« La SAQ et les 18 ans et + | Accueil | La SODEC sous la loupe: …oh surprise. »

21 mai 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Tym Machine

"Selon ce grand économiste, on devrait pousser l'absurdité inflationniste au point de payer les gens pour s'endetter avec des taux d'intérêt réels négatifs, ce qui contrevient à la logique économique la plus fondamentale."

Ça voudrait dire que c'est comme dans l'anonce de Corus Media, cette bande de gauchistes illetrés, s'endetter pour faire rouler l'économie, c'est payant ;)!!!

Jean-Frédéric Collin

les banques feraient faillites ?

Humain51

J'ai lu cette semaine un article indiquant que le taux d'inflation n'avait jamais été aussi bas depuis quinze ans.

Pourtant, les taux d'intérêt sont à des niveaux planchers historiques et des milliers de milliards $ sont votés par les gouvernements pour être injectés dans l'économie. Comment est-ce possible ?

Bien sûr, M. Masse, vous nous avez déjà bien expliqué que la productivité s'accroît constamment, de sorte que s'il n'y avait pas gonflement de la masse monétaire, les prix chûteraient constamment. Qu'il y ait malgré tout une hausse de prix généralisée indique à quel point l'inflation est colossale.

Vous nous avez aussi bien expliqué que dans le calcul du taux d'inflation on ne calcule pas tous les biens et services touchés par la hausse des prix.

Mais ces caractéristiques étaient aussi présentes ces quinze dernières années.

Le faible taux d'inflation actuel serait-il dû au fait que les banques retiennent présentement les sommes votées par les gouvernements et au fait que les entreprises et individus évitent de dépenser et de s'endetter durant cette période d'incertitude malgré les faibles taux d'intérêt ?

Cela signifierait-il aussi que l'inflation atteindra des niveaux très élevés quand les banques sortiront les milliers de milliards $ de leurs coffres et quand les individus et les entreprises commenceront à profiter des faibles taux d'intérêt pour s'endetter et dépenser ?

Jean Louis

Est-ce que je pourrais, par exemple, emprunter $100,000 puis ensuite acheter de l'or avec cet argent et plus tard rembourser cet argent avec de la monnaie dépréciée en vendant une toute petite partie de mon or ?

COQ

J'ai une question: pourquoi les prêteurs (banques, fonds de pensions, particuliers...) n'exigent-ils pas que le taux de leurs prêts soient indexés au taux d'inflation? Supposons qu'un taux "normal" sans inflation soit de 4%. Si l'inflation est à 0, le taux d'emprunt est de 4%. Mais, si le taux d'inflation est de 2, 5 ou 10% alors les taux d'emprunts deviennent 6% (4+2) 9% (4+5) ou 14% (4+10). (Par calcul différentiel, on se rend compte que cette augmentation fait même un peu plus que compenser l'inflation.) Ainsi, le gouvernement (entre autres)devrait payer très rapidement les pots cassés, par les sommes à verser aux 6 mois sur leurs emprunts. Et d'autres emprunteurs chanteraient peut-etre une chanson différente, parce qu'au lieu de les enrichir, l'inflation les appauvrirait. Bien entendu, il faudrait s'entendre sur le contenu du panier servant au calcul de l'inflation, mais cela me semble un assez maigre prix à payer pour empêcher nos gouvernements d'imprimer de l'argent de Monopoly...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook