« Bourses offertes par l’Institute for Humane Studies (IHS) | Accueil | Une lettre à nos amis américains: laissez tomber votre obsession du laisser-faire! »

29 octobre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-François Grenier

Ce billet me fait me poser une question. Est-ce qu'il existe des établissements financiers qui investissent et analyse l'économie en fonction des principes autrichiens? Il me semble qu'il y aurait un shitload d'argent à faire dans un modèle prévisionnel des grands cycles économiques, ce qui serait probable possible à mettre sur pied en fonction du suivi de la masse monétaire et de quelques autres facteurs dans les transactions de marché.

Ça me fait penser à la mise en place de la procédure pour gérer les acv, 95% des cas pouvant être prédits correctement par la vérification de 4 facteurs extrêmement simples à mesurer. C'était dans Blink! si ma mémoire est bonne, dans un chapitre qui explique la limite d'analyse de l'être humain qui a tendance à tout surcompliquer dans une vaine tentative d'atteindre 100%. Avant l'arrivée de cette procédure, tout le monde dans le monde de la santé y allait de sa "recette personnelle" pour déterminer si un patient était à risque ou pas et s'il devait être gardé ou pas aux soins intensifs, et évidemment avec un indice de performance considérablement inférieur à la procédure standard qui avait été jugée trop simpliste.

Martin Masse

@ Jean-François,

Il est clair que Schiff lui-même utilise sa compréhension de l'économie autrichienne pour orienter sa stratégie d'investissement. C'est ce que font aussi Gary North ( http://www.garynorth.com/ ) et notre collègue Chris Leithner en Australie ( http://www.leithner.com.au ). Mais je ne connais pas d'établissements majeurs, certainement pas au Canada, qui appliquent la théorie autrichienne.

Sébastien Tremblay

Peter Schiff a beaucoup de points forts.

Mais est-ce qu'il a prédit la déflation actuelle ?
Le M3 américain (cherchez: 'reconstructed M3' ou allez directement ici: http://www.shadowstats.com/cgi-bin/sgs/data), est en chute libre... est-ce qu'il en parle ?

Et j'ai lu son livre 'Crash Proof', et sa 'solution finale' est un argent électronique basé sur l'or.

Hummmm...

Bass

Au précédent intervenant.

Le M3 americain est pas du tout en chute libre! En fait, l'index M3 (qui est un indicateur de l'augmentation de la masse monétaire aux USA) etait tellement en augmentation que le gouvernement ne le rend meme plus public! S'ils font ca, comme ils maquillent les chiffres de l'inflation REELE (pas le IPC), c'est pour cacher au public a quel point les presses a imprimer fonctionnent dans le tapis chez tous nos gouvernements presentement.

Il y a trois moyens de financer tous les "bailouts" et autres injections de capitaux que l'on voit a l'heure actuelle.

1) On augmente les revenus, donc les taxes
2) On coupe les depenses
3) On imprime des billets.

Etant donné que on ne voit pas 1 et 2. Logiquement, l'argent vient de 3.

Ca veut dire que quand tout cet argent va se remettre a circuler (d'ici quelques mois), on devrait voir une inflation MASSIVE (genre debut des annes 80, mais en pire).

J'ai lu Crash Proof de Schiff. Quoique je ne partage pas toutes ses opinions, il a au moins raison pour celle-la

En tous cas moi j'achete un peu d'or dans mon REER...juste au cas...

/Bass

Bastiat79

M3 n'est pas en chute libre, c'est son taux de croissance qui descend tout en restant nettement positif. Aussi, certains disent que c'est une mesure trop large, incluant des instruments ne pouvant pas être utilisés comme monnaie, avant d'avoir été échangés contre de la monnaie.

J'écoute souvent Schiff sur la radio FSN et il est définitivement un intervenant des plus lucides (comme la majorité sur FSN, d'ailleurs).

Bastiat79

fsn: http://www.financialsense.com/fsn/main.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook