« Une nouvelle campagne juste pour nous | Accueil | Aide à l'industrie de l'automobile: une grave erreur »

22 décembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

M. Mathieu Hubert

Monsieur Masse, pourriez-vous préciser votre pensée lorsque vous dites: « transferts massifs de ressources vers des travaux publics sans valeur » s'il vous plaît?

Est-ce que vous voulez dire que les travaux publics (exemple la réfection de viaducs) est sans valeur?

Est-ce que vous voulez dire que les travaux publics en question, ceux de l'époque, était sans valeur?

Car il me semble bien que les travaux publics ont de la valeur...

Welsh
M.H.
2008

Steven

@Mathieu Hubert

Dans ce paragraphe, M. Masse parle des travaux publics de la Grande Dépression. À cette époque, les autorités publiques faisaient travailler des gens pour le simple fait de les faire travailler. P.E, il y avait des travailleurs qui ne faisaient que creuser des trous et les remplir. D'autres travailleurs ont bâtis des ponts inutiles dont plusieurs sont aujourd'hui détruits ou fermés à la circulation car ils n'ont pas été rénovés faute de circulation suffisante. C'est ce qu'il entend par des travaux publics sans valeur.

Il est certain que certains travaux publics UTILES ont de la valeur. Cependant, il faut ce dire que si ceux-ci sont fait far le secteur public, l'échéancier sera presque toujours plus long et les coûts plus élevés comme dans le cas du métro se rendant à Laval.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook