« Vivement le réchauffement de la planète! | Accueil | Martin Masse en entrevue avec André Arthur »

20 janvier 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Steven

Très bonne analyse Pierre-Yves. Je crois que ça résume de façon excellente beaucoup de discussions que nous avons tous eu sur ce blogue depuis quelques semaines.

Pierre-Yves

@Steven

C'était en effet le but de l'exercice, résumer tous ces arguments qui me semblent crever les yeux. Avec l'approche du dépot de budget à Ottawa, la campagne de désinformation politique frise le délire, et on ne peut tout de même pas laisser passer n'importe quoi.

Kevin

Billet très intéressant, je n'avais pas fait le lien avec Pierre-Yves qui fait des commentaires. Je regrette de ne pouvoir échanger avec vous en personne comme je l'ai fait avec certains lors des souper-rencontre, je n'ai malheureusement plus la possibilité d'y aller. J'espère lire un autre billet de votre part prochainement.

Tym Machine

Comment les ânes socialistes comme Desjardins et cie qui nous éduque depuis notre tendre enfance aux vertues de l'épargne peuvent-ils passer en l'espace d'une crise économique aux vertues de la surconsommation des consommateurs qui vont aller se faire kamikazer économiquement au nom de sauver le cul des incompétents de GM et cie qui viennent nous fourrer des deux côtés en plus.

DD

La meilleure façon de tourner en ridicule le raisonnement des étatistes est de pousser leur logique jusqu'au bout.

Laisser les individus gérer eux-mêmes leur argent est néfaste pour l'économie? Soit. Mais pourquoi alors se limiter à refuser des baisses d'impôts? Je suggère que dès demain, l'État saisisse les portefeuilles et les comptes bancaires de tous les citoyens, à commencer par ceux de MM. Dubuc et Salvet, pour se lancer dans une orgie de stimulus. Les fonctionnaires sauront beaucoup mieux que MM. Dubuc et Salvet comment dépenser leur argent.

Gilles Laplante

Au Québec, royaume de la pensée unique, que les stupidités étatistes de l'un soient reprises par tous ses semblabes n'a rien d'étonnant. Ce qui me surprend cependant, c'est qu'alors que leur Gourou Obama accorde des baisses d'impôt à ses concitoyens ici on est contre. Serait-ce déjà un désaveux de leur Messie.

Anarcho-pragmatiste

Non, non, non! Les keynsésiens ont raison! Baisser les impôts est nuisible pour l'économie! Vous fabulez, hommes de peu de foi!

Au Canada, la baisse des impôts serait catastrophique pour la "libre entreprise" (sic) comme celle du marché des agences de placements:

http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/01/20/la-fraude-federale-des-agences-de-placement/

Mattiew

@DD

Je ne suis pas sur qu'on va avoir à attendre bien longtemps pour voir quelque chose qui y ressemble. L'Argentine a nationalisé les fonds de pensions privés et il y a des rumeurs comme de quoi les democrates aux USofA envisageraient de faire de meme avec les fameux 401k et d'autres systemes de pensions similaires.

Si les liberaux au federal prennent le pouvoir, je peux voir la meme chose arriver ici.

Pierre-Yves

@Mattiew

'Si les liberaux au federal prennent le pouvoir, je peux voir la meme chose arriver ici.'

Politiquement les Libéraux n'auront guère le choix que de renflouer les pensions du secteur public, et les entreprises privées ont obligation d'amortir la différence entre les actifs et l'obligation actuarielle si celle-ci excède 10% du montant maximum entre les deux (test du couloir).

Les particuliers par contre n'ont pas l'option de déduire des contributions REER supplémentaire (en sus de leur plafond de cotisation) en sus (pourtant le même test du couloir serait tout à fait applicable).

Cette solution serait pas mal plus intelligente.

Mattiew

Un editorial de André Pratte sur le blog de cyberpresse

Vous ne voulez pas de baisses d’impôts? Vraiment?
http://blogues.cyberpresse.ca/edito/?p=1030#comment-17699

Bastiat79

@ Mattiew

Vraiment déprimant ce blogue de cyberpresse. Des dizaines et des dizaines de: "J’aime mieux que mes impôts servent directement à mes concitoyens qui en ont besoin qu’à m’acheter un bien". Alors fais un chèque à Centraide, et fiche-nous la paix!

En vérité, il y a vraiment une majorité de Québécois qui préfèrent jouir de voir les autres asservis, que d'espérer leur propre liberté. Nous ne sommes peut-être pas nés pour un petit pain, mais l'école publique nous y a bien programmés.

Pierre-Yves

@Bastiat

"J’aime mieux que mes impôts servent directement à mes concitoyens qui en ont besoin qu’à m’acheter un bien".

Il est tout à fait probable que ceux qui écrivent cela paient fort peu d'impot. Rappelons que 15% des contribuables du Québec paie environ 70% de l'impot sur le revenu, et qu'1% environ paient 20% du total. Alors la grande majorité perçoivent un bénéfice... (sans compter la bonne vieille et très catholique haine des 'riches'), sans réaliser bien entendu que le coût sociétal de cette surtaxation explique probablement la moitié des problèmes économiques de la province.

seb

Bonjour a tous,

Je voulais juste vous informer que le Figaro publie aujourd'hui un article de Jose Maria Aznar (Ex president du Gouvernement Espagnol) dans lequel il defend le liberalisme.

http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/22/01003-20090122ARTFIG00659-aznar-pour-sortir-de-la-crise-il-faut-plus-de-liberalisme-.php

Je ne connais pas tres bien M. Azanar, mais je tiens a le feliciter.

Pierre-Yves

@Seb

Aznar est un politicien brillant. Malheureusement il a fait UNE erreur, celle d'avoir tenté d'attribuer à l'ETA les attentats islamistes de Madrid. Son opposant Zapatero ne l'a évidemment pas raté. Malgré ses convictions libérales, Aznar est toujour empêtré dans le fatras idéologique de la droite catholique espagnole, probablement indispensable pour attirer les votes de cette base électorale, mais un peu encombrant quand on doit gérer une situation de crise qui pousse sur les bons vieux pitons franquistes et républicains.

Kevin

"Alors fais un chèque à Centraide, et fiche-nous la paix!"

Vous faites une grosse erreur, vous comprenez mal l'intention des gens. Leur but n'est pas de personnellement contribuer à la société, leur but est que la contribution ne soit pas volontaire ou un sacrifice mais bien une obligation. De cette façon, ils peuvent agir en victime surtaxée puisqu'ils n'ont plus le choix et en même temps être certain que leur voisin contribuera autant qu'eux.

Le fait que l'état prenne en charge est encore plus sécurisant et réconfortant, ils n'ont donc pas à subir des décisions et leurs conséquences. Beaucoup plus rassurant d'avoir un système de santé garanti (même de mauvaise qualité) au lieu d'avoir à subir le choix de la compagnie d'assurance et assumer les augmentations de prime pour cause de risque élevé (comme une personne qui fume). Dans une certaine mesure, pour ces gens, ils serait même préférable que l'état prenne en charge les épiceries pour nous livrer la nourriture à la maison de manière uniforme, ils n'auraient pas à choisir quel aliment consommer!

marianne

Pierre-Yves dit vrai. J-M. Aznar n'a pas été réélu aux élections juste après les attentats de Madrid parce qu'il a d'abord attribué à l'ETA un crime commis par les islamistes. Il était pourtant donné favori dans les sondages. Les Espagnols, qui ont voté massivement pour son rival socialiste - lequel n'en revenait pas de cette aubaine - ont été très décevants. Toute une politique libérale qui portait ses fruits soudainement annihilée ! Au-delà de l'erreur de M. Aznar, il est quand même triste de constater qu'une population sous le coup de l'émotion est capable de tourner radicalement le dos à une politique économique à succès.

Jean-Claude Sabourin

Kevin,

L'expérience que j'ai avec l'état c'est qu'il n'est efficace que pour une seule chose et c'est de prendre ton argent.

Quand tu as besoin de services et bien soit les services sont inexistants, sont ils sont trop lents, soit ils sont de mauvaise qualité, soit l'état te traîne en justice pour éviter de te rendre service.

Dans le cas de la médecine il est impossible d'avoir un service de qualité. Ça prend une éternité avant de voir un médecin, ensuite le médecin te traite comme de la merde et si ton problème est un peu trop compliqué à son goût, au lieu de faire son travail il cherche à te faire passer pour fou et ainsi à se débarasser de ton cas.

Alors non, l'état ne nous prend pas en charge et après avoir payé les taxes et les impôts nous sommes livrés à nous-mêmes.

Pierre-Yves

Éditorial résigné du National Post au sujet des 100 milliards de dollars que le gouvernement Harper prévoit jeter par les fenêtres pour calmer l'opposition:

http://network.nationalpost.com/np/blogs/fullcomment/archive/2009/01/26/national-post-editorial-board-no-need-for-a-big-stimulus.aspx

Ayant versé 1/3 de mes impôts pendant la plus grande partie des années 90 simplement pour payer les intérêts des dettes gouvernementales, I am not amused.

Pierre-Yves

Autre édito un peu moins résigné, mais tout aussi pessimiste:

http://www.torontosun.com/comment/editorial/2009/01/26/8144136-sun.html

Sergiofern

Selon moi, la seule raison qui justifie un déficit est la construction d'infrastructures... Pourquoi les conservateurs ne se sont pas servis de l’occasion pour enfin bâtir une infrastructure d’avenir (TGV)? Cela assurerait un budget balancé des que la construction serait finie! Ah oui j’oubliais cette infrastructure serait en grande partie au Québec qui menace de quitter le canada! Difficile pour Harper de justifier cela a sont électorat de l’ouest…

Les 3 partis d’opposition ont finalement réussi à faire détruire ce qui a été accomplie depuis 10 ans. Je préférerais des élections… Pelleter par en avant, un sport aussi bien national que provincial au Canada!

Pierre-Yves

@Sergiofern

Construire un TGV entre un point A et un point B ne se justifie que si c'est économiquement rentable. À l'heure actuelle les barrières protectionistes entre le Québec et l'Ontario par exemple sont telles qu'il est plus difficile d'échanger de la main d'oeuvre, des compétences et des marchandises entre ces deux provinces, qu'entre chacune et le voisin américain. Et comme les deux premiers ministres sont otages des lobbies corporatistes dans leurs province respectives, je ne retiendrais pas ma respiration en attendant que ça change.

Ça prendrait donc beaucoup d'imagination pour justifier économiquement un TGV dans ces conditions, et ce serait surtout mettre la charrue avant les boeufs, pour accoucher d'un bel éléphant blanc. Un TGV se justifierait beaucoup plus facilement par exemple dans l'environnement économique homogène et dynamique qu'est l'Alberta (on va voir un peu plus loin que la récession OK?), disons entre Calgary et Edmonton.

Que le Québec et l'Ontario commencent par faire leur devoirs et constituer un marché homogène et dynamique, et la justification économique pour un tel projet se trouvera toute seule. Qui sait? Ce sera même alors peut-être assez rentable pour intéresser des entrepreneurs privés, ce qui évitera les incontournables gaspillages et dépassements de budgets auxquels nous ont habitué les gouvernements dans ce genre d'initiative.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook