« L'ADQ exige une politique d'achat local | Accueil | Interdire pour le bien de tous! »

01 juin 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-François Grenier

Même en prennant des produits avec très peu de valeur, genre des babioles à 1$ du Dollarama, il en entre tellement dans un container 40 pieds que la différence reste négligeable. Ce qui peut être touché c'est les produits pesants et/ou de grande taille vendu à bas prix, et à ma connaissance il en existe pas ben ben.

Pour certains autres domaines comme l'automobile par exemple, de plus en plus de constructeurs ont des usines en sol nord-américain, donc encore là le transport maritime est plus ou moins un impact marquant sur le prix de vente final. À part pour les voitures importées à (relativement) bas prix, comme par exemple VW.

C'est un changement, mais c'est pas la fin de mondialisation. J'ai vu aussi dernièrement une compagnie (allemande je crois) qui a conçu une "voile" à la manière d'un cerf-volant pour les bateaux à container et ils parlaient de 40% d'économie là aussi.

Sans oublier les bateaux nucléaires civils, que je serais pas surpris de voir faire un come-back avec le prix des carburants actuel.

Mobile

«Je vous dirais que de passer d’une vitesse de 25,5 à 22 noeuds permet de sauver 40% de carburant, et permet même de justifier l’ajout de nouveaux navires pour combler le manque de capacité de transport causée par la baisse de vitesse.» Décidément, on nage en eaux troubles ici!

impots-utiles.com

Il faut que le gouvernement investisse dans la recherche et les nouvelles energies! les lobbies pétroliers ont trop de controle sur le gouvernement...il faut que des solutions soient trouvées rapidement car certaines professions sont amenées à sombrer ... après les pêcheurs, les routiers , pour qui la sécurité de l'emploi a long terme semble un concept assez illusoire...
la preuve en image

http://www.impots-utiles.com/crise-petroliere-les-galeres-des-routiers-video.php

Gilles Laplante

Les pétrolières n'ont aucun contrôle sur les gouvernements car, pour ceux-ci, plus l'essence coûte chère plus c'est payant pour l'État. C'est pourquoi Béchard ne veut pas baisser ses taxes et cherche à faire croire au peuple que les pétrolières augmenteront leur prix.

Kevin

OMG!!! Vite gouvernemaman, sauve nous! Sauve nous contre les méchantes pétrolières qui nous saignent! Voilà!! prend mon argent pour investir à ma place dans de nouvelles technologies!! Garoche-en à gauche et à droite sans regarder où tu le lances (anyway c'est pas le tiens, who cares).

"il faut que des solutions soient trouvées rapidement car certaines professions sont amenées à sombrer ... après les pêcheurs, les routiers , pour qui la sécurité de l'emploi a long terme semble un concept assez illusoire..."

Moi je te dis, le gouvernement aurait dû faire enfermer Gutenberg. En effet, le salaud a inventé quelque chose qui a détruit des millions d'emplois!! Il a inventé la presse (insérez bruit de tonnerre). Il a volé la job à des milliers de moines copistes! Pauvres moines, la sécurité d'emploi est un concept assez illusoire pour eux.

Il y a aussi le criminel qui a inventé l'ampoule et l'autre qui a découvert l'électricité. À cause d'eux le marché de l'emploi des couleux-de-chandelle-en-gras-malpropre-et-qui-pue s'est effondré.

Hey au pire, je peux me faire tatouer twit dans le front et répéter les mêmes inepties infantilisantes et irresponsables partout!! En passant, coût de production qui augmente=prix qui augmente, la terre a pas été créée en 6 jours et les truck ne sont pas une réalité incontournable créée par notre seigneur. Les modifications du marché sont et seront toujours là et c'est NÉCESSAIRE!! Puisque les coûts évoluent, les prix doivent faire de même et c'est comme ça qu'on change les incitatifs et qu'on ÉVOLUE.

En passant, la démagogie c'est une robe qui ne te vas pas très bien, les camionneurs en Europe demandent qu'on enlève les taxes sur l'essence, donc moins d'interventionnisme, pas l'inverse. Remarquez, en principe les taxes payent les routes (qui sont un service monopolisé). Donc de vouloir les routes sans les payer c'est un peu paradoxal. Par contre, c'est le système en entier qui est gangrené, le fait que les routes soient publiques et payées (en théorie) par les taxes sur l'essence.

Bastiat

Si je travaille toute une journée comme un forcené, je produis environ 1kWh pour gagner environ $100. Avec $100 je peux acheter au moins 1000kWh de pétrole, 1000 fois mon travail. C'est donc dire que l'essence à $1.40/l est un bon marché. Même à 10$/l ce serait encore un bon marché. La terre ne va pas arrêter de tourner, et gouvernemaman ne va pas pondre de nouvelles énergies. Au mieux, une lente transition vers l'auto électrique, et un retour en force du ferroviaire, suivant les préférences des consommateurs.

Ce sont les derniers kilomètres parcourus par un produit, du port d'arrivée jusqu'au trajet final en SUV, qui consomment le plus d'énergie. Je ne vois donc pas d'effet sur la mondialisation, autant que sur les habitudes de transport personnel.

FrancisD


Je n'essayerais pas de trouver de bon coté à la flambée des prix du pétrole, car on sait tous qu'elle est artificielle.

Inflation.

Lorsque l'inflation fait que la devise perd trop de valeur, les investissements s'en vont dans les commodités dont le pétrole ce qui pourrait provoquer une bulle.

"Speculative activity in commodity markets has grown dramatically over the last several years. In the past decade, the share of long interests -- positions that benefit when prices rise -- held by financial speculators has grown from one-quarter to two-thirds of the commodity market. In only five years, from 2003 to 2008, investment in index funds tied to commodities has grown twentyfold, from $13 billion to $260 billion."

http://www.spiegel.de/international/business/0,1518,554488,00.html

Tiens donc, 2003, l'année que nos valeureux guerriers sont rentré en Irak... Peut-être que ces "spéculateurs" savaient quelque chose que d'autre ne savaient pas...

En tous cas, je me rappelle du litre à 70-80 sous en 2003... Personne ne s'en plaignait...


FrancisD

Et "LOL" à celui qui pense que le gouvernement va essayer de trouver une alternative qui coupera ses énormes revenus de taxes sur l'essence.

T'as ti déja vu un CEO se faire élire pour couper volontairement les profits d'une entreprise ?

Gilles Laplante

Moi aussi, je me souviens du litre à 70-80 sous en 2003... Et tout le monde s'en plaignait...

FrancisD

Hehe Gilles, c'est vrai. Même pendant les années 90s, à 50 sous le litre, le monde cassait déja du sucre sur le dos des pétrolières.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook