sur le Blogue sont toutefois dans une dynamique différente : ils participent à un échange direct avec d’autres, parfois à un dialogue avec un seul. Tout d’abord, chaque personne, quelles que soit ses croyances, mérite qu’on s’adresse à elle en utilisant un ton et un vocabulaire minimalement respectueux, même lorsqu’on est en profond désaccord avec elle. Parce qu’on doit présumer que la plupart des gens sont de bonne foi, et parce qu’on souhaite éventuellement les convaincre. Ce respect est également primordial pour permettre un échange pertinent et fructueux. Il faut se retenir de lancer des invectives et de faire des attaques personnelles directes, même si on considère que l’autre dit des bêtises, sinon ça dégénère très rapidement et ce n’est plus d’aucune utilité. C’est désagréable à lire, et ça fait perdre leur temps aux visiteurs du site qui cherchent à comprendre une question. Et mon premier objectif est que le Blogue contienne des discussions intéressantes, pas du crêpage de chignon entre adolescents attardés comme on en retrouve dans la plupart des forums de discussion politique.

Il y a de toute façon des manières plus subtiles mais tout aussi efficaces de passer le message que quelqu’un dit des choses idiotes et ne comprend rien que de lui dire qu’il est idiot et ne dit que des conneries. Notamment celle de relever ses erreurs et de les décortiquer, en utilisant un ton sarcastique si l’on veut, mais sans l’insulter directement. Ça permet de poursuivre la discussion dans le calme, d’informer et de convaincre tous ceux qui vous lisent.

Ceci dit, pour terminer, le fait que je parle d’illettrés économiques de gauche n’empêche pas certaines personnes qui se disent à gauche d’avoir une bonne compréhension de l’économie et des idées libérales, comme on le constate sur le Blogue, mais ils ne sont que de rares exceptions. Et cela ne signifie aucunement que tout le monde à droite comprend bien l’économie, au contraire, même si les gens qui se disent à droite ont généralement une plus grande appréciation pour les principes de marché (oublions pour le moment les problèmes que posent les termes de gauche et de droite). Tous les candidats à l’investiture américaine sauf Ron Paul sont aussi ignorants que n’importe quel démocrate. Et je peux vous dire après mon passage à Ottawa au cours des deux dernières années qu’il y a des tas de gens très hauts placés au sein de ce gouvernement soi-disant conservateur qui auraient grandement besoin d’un cours d’économie 101. Mais au Québec, la menace vient surtout des gauchistes partisans du gouvernemaman, et c’est donc sur eux que je m’acharne en général. Et je ne peux pas faire cette mise au point chaque fois que j’utilise le terme.

David

Oui, Monsieur Masse ne se gêne pas pour utiliser des épithètes qui peuvent être perçus comme dénigrants. Mais au moins, ça n'occupe pas un immense espace dans son discours. Ces épithètes ne sont là que pour amplifier le tout ou parfois même ils décrivent un fait indéniable!

lutopium

Je suis arrivé sur votre blogue suite à votre participation à l'émission de Mme Bazzo vendredi dernier. Comme je l'ai indiqué, votre site est bien fait et les textes sont très bien écrits. Ce n'est pas parce qu'on n'est pas d'accord avec votre approche, votre analyse et vos propositions que ça ne vaut pas la peine de s'attarder sur votre site et de lire quelques articles. J'y apprend personnellement beaucoup. Si je peux me permettre toutefois, j'aimerais tout simplement vous reprocher les liens que vous faites volontairement afin de disqualifier "l'adversaire". Dois-je vous rappeler qu'on peut être "de gauche" sans être communiste? Qu'on peut être de gauche et respecter certaines règles évidentes de l'économie? Encore une fois, ce qui me préoccupe par dessus tout c'est la justice, une meilleure répartition de la richesse (elle existe déjà, pas besoin de toujours mettre l'emphase sur sa création) et une régularisation des grandes entreprises afin d'éviter les excès.

Merci.

Tym Machine

@M. Bruno Laplante,

C'est un choix effectivement mais j'aime bien l'anonymité d'internet en quelque sorte.

Bien sûr Tym Machine, ce n'est pas mon vrai nom mais je suis probablement le seul à écrire sous ce nom. Je n'adopte pas 56 identités différentes pour faire semblant qu'il y a 56 autres personnes qui pensent la même chose que moi, ce serait de la fraude intellectuelle.

Donner son numéro de carte de crédit simplement pour passer un message sur un blogue? Je trouve cela un peu excessif.

Je crois qu'imposer une telle chose équivaudrait à une forme de censure à laquelle je n'adère pas. Je m'explique.

Premièrement, vous pouvez aisément me traiter de couillon politique pour être anonyme ou de paranoïaque invétéré cependant, il n'en ait rien.

Je ne me sers pas d'un pseudonyme pour attaquer des gens en toute immunité loin de là. Je demeure le plus possible dans le respect de l'autre et des valeurs.

Mais supposez pas exemple que vous soyez dans un milieu de travail où le syndicat est très fort et que quelqu'un de votre entourage vous soupçonnant d'être un vilain droitiste tape votre nom sur google et tombe sur une série d'articles ventant les mérites du libéralisme, de l'économie de marché et du so-called capitalisme sauvage qui portent votre nom en guise de signature. Est-ce que cela ne mettrait pas un peu en péril votre emploi voire même votre sécurité?

Encore là, ce n'est pas mon premier argument car tôt ou tard cette vilaine relation finira par un cas de divorce que vous ayez pubiquement soumis votre opinion ou non. Cependant, vous auriez peut-être pu profiter de quelques milliers de dollars supplémentaire pour peut-être qui sait démarrer votre propre affaire en bon capitaliste? Qui sait...

Mon argument qui me colle le plus à la peau est simplement le libre choix. Je me perçois peut-être à tort comme un artisan du web et j'ai décidé de m'auto-donner un nom de plume, n'est-ce pas là un argument suffisant pour m'auto-atribuer le surnom que je voudrai garder? À condition évidemment de toujours garder le même.

Évidemment avec un peu de recherche on saura qui est Tym Machine, mais est-ce vraiment important? Suis-je assez iconoclaste pour que ma personnalité et mon nom passe avant le partage et la libre circulation des idées? Je pense que non. Je préfère m'effacer derrière un nom que j'affectionne pour je ne sais trop quelles raisons et laisser toute la place aux idées que de mousser ma personne.

Bref, je me vois comme un artiste à part entière. Une grande portion d'artistes choisissent de modifier leur nom pour faire carrière sous un nom d'artiste pensons à Michel Louvain, Jean Leloup, Plume Latraverse, Steffie Shock, Richard Backman (pseudonyme de Stephen King d'ailleurs le livre de Backman se vendait très peu avant qu'on apprenne que le Richard Backman en question était en fait l'alter ego de Stephen King), Marilyn Manson, Alice Cooper, Eminem, Axl Rose. Certains autres choisi
de s'effacer quasi en totalité derrière des noms de bands et de groupes veulent peu faire parler d'eux en tant que personne mais réfère constamment à eux comme le chanteur, le guitariste ou le batteur de tel ou tel groupe.

En fait, Tym Machine, c'est mon dada, mon alter ego, un personnage fictif qui parle des vraies affaires. Appelons cela un dédoublement de personnalité ou un cas de schizophrénie si on veut mais j'en doute. Après tout, je ferai peut-être comme Stéphane Choquette qui est devenu Stephie Shock pour faire changer mon nom pour Tym Machine. Aujourd'hui je dis cela à la blague mais qui sait ce qui en sera demain...

Dans les faits le moyen le plus efficace de contrôler les messages n'est pas de forcer les gens à dévoiler qui ils sont dans la vie de tous les jours mais bien de recevoir les commentaires par courriel et après lecture de décider si oui ou non le commentaire sera publié. C'est ce que j'emploie sur mon blogue. À date ça marche très bien puisque je n'ai reçu que trois ou quatre commentaires au total sur mon blogue sur environ 130 articles, c'est une bonne moyenne malgré tout, après tout le blogue est jeune et le traffic, ça se bâtit de jour en jour avec de la constance au travail et un désir d'innover, d'être intelligent, créatif et surtout d'essayer d'être le plus intéressant possible ce que je ne suis pas toujours, j'en conviens.

Sur ce, bonne continuité au QL en espérant que vous refermerez vite la parenthèse avant qu'elle ne devienne un trou béant ou une vraie boîte de Pandore. Mais bon, en bon philosophe, on adore les boîtes de Pandore qui peuvent être d'excellents fillons pour les blogues.

Tym Machine
www.tymmachine.blogspot.com

WaltA

Si certains partisans de la gauche se servent du blog pour se vider le coeur et pour insulter gratuitement, soit ! au moins cela rappelle que des malotrus possédant un minimumu d'éducation existes, même sur le web.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook