« Ghislaine Lancôt, une femme qui a fait sécession de l'État | Accueil | Payer pour inciter les femmes à faire plus de bébés »

13 mars 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Sylvain Falardeau

À quand le Ministre du Papier Cul?

Beyond Madness!

David

Comment se fait-il qu'une législation semblable n'existe pas en France (sic)?

Excellent billet!

David

Le plus drôle, c'est le passage suivant dans l'article:

"The only problem is the bill doesn't dictate how much toilet paper is "enough."

!!!!!!!!!!!

Autrement dit, cette loi ne sert à rien d'autre que de se donner de l'importance.

Pourquoi pas une loi portant sur la quantité de savon et de séchoirs à mains dans les toilettes?

Martin

Ce billet pue l'anti-américanisme primaire! The Sunshine State n'est pas The Land of the free (sic). À ce que je sache, les USA ne sont pas une république unitaire, chaque État est souverrain et peut faire ses propres lois.

C'est comme si je traitais TOUS les Canadiens d'idiots à cause de l'Ontario qui bannit les pit-bulls ou une ville de N-E qui interdit de fumer à l'extérieur.

Martin Masse on dirait de plus en plus que vous écrivez des billets pour plaire à David Gendron le conspirateux libertaire...

Martin

De plus Martin, j'ai remarqué que vous utilisez souvent le terme états-uniens...

Alexandre

Bien voyons! On la connais la chanson, chaque billet qui critique juste un peu la politique américaine est le fruit d'un anti-américain primaire. Je me demandais justement a quel moment j'allais lire le mot. A peine quelques secondes vous êtes fort. Et le mot conspiration? C'est une maladie chronique chez vous dite moi? Derriere chaque critique de l'oncle sam se cache un conspirationniste? Non mais quelle stupidité.

Contrairement a vos propos Martin les États-Unis n'a rien d'un pays décentralisé. Le Fédéral s'immisce dans la politique des États par le biais de lois et de subventions (pauvreté, resdistribution) Les subventions ont permis au gouvernement fédéral d'uniformiser les réglementations dans des domaines qui relèvent pourtant de la compétence des États. Le non-respect est passible de sanctions.

Martin

Les USA sont pas mal plus décentralisés que le Canada mais effectivement le pays est de plus en plus centralisé depuis la Guerre de Sécession.

Le pire c'est que je suis d'accord avec le billet de Martin Masse, c'est son ton condescendant (masquant ,je crois, un anti-américanisme primaire) que je trouve déplorable.

Mathieu Bréard est capable de critiquer les autorités américaines sur un ton beaucoup plus respectueux...

David

Et en plus, c'est un gouvernement RÉPUBLICAIN qui promulguerait une telle loi. Si seulement c'était les maudits "liberals islamofascists big government fucking democrats", ce serait plus logique! Vivre le free market!

@Martin

"Martin Masse on dirait de plus en plus que vous écrivez des billets pour plaire à David Gendron le conspirateux libertaire..."

Vous avez raison! Je complote avec Martin Masse et nous sommes de très grands amis! L'IEDM va m'engager bientôt comme consultant économique et j'ai de plus en plus de bons contacts avec Maxime Bernier pour une future job bien payante. Je frétille comme une anguille transpercée d'une aiguille quand je songe à mon compte de banque qui grossira de plus en plus! Yes sir! A shit load of big cash!

Par contre, Alexandre, il est vrai que les autorités américaines se mêlent des compétences des États mais au moins les États-Unis sont nettement plus décentralisés que le Cacanada. Donnons-leur au moins ce mérite.

Martin

C'était du sarcasme David! Tu te plaignais que le QL critiquais toujours la gogauche et les communistes comme Castro et Chavez et pas assez la drouate étatiste et les méchants Américains.

Tu es servi maintenant :-P

David

"Le pire c'est que je suis d'accord avec le billet de Martin Masse, c'est son ton condescendant (masquant ,je crois, un anti-américanisme primaire) que je trouve déplorable." (Martin)

Oui mais ça c'est le ton qu'il utilise dans le presque totalité de ses billets. Et il a déjà été encore plus acide dans son ton. Un habitué comme moi s'y attend et s'insurge donc de moins en moins.

Martin Masse

@ Martin,

Je ridiculise régulièrement le "modèle québécois" et toutes les conneries "nationales" de nos crétins nationalo-étatistes locaux, et pourtant tu ne m'as jamais accusé de faire de l'anti-Québec primaire.

Bizarre aussi, je n'ai rien écrit de négatif dans ce billet sur "TOUS" les Américains, mais plutôt ciblé les politiciens et bureaucrates qui débattent de cette loi. Et il n'y en a pas qu'en Floride de ces conneries, il y en a dans tous les États.

La réalité est que je dénonce les conneries étatistes partout où elles se trouvent. Contrairement à ce que propage la mythologie des pro-empire américain, les États-Unis sont aussi un pays horriblement étatisé, plus que nous le sommes à bien des égards, et dont les hommes de l'État sont certainement plus dangereux que les nôtres. Ils méritent tout autant de se faire ridiculiser, surtout avec leur discours prétentieux omniprésent de sauveurs de la planète et de gardiens de la liberté. Au moins, nos étatistes se croient moralement supérieurs parce qu'ils redistribuent plus la richesse et interviennent dans plus de domaines, ce qui est cohérent avec leurs actes.

J'en ai ras le bol du double discours des néocons qui n'arrêtent pas de chier ouvertement sur le Québec et le Canada (le syndrôme "quitterlequebec.com") mais qui grimpent dans les rideaux dès qu'on dit quoi que ce soit qui ne glorifie pas l'empire. Le même genre de terrorisme intellectuel que ceux qui vous jettent des "raciste!" ou des "antisémite!" à la figure si vous dites quoi que ce soit de critique envers qui vous savez.

Quant au mot "étatsunien", je le trouve très approprié. Me considèrant moi-même comme un Américain du Nord, je n'ai jamais aimé cette monopolisation du terme "américain" par les habitants des États-Unis d'Amérique.

Si tu veux faire la police de la rectitude politique et linguistique néoconservatrice, le QL n'est pas le bon endroit pour ça.

David

@Martin

Je me doutais fort bien que vous étiez sarcastique. Voilà pourquoi j'ai répondu...par un sarcasme.

"Tu te plaignais que le QL critiquais toujours la gogauche et les communistes comme Castro et Chavez et pas assez la drouate étatiste et les méchants Américains.

Tu es servi maintenant"

Là vous avez raison!. Mais je crois que c'est simplement l'actualité qui leur en donne l'occasion. Après tout, les méchants séparatissssses communissssses de gaugauche caviar syndicaleuse péqwiste ne forment que le DEUXIÈME PARTI D'OPPOSITION à Québec. Et que dire de l'insignifiance et de l'andouillerie politique des Verts Suicidaires, qui sont tellement insignifiants que ça ne vaut même pas la peine d'en parler. Si jamais le PQ reprend le pouvoir, on va en entendre plus parler qu'en ce moment.

Faites-vous en pas, je suis sûr que le QL ne se gênera jamais pour critiquer la gaugauche étatiste, en particulier sur la langue et les changements climatiques par le temps qui courent. Mais que voulez-vous, on s'aperçoit de plus en plus que la drouate politique qui prône soi-disant la réduction de la taille de l'État est tout aussi étatiste que la gaugauche, sinon pire!

Martin

Effectivement, le GOP mérite une leçon pour avoir autant grossit l'État. Le meilleur scénario ne serait-il pas un(e) Président(e) Démocrate avec un Congrès et Sénat Républicain. Dans l'opposition, le GOP a plus tendance à redevenir small-gouvernment friendly. Les années Clinton avec une majorité républicaine ont été des années de surplus budgétaires.

En passant, on appelle comment les habitants des États-Unis du Mexique? Il faut bien les différencer des habitants de Mexico City ;-P

Martin

J'en ai ras le bol du double discours des nationalistes québecois ou canadiens qui n'arrêtent pas de chier ouvertement sur les USA (le syndrôme "Tout le Monde en Parle ou I am Canadian") mais qui grimpent dans les rideaux dès qu'on dit quoi que ce soit qui ne glorifie pas le modèle québecois ou celui du multi-culturalisme de St-Trudeau.

Ces mêmes qui traitent les USA d'État fasciste alors que le pays est dans le Top 10 des index de libertés économiques et civiles malgré les pertes de liberté depuis 9-11...

David

Alexandre, à la décharge de Martin, j'ai effectivement émis l'hypothèse d'une possible conspiration. Il pouvait donc se permettre de me traiter personnellement de "conspirateux" (par contre, je n'ai jamais dit que j'avais les preuves de tout cela, j'ai seulement que je suis sceptique par rapport à la version officielle. En plus, je ne crois pas aux délires de Loose Change et de l'implosion des tours). Ce n'était donc pas une généralisation dans ce cas précis.

@Martin

"Effectivement, le GOP mérite une leçon pour avoir autant grossit l'État. Le meilleur scénario ne serait-il pas un(e) Président(e) Démocrate avec un Congrès et Sénat Républicain. Dans l'opposition, le GOP a plus tendance à redevenir small-gouvernment friendly. Les années Clinton avec une majorité républicaine ont été des années de surplus budgétaires."

Bon point. Effectivement, ce serait le moins pire scénario. Ou à tout le moins avec une des deux chambres à majorité républicaine. Malheureusement, je ne crois que ça va arriver.

Par contre, McCain pourrait surprendre...

"États-Unis du Mexique"

En effet, le nom original est "Estados Unidos Mexicanos", ce qui fait en sorte que l'appellation "étatsunien" peut porter à confusion. Par contre, à l'usage, le terme "États-Unis" signifie "États-Unis d'Amérique". Personnellement, même si je ne vois pas de problème avec le terme "étatsunien" je préfère le terme "américain" dont la signification est claire pour la plupart des gens et est la seule reconnue par le gouvernement français ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Arr%C3%AAt%C3%A9_du_4_novembre_1993_relatif_%C3%A0_la_terminologie_des_noms_d%27Etats_et_de_capitales#Liste_annex.C3.A9e_ABCDE ). Continentalement parlant je me définis comme un "Nord-américain" qui est un terme tout à fait clair.

Par contre, quel est le gentilé approprié pour les habitants de l'Amérique ou des "Amériques" (en anglais, on dit "America" pour désigner les États-Unis et "Americas" pour désigner l'Amérique)?

WaltA

Bon, je vais rester en dehors des débats des terminologies de l'Académie française... Je dis qu'il n'y a rien de mal qu'un commerçant fasse payer le papier-cul (PQ) ou qu'il n'en place pas dans ses rest rooms. Lorsqu'il manquera de clients ou que ses trônes seront royalement bouchés par des journaux ou du papier d'emballage, il recommencera la distribution gratuite de soie...
***************************************************************************
Aussi, il n'y a pas qu'au pays de l'Oncle Sam que certains commerçants sont rongés par l'avarice. En effet, quelque part dans la Belle Province, une aubergiste astiquait énergiquement, avec le même chiffon usé (sûrement), le bol de toilette, le robinet, les meubles... etc. Elle avait été filmée, il va s'en dire, à son insu par une caméra cachée... Pff, ça devait sentir le diable en p'tit Jésus dans la chambre...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook