« Recensement: les élites déconnectées contre le monde ordinaire | Accueil | Le prix unique pour sauver le livre »

01 août 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Mathieu

Combien de personnes sont sur le "payroll" de la ville de Maywood, en banlieue de Los Angeles ?

http://www.independent.co.uk/news/world/americas/the-us-town-that-outsourced-everything-2036929.html

Libre Entreprise

@Mathieu,

Ce n'est pas le "outsourcing" qui est le problème, ce sont les taxes, les impôts, la réglementation et les lois favorisant le syndicalisme.

Bon nombre d'entreprises à bout de souffle à force de se faire plûmer par toutes ces taxes et lois kleptocrates ont fini par plier baggages et s'installer ailleurs pour payer beaucoup moins de taxes, moins d'impôts, ne plus êtres écoeurés par le syndicalisme et ne plus êtres étouffées par la réglementation.

Si on abolissait les taxes, les impôts et qu'on laissait les entreprises contracter volontairement avec leurs employés plutôt que d'obliger le syndicalisme et bien ces entreprises resteraient ici.

Ensuite, il faudrait abolir toutes formes d'entrave au commerce international. Il faut pouvoir acheter et vendre librement sans aucun contrôle douanier, sans aucuns frais de douanes.

Si la chine vend des pneus moins cher que les USA et bien tant mieux pour les consommateurs de pneus américains et tant pis pour les producteurs de pneus américains.

Finalement, il faudrait abolir la monnaie fiduciaire pour revenir à un étalon-or ou laisser les entreprises acheter et vendre avec la monnaie ou le troc de leur choix, puisqu'ils n'auraient plus de frais de douanes ni de taxes ou d'impôts à payer etc.

Une entreprise de pneus pourrait très bien vendre ses pneus en échange d'or, d'argent (métal), d'acier ou bien des tonnes et des tonnes de vieux pneus etc. Pas besoin de monnaie fiduciaire.

Bernard Hervé

Le 'price fixing' a si bien fonctionné en Union Soviétique!

Bernard Hervé

... et pendant ce temps, ce ne sont pas les bonnes idées qui manquent a Montréal!!!

"We're looking at streets and asking ourselves, 'Is it really useful'," he said in a recent interview. "We've identified about 20 streets that are not useful, that can be taken out and retransformed into green spaces."

ici: http://ca.news.yahoo.com/s/capress/100815/national/greener_cities

... l'albanisation de la ville se poursuit!

Martin D.

@Sébas

Merci de faire un suivi sur mon dernier commentaire du fil de discussion libre de juillet.

Et bien non je ne suis pas économiste de formation, je suis un comptable bien protégé par un ordre professionnel vorace ;) Quand il est question de logique et de chiffre je me sens dans mon univers.

En parlant de comptable, j'aurais tout un chapitre à discuter au sujet des états financiers de corporations publiques, du marché boursier, de la loi Sarbanes Oxley, des normes comptables, etc. S'il y a un domaine qui est profondément corrompu par la fausse monnaie c'est bien celui là. J'en discuterai en détail un jour.

Merci au Québécois Libre car c'est bien ici que j'ai ouvert les yeux sur la vraie économie et le système monétaire. De plus j'ai réussi à ouvrir les yeux à quelques personnes et ça n'a pas été une mince tâche.

J'irai bien discuter avec vous à votre émission de radio. Par contre je ne crois pas être très vendeur pour la quote d'écoute, il serait préférable d'inviter le Doc Mailloux...ou Lady Gaga ;-)

RedCloak

"Si on veut faire d’une fiscalité minimale le tremplin magique de la richesse, je voudrais qu’on m’explique pourquoi le Mexique – pays de l’OCDE le moins imposé – n’est pas le plus riche. Ou que l’Allemagne – l’un des plus lourdement accablés – est l’un des plus prospères." -Pierre Duhamel
http://duhamel.argent.canoe.ca/non-classe/obama-le-socialiste/

Quelqu'un aurait la réponse à cette question?

Libre Entreprise

je voudrais qu’on m’explique pourquoi le Mexique – pays de l’OCDE le moins imposé – n’est pas le plus riche. Ou que l’Allemagne – l’un des plus lourdement accablés – est l’un des plus prospères."

Le mexique est faiblement imposé car au départ le monde y est pauvre. De plus, le mexique est fortement contrôlé d'une main de fer par le gouvernement, fortement réglementé, l'armée est partout. La guerre contre la drogue y fait rage, les gens n'ont pas le droit de se défendre etc. Cela a toutes les allures d'une guerre civile.

La culture du mexique est autoritariste.

Les Allemands sont plus prospères car ils ont plus de productivité, une meilleure technologie, il y a plus de richesse à imposer.

Ce qui fait la richesse et la pauvreté d'un peuple est sa productivité et son niveau technologique.

C'est peut-être mieux de payer un employé $50 de l'heure à opérer une machine sophistiquée qu'en payer 100 à 50cents de l'heure à faire le travail à la main.

Ce n'est pas des raisons de productivité qui ont poussé les compagnies à embaucher des travailleurs en asie, ce sont des questions de fiscalité et de réglementations.

Les gouvernements en occident écoeurent les entreprises avec une fiscalité abusive, des règlements à n'en plus finir et des lois syndicales écrasantes.

Alors plutôt que de s'emmerder avec une haute productivité technologiquement avancée en Amérique mais fortement harcelée par le gouvernement, ils préfère une faible productivité technologiquement déficiente en asie. Alors là il n'y a presque pas de lois pour les contraindre.

La morale de cette histoire est la suivante. La prospérité provient de la productivité et non pas de la fiscalité.

Quand bien même on couperait le gâteau en toutes sortes de pointes pour le redistribuer. Les pays riches sont ceux qui cuisent le plus de gâteaux.

L'Allemagne est plus riche que le mexique car elle produit plus de gâteaux, alors même si on redistribue une plus grande part de celui-ci, la quantité de gâteau net qui revient à chacun est plus grand que la quantité de gâteau au mexique.

1% de 100,000 c'est plus grand que 50% de 1000.

Si un Allemand produit 100,000 gâteaux par année et que l'Allemagne l'impose à 99%, il reste 1000 gâteaux dans les poches de cet Allemand.

Si un mexicain produit 1000 gâteaux par année et que le Mexique l'impose à 50%, il reste 500 gâteaux dans les poches de ce mexicain.

Résultat, le Mexicain est plus pauvre que l'Allemand.

Imaginez alors la prospérité de l'Allemagne si l'Allemand pouvait garder tous ses 100,000 gâteaux, il pourrait alors en investir beaucoup au Mexique qui alors produirait ses propres recettes et ajouterait de la variété.

La fiscalité n'est jamais bonne et elle tue toujours la prospérité.

L'Allemagne pourrait être encore plus prospère sans fiscalité.

Sébas

@ Martin D.:

Merci aussi pour votre réponse. Comptable? C'est "mieux" qu'économiste...
LOL

Selon moi, tout que ça prend pour comprendre l'entière et triste réalité dans laquelle nous vivons, c'est :

"Quand il est question de logique (...)"
-dixit, vous

Et arrêter de *croire* les économistes (de gauche OU de droite) dans les médias...

*

J'ai hâte de vous lire par rapport à ça:

"En parlant de comptable, j'aurais tout un chapitre à discuter au sujet des états financiers de corporations publiques, du marché boursier, de la loi Sarbanes Oxley, des normes comptables, etc. S'il y a un domaine qui est profondément corrompu par la fausse monnaie c'est bien celui là. J'en discuterai en détail un jour."

Et pour la radio, cela reste du domaine de fantasme pour l'instant, mais si cela se concrétise, j'aime mieux un cerveau comme le vôtre, qu'une grande gueule qui dit une chose et son contraire. Pour l'animation, on trouvera bien une façon de rendre ça intéressant...
;-)

****

@ Libre Entreprise:

Je suis pas mal d'accord avec vos arguments sur l'Allemagne vs le Mexique, mais vous oubliez quelque chose: tout ça n'empêchera pas l'Allemagne (ou tout autre pays qui base sa monnaie sur "rien"), de revivre les "folies" inflationnistes/déflationnistes des années 20-30...

*

Et pour votre texte sur la droite et la gauche ( http://www.leblogueduql.org/2010/08/le-prix-unique-pour-sauver-le-livre.html?cid=6a00d8341cb44a53ef01348642d90c970c#comment-6a00d8341cb44a53ef01348642d90c970c ), je ne suis pas d'accord, mais vraiment pas du tout d'accord.

Vous faites encore pire qu'Antagoniste... pour faire fuir tous ceux qui ne comprennent pas -encore- ce qu'es le libertarianisme...

SVP, soyons des andragogues ou taisons-nous... car -en matière de "power trip" ou de contrôle- la droite étatique EST aussi pire que la gauche étatique (mais pas exactement ou tjrs pour les mêmes raisons!). Vous connaissez assez l'histoire pour le savoir, et c'est JUSTEMENT des frustrations comme les vôtres qui mènent un pays vers la dictature (de droite OU de gauche).

En tout cas, avec des penseurs comme vous, pas besoin "d'ennemis"...
Votre texte me donne l'impression que vous ÊTES menez par vos frustrations ou vos émotions ou la partisanerie (ce qui n'est PAS DU TOUT le but de ce site!).

Je ne suis vraiment pas d'accord avec vos idées et voici encore d'autres raisons:

D'abord parce que je base "tout" sur les besoins des humains. Le libre marché n'étant qu'une composante de ces besoins.

et 2, parce que le libertarianisme en fait autant.

A écrouter (ou réécouter?):

"Philosophie de la Liberté"
http://www.youtube.com/watch#!v=In033ti5ryY

et 3, parce que c'est la meilleure façon de faire fuir tout ceux qui ont un coeur, mais qui ne comprennent rien au véritable fonctionnement d'un véritable libre marché, car ils sont aussi naïfs qu'ils ont un grand coeur.

et 4, par ce que lorsque vous dites ceci:

"Mais dans le monde dans lequel on vit, je prends le bord de la droite car elle me représente beaucoup mieux que la gauche. Je fais un choix parmi ceux qu'on m'offre. Je suis d'avis que toute l'offre politique est médiocre et que je préfèrerais une offre libertarienne, mais comme il n'y a pas de telle offre, je prends l'offre que je juge la meilleure."

J'ai le goût de crier... car je n'ai pas(et vous non plus!), à choisir par entre "2 evils"...

Sébas

@ RedCloak :

Voici une réponse complète au texte (http://duhamel.argent.canoe.ca/non-classe/obama-le-socialiste/ ), de l'économiste (ha?! cela explique ceci?), Pierre Duhamel:

"Warren Harding et la dépression de 1920-21

Les journalistes, politiciens et économistes illettrés économiques qui défendent les plans de relance ne connaissent rien ni de la théorie, ni de l'histoire économiques. S'ils avaient entendu parler de la courte dépression de 1920-21, ils comprendraient que les mesures qu'ils suggèrent sont non seulement inefficaces pour sortir de la crise, mais que ce sont en réalité des mesures contraires qu'il faudrait adopter."

SUITE ICI:
http://www.leblogueduql.org/2009/05/warren-harding-et-la-d%C3%A9pression-de-192021.html

Johanne

Lisez ce lien et cette nouvelle technologie qui vient d'être inventé et qui sera mise en place au Mexique. Les commentaires des gens au bas du rapport sont aussi très intéressant. BYE 2010 et bonjour 1984. Je me demande si nous allons nous réveiller le tout n'est pas pour se protéger des fraudeurs mais bien pour nous controler, c'est incroyable.
http://www.fastcompany.com/1683302/iris-scanners-create-the-most-secure-city-in-the-world-welcomes-big-brother

Libre Entreprise

Il faut augmenter le Bonheur National Brut et il faut stopper la création de la richesse tout en luttant contre la pauvreté, LOL !!!

http://www.pressegauche.org/spip.php?article4394

Maudit article débile mental profond !

Le bonheur n'est pas national, il est individuel et il est net, il n'est pas brut. Le bonheur passe forcément par la création de la richesse et si on veut que les gens soient le plus heureux possible, et bien qu'on les laisse libre de créer autant de richesse qu'ils veulent et d'en assûmer individuellement les conséquences ou les bénéfices.

Le bonheur passe par la liberté. Ils disent dans cet article débile qu'il faut assurer les besoins de base, soit. Mais pour assurer les besoins de base, il faut créer de la richesse.

Il faut au moins une richesse minimum et cette richesse là n'est pas la même pour tous. Certains ont besoin de plus de richesse pour être heureux.

Et puis, je me méfie de tous ceux qui me parlent de "bonheur". Ce mot ne veut rien dire. On pourrait le remplacer par divinité, patates frites, rouge, voyant lumineux que la phrase aurait le même sens.

Le bonheur est hautement subjectif, il est hautement variable, il est presque inquantifiable et encore moins qualifiable.

Les gens qui voient une adversité entre matériel et bonheur, entre richesse et bonheur et qui disent qu'on peut être heureux quoi qu'il arrive se fouttent le doight dans l'oeil.

On devrait donner un coup de poing dans la face des gens qui prêchent le bonheur avant tout. Ce coup de poing dans la face leur rappellerait rapidement qu'ils sont fait de chair et d'os fragile capable de souffrir et donc qu'ils sont fait de matière.

Nous sommes des êtres faits de chair et d'os, nous avons de besoins matériel et le bonheur passe forcément par la richesse matérielle. Nous ne sommes pas des anges immatériels qui passent à travers les murs.

Le bonheur cela ne se mange pas, je ne peux pas remplir ma voiture avec du bonheur pour la faire avancer, être heureux n'est pas suffisant pour passer mes examens à l'université. Les entreprises embauchent des gens compétents avec une bonne personalité certes, mais le bonheur ne fait pas partie des compétences recherchées par les employeurs.

Si un ennemi veut nous attaquer, le bonheur ne suffira pas à nous défendre.

Les prêcheurs de bonheur m'offensent au plus haut point car ils n'ont pas les pieds sur terre, ils vivent dans un autre monde. Ils vivent au sommet de leur tour d'ivoire dans un monde imaginaire, déconnectés de la réalité.

Ces gens là sont incapables d'empathie et sont incapables d'aider leur prochain. S'ils voient quelqu'un dans la misère, plutôt que de les aider pratiquement et matériellement, ils vont leur servir un sermont sur le bonheur et ils vont les laisser dans leur misère.

Le bonheur est une affaire personnelle.

Mais j'ai appris quelque chose dans la vie, ce qu'il faut pour être heureux c'est d'avoir ses besoins de base comblés et d'être LIBRE.

La liberté apporte la dignité et la liberté est la condition nécessaire et suffisante pour pouvoir faire soi-même son bonheur.

Un peuple dominé et soumis comme le veulent ces gauchistes ne peut pas être heureux.

Libre Entreprise

@Sébas,

Au contraire, moins il y a de barrière à la productivité moins il y a d'inflation.

L'inflation provient du fait que les gouvernements utilisent leur police et leur armée pour contraindre un peuple à utiliser une monnaie fiduciaire nationale.

Alors le gouvernement peut imprimer autant d'argent qu'il veut et abaisser autant qu'il veut les taux d'intérêts. Ce qui accroît la quantité d'argent mais la productivité reste la même.

Plus d'argent contre la même quantité de biens = inflation.

Si on encourage la productivité alors non seulement il n'y aura pas d'inflation, il y aura déflation et l'argent achètera plus de richesse à travers le temps.

Libre Entreprise

@Sébas,

"J'ai le goût de crier... car je n'ai pas(et vous non plus!), à choisir par entre "2 evils"..."

C'est justement la démocratie qui empêche le bon côté de Harper et des conservateurs de ressortir. Ces gens là aboliraient le registre, ils couperaient les taxes, couperaient les impôts et renforciraient les peines pour des actes criminels violents tout en éliminant les peines pour des "infractions" administratives ou bureaucratiques (pour preuve la récente décision du recensement).

La démocratie fait en sorte que les conservateurs ressortent minoritaires et les gauchistes font tout pour empêcher les conservateurs d'améliorer les choses.

C'est la démocratie qui s'arrange toujours pour offrir des mauvais choix.

On devrait abolir la démocratie et laisser chacun choisir pour soi-même.

Sébas

@ Libre Entreprise:

J'ai déjà fait la promo du Bonheur National Brut ;-)
J'avais environ 25 ans et beaucoup de bonnes intentions...

"Le coup poing dans la face" (sic), fut d'apprendre que presque tous ces beaux concepts (en apparence), nous mènent toujours un peu vers l'asservissement total et la déresponsabilisation individuelle généralisée. Pourquoi je dis ça? Parce que toutes leurs solutions passent pas plus d'état, plus de collectivisation forcée. Si ce n'était pas le cas, mon coeur endosserait leurs idées.


@ Johanne:

Il y a pire: les immigrants illégaux au Mexique ou les "combattants"(sic) Irakiens, se font "pucer" (implanter une puce gps), de force. Il est même possible de contrôler les foules avec l'électromagnétisme des tous cellulaires...

La dictature -scientifique- mondiale est à nos portes...

Sébas

@ Libre Entreprise qui écrit:

"Au contraire, moins il y a de barrière à la productivité moins il y a d'inflation. L'inflation provient du fait que les gouvernements utilisent leur police et leur armée pour contraindre un peuple à utiliser une monnaie fiduciaire nationale."

*

Me semble que je n'ai jamais dit le contraire (en tout cas, ça fait longtemps que je ne pense plus comme ça).

***

Pour ça:

"C'est la démocratie qui s'arrange toujours pour offrir des mauvais choix."

*

Euh, vivons-nous dans une démocratie par le peuple, pour le peuple? J'pense pas. ;-)

Dès l'instant ou vous parlez de politique partisane, du terme démocratie, etc, vous me perdez "ben raide"...
;-)

***

Pour ça:

"Plus d'argent contre la même quantité de biens = inflation.
Si on encourage la productivité alors non seulement il n'y aura pas d'inflation, il y aura déflation et l'argent achètera plus de richesse à travers le temps."

*

100% d'accord.

***


Pour ça:

"Alors le gouvernement peut imprimer autant d'argent qu'il veut et abaisser autant qu'il veut les taux d'intérêts. Ce qui accroît la quantité d'argent mais la productivité reste la même."

*

75% d'accord.

Voici pourquoi:

"Non seulement la banque centrale crée-t-elle constamment de l'argent à partir de rien pour accroître la masse monétaire, mais le système de réserves fractionnaires permet aux institutions financières d'augmenter encore plus la quantité de crédit qui circule dans l'économie."

http://www.leblogueduql.org/2009/04/le-capitalisme-estil-une-fatalit%C3%A9.html


"En effet, il n'y a pas que la banque centrale qui crée de l'argent, les banques commerciales aussi le font grâce au système de réserves fractionnaires. C'est par exemple ce qui explique les crises aux États-Unis même pendant les périodes au 19e siècle où il n'y avait pas de banque centrale (on les mentionne rarement, mais il y a eu deux banques centrales avant la création de la Fed en 1913). Les crises étaient toutefois de beaucoup moins longue durée que les crises actuelles, qui sont alimentées par une création monétaire constante des banques centrales, une création monétaire qui de surcroît s'accélère pendant les périodes de krach comme en ce moment, ce qui entrave le processus de liquidation des malinvestissements et de retour à l'équilibre. "

http://www.leblogueduql.org/2009/10/linflation-et-les-cycles-%C3%A9conomiques-dans-un-r%C3%A9gime-d%C3%A9talonor.html

***

Environ 97% de la masse monétaire EST de la dette et EST inventée par les banques privées...

Libre Entreprise

@Sébas,

La meilleure façon d'avoir une démocratie directe par le peuple et pour le peuple est d'abolir l'état nation, d'abolir les partis politiques et d'instaurer la pleine liberté économique à toutes les sphère de la vie humaine.

Plutôt que de voter pour un parti politique qui va gérer les finances publiques et injecter de l'argent en santé, éducation, routes etc.

Je propose qu'on conserve son plein salaire et qu'on laisse le libre marché (c'est à dire qu'on laisse chacun) décider pour lui-même la route qu'il veut prende, les soins qu'il souhaite se payer, l'école qu'il veut offrir à ses enfants.

Le libre marché capitaliste est déjà la meilleure forme de démocratie directe qui soit.

Les entreprises qui fabriquent des produits de consommation de masse que tout le monde achète et bien ces entreprises deviennent grosses, prospèrent et développent de nouveaux produits.

Acheter c'est voter. Les taxes, les impôts et les interventions du gouvernement viennent donc nous enlever notre pouvoir de démocratie directe.

Vous voulez la démocratie directe, la pure et dure, la vraie ?

Et bien instaurez le libre marché capitaliste et les pleins droits à la propriété privée.

Il ne peut pas avoir plus direct que d'acheter et vendre.

Sébas

Démocratie?

Network - "There is no democracy" [english subtitles]
http://www.youtube.com/watch#!v=RzSj1yNZdY8

;-)

Mathieu

La vie communale, un mode de vie interdit au Québec:

http://www.cyberpresse.ca/opinions/201008/19/01-4308033-vie-communale-souhaitable-mais-trop-de-restrictions.php

Mathieu

Je commence à être tanné de répéter les mêmes trucs avec des gens qui gobèrent tout rond les préjugés enseignés par le système.

Même les termes «tenants du capitalisme sauvage», «néolibéralisme exploiteur», «les riches toujours plus riches, les pauvres toujours plus pauvres» utilisés souvent mot pour mot ne font que me confirmer qu'ils se sont faits lavés le cerveau d'égale façon.

Je crois que je vais me contenter de leur renvoyer cette image d'eux-mêmes:

«Mon opinion a été forgé entre ces penseurs:

- entre Marx (totalitaire) et Keynes (interventionniste étatique, pour des libertés hautement contrôlées);

- entre Castro (totalitaire) et Krugman(interventionniste étatique, pour des libertés hautement contrôlées);

- entre Mao (totalitaire) et Rawls(interventionniste étatique, pour des libertés hautement contrôlées);

- entre Pol Pot (totalitaire) et Stiglitz (interventionniste étatique, pour des libertés hautement contrôlées).

Mon savoir vient aussi de médias, de profs «conscientisés» ou d'autres auteurs collectivistes (avec un penchant nationaliste et/ou socialiste, contre les droits des individus, pour une concentration de tous les pouvoirs à une poignée de personnes, élues ou pas).

Tout cela fait de moi quelqu'un de très crédible pour parler de la liberté, du libéralisme, de libertarianisme, de minarchisme ou d'anarcho-capitalisme, de la théorie nozickienne, randienne, hayekienne ou rothmannienne, pour parler de l'école néoclassique ou autrichienne, de Von Mises, de Frédéric Bastiat ou de Schumpeter...

Puisque je n'en sais absolument rien sinon que les préjugés enseignés dans ma Caverne, par des gens qui n'en perçoivent que les ombres tout comme moi.»

Libre Entreprise

@Mathieu,

"La vie communale, un mode de vie interdit au Québec:

http://www.cyberpresse.ca/opinions/201008/19/01-4308033-vie-communale-souhaitable-mais-trop-de-restrictions.php"

La morale de cette histoire: RESTEZ CÉLIBATAIRE ET SANS ENFANTS !!!!

Johanne

a tous ,
pour se faire comprendre et entendre TOUS PASSE PAR LES MEDIAS de masse. Mathieu, libre entreprise, Sebas etc... vous ecrivez tous tres bien et en connaissez beaucoup, vous devriez publier dans les journaux qui sont lus par la masse non pas seulement sur Internet tels que Republiaue de bananes, et ce site.. Des gens comme vous peuvent reveiller le monde. Articles dans les journaux de quartiers qui sont surement moins controles que la presse (go-gauche, et radio canada).

continuer

Johanne

@ libre entreprise,
Il faut augmenter le Bonheur National Brut et il faut stopper la création de la richesse tout en luttant contre la pauvreté, LOL !!!

WOW super bien dit entirement d'accord

Libre Entreprise

@Johanne,

C'est Gérald Celente qui dit qu'il ne faut qu'une petite minorité bien organisée et déterminée pour changer les choses, qu'il n'est pas nécessaire d'être une majorité.

Étant donnée que la masse est complaisante, qu'elle ne veut rien savoir de la liberté ni de la vérité et qu'elle n'a pas la capacité intellectuelle nécessaire, je crois que ce serait peine perdue.

C'est même le rockeur arménien Serj Tankian qui parle du "Unthinking Majority", la masse non-pensante.

Je préfère de loin le média de Martin Masse que les médias de masse, LOL !!!

S'adresser à la masse c'est comme s'adresser à un troupeau de zombies. Mieux vaut un média où ceux qui sont vraiment intéréssés par la liberté puissent nous trouver.

Johanne

@Libre Entreprise, et tous

Oui Celente dit bien que ça prends que 20% ou 40% de la population pour que le tout change mais l'avantage qu'on les Americains versus nous autres c'est qu'ils ont des medias tels que Fox avec Glenn Beck, Rush Limbaugh et des politiciens tels Ron Paul que l'ont peut voir dans les médias, donc la population peut être renseigné sur ce qui est vrai et faux.

Ici nous n'avons rien de la sorte qui pourrait faire prendre conscience aux gens, les éveiller pour au moins qu'ils se posent des questions.(s'ils en sont capable) Notre population a été gardéé dans l'ignorance et ne comprenne même pas ce que veut dire libertarian, ou droite. Pour eux être progressiste c'est aller vers le progrès alors que nous savons très bien que le tout est le communiste.

Le but est de garder la population dans l'ignorance(comme Duplessis disait), de les occuper aux sports, et téléroman etc....

Donc, comment voulez vous que les gens soient mis au courant si rien ne les informent. Je ne crois pas que ce serait peine perdue si des économistes, des personnes crédibles, commence à parler PLUS FORT, il y aurait espoir car tout ce passe au niveau des medias, (brain wash), les gens sont des ''suiveux''

Ne pas oublier les techniques de cloward and piven

Voir aussi cet article: http://www.rense.com/general56/ubfit.htm

The Art Of Brainwashing
Psycho Politics

Voici un excellent clip vidéo qui explique bien le phénomène de lavage de cerveau qui a été utilisé en URSS et maintenant aux USA et dans plusieurs pays occidentaux depuis plusieurs décennies. Voici comment nos médias et nos gouvernements réussissent à nous contrôler de façon extrêmement abusive pour atteindre un contrôle total à la soviétique sur nos cerveaux et donc sur les sociétés occidentales. Voici aussi comment l'élite mondiale nous contrôle via les médias de masse qu'ils contrôlent et comment il s'y prennent pour nous contrôler et nous faire voter pour à peu près n'importe quoi (Ex. L'Arnaque du réchauffement planétaire causé par le CO2).


Voici un très bon clip vidéo d'un ex-agent très haut gradé du KGB qui explique comment le lavage de cerveau médiatique fonctionne sur une nation. Tout ça peut vous paraître absurde initialement mais quand on étudie le tout, il n'y a absolument rien d'absurde dans tout ça. C'est ce que FOX News et les radios de droite américaine disent et à mon avis, ils ont raison. La vaste majorité des grands médias nord-américians font du lavage de cerveau et contrôlent complètement vos pensées, vos idées et vos consciences.
La technique de lavage de cerveau consiste à répéter de la propagande marxiste et autre constamment sur quelques décennies afin que l'élite réussise à prendre un contrôle total sur une nation (vos consciences). Ces techniques ont été utilisés avec succès en URSS et elles ont été appliqués dans plusieurs pays occidentaux depuis plusieurs décennies.
Récumé du clip en français:

Dans ce clip, Yuri Bezmenov ex-agent de KGB très haut gradé et spécialisé dans le lavage de cerveau soviétique explique comment on transforme une nation en 4 étapes sur quelques décennies. IL a été entraîné par le KGB pour manipuler la population soviétique. Il explique que le procédé a très bien fonctionné pour laver le cerveau des américains. Il s'est enfui aux États-Unis en 1970 au risque de sa vie et il explique maintenant comment ce crime contre l'humanité s'est produit aux États-Unis depuis quelques décennies. Les techniques de propagande et de lavage de cerveau portent aussi le nom de guerre psychologique. Ces techniques de lavage de cerveau visent à changer la perception de la réalité de gens. Plusieurs personnes sont maintenant incapable de voir la réalité en face. On répète de la propagande marxiste pendant 3 générations sans que des points de vues contraires soient exposés. Il s'en suit un processus de démoralisation où les gens deviennent apathiques et ne veulent donc plus s'impliquer en politique et deviennent confus. Exactement comme ici au Québec... Nos journalistes se sont fait eux-mêmes laver le cerveaux avec de la propagande marxiste dans nos universités dans les années 60. Le bût du marxisme est d'obtenir le contrôle totale sur les sociétés et ne visent pas du tout le bien commun ou le bonheur commun de la société. Les gauchistes dans les médias et dans nos écoles sont les idiots utiles de Karl Marx pour déstabiliser les nations.
Lien vers le clip sur youtube: http://www.youtube.com/watch?v=zeMZGGQ0ERk
How To Brainwash A Nation

Espoir possible avec Peladeau et Kory Teneycke(fox canadien)?

Johanne

Cloward-Piven Strategy’. The plan calls for the destruction of capitalism in America by swelling the welfare rolls to the point of collapsing our economy and then implementing socialism by nationalizing many private institutions,

Johanne

http://www.youtube.com/watch?v=jwuuDMNp36U&feature=player_embedded#!

il faudrait avoir la meme chose ici comme video et peuple qui se reveille

Libre Entreprise

@Johanne,

Il faudrait créer un personnage virtuel, une sorte de Virtual Gerald Celente, qui continuerait de "prêcher" la liberté et qui pourrait entrer en débat avec quiconque veut s'essayer contre lui.

Il pourrait être distribué sous forme de logiciel qu'on peut downloader, sous forme de DVD, blue-ray, sur une page web, dans des films , sur des téléphones portables, ipad, etc.

Et partout il pourrait entretenir un débat contre le statut quo.

Martin

Martin Masse parlait des externalités avec l'Engagé.

Voici un domaine que les libertariens n'ont jamais réussit à me convaincre surtout au niveau de la pollution du bruit et de l'air.

Par exemple, je suis tanné de me faire casser les oreilles par les sauvages qui roulent avec des motos staight pipes. À part une répression policière plus musclée, je ne vois pas comment le libertarianisme pourrait régler ce problème.

Idem pour mon voisin qui passe ses journée à couper du bois avec sa scie mécanique et emmerde tout le voisinage.

On peut pas privatiser l'air et le bruit. J'attend donc vos solutions autre qu'étatiques...

Martin Masse

@ Martin,

"Par exemple, je suis tanné de me faire casser les oreilles par les sauvages qui roulent avec des motos staight pipes. À part une répression policière plus musclée, je ne vois pas comment le libertarianisme pourrait régler ce problème."

Il y a pourtant plusieurs réponses d'inspiration libertarienne à ça.

En premier lieu, pourquoi la "répression policière" ne ferait-elle pas partie des solutions libertariennes? Dans un monde libertarien, il y a aussi des règles et des forces de l'ordre pour les faire respecter, même privées.

Comme n'importe quel autre type de pollution, la pollution sonore sur les routes par les motos existe parce que les autorités (municipales dans ce cas) donnent un "droit de polluer" à certains groupes. La Ville de Granby a récemment décidé d'être plus sévère contre les motos bruyantes, ça a suscité une certaine controverse, mais je n'ai rien contre ça dans la mesure où d'un point de vue libertarien, les autorités locales sont les mieux placées pour gérer ce genre de chose en répondant à la volonté de ses citoyens. C'est ce qui surviendrait dans une société minarchiste très décentralisée ou même anarchiste, avec des petites communautés privées (ou des micro-États) ayant leur propres règles.

Ensuite, on pourrait privatiser les routes, dans quelque régime que ce soit (quelque chose de tout à fait possible, qui existe déjà et sur lequel il existe une littérature sérieuse). Une route appartenant à ses riverains pourrait ainsi imposer ses propres règles et les faire respecter, autant sur le bruit que la vitesse.

"On peut pas privatiser l'air et le bruit."

Oui on peut privatiser l'air, c'est-à-dire l'espace qui existe au-dessus de votre terrain. Si le voisin envoie de la fumée toxique vers ma maison, je devrais pouvoir le poursuivre et le faire cesser dans un système de justice rationnel qui protège mon droit de propriété et qui me permet de me défendre contre un agresseur (ce que notre système de justice n'est pas - je le répète, l'ÉTAT DONNE DES DROITS DE POLLUTION AUX POLLUEURS DEPUIS PLUS D'UN SIÈCLE ET NOUS EMPÊCHE DE NOUS DÉFENDRE, CE N'EST PAS LA FAUTE DU MARCHÉ).

Le son est une vibration de l'air qui affecte la matière, et donc qui vous affecte en arrivant chez vous, exactement comme des molécules de gaz toxique. Je ne suis pas familier avec ces lois, mais je pense qu'il existe des règlements contre la "nuisance" dans la plupart des municipalités. Et encore une fois, nonobstant la réglementation municipale, on devrait pouvoir démontrer dans un système de justice libertarien qu'un certain niveau de bruit venant de votre voisin constitue une agression qui doit être arrêtée, que ce soit par la police ou par une firme de sécurité privée.

Cela dit, il y certaines réalités incontournables. Il y a des activités nécessairement bruyantes et la loi ne peut pas par exemple rendre les voitures complètement silencieuses, même si elle peut empêcher les crétins de se promener sans muffler. Et les querelles de voisin existent depuis que le monde est monde, pour toutes sortes de raisons parfois très subjectives (même dans un monde libertarien, je ne pense pas que vous pourriez poursuivre une voisine qui rit mal et fort, même si ça vous horripile). Ça ne va pas disparaître par enchantement dans une société libertarienne.

Mathieu NV

Parlant des externalités, il est évident que malgré qu'il existe certains cas où un système de justice plus honnête et transparent serait préférable, on oublie souvent le cas de la réputation et cela dans le cadre du libre marché.

Or, vu qu'un nombre considérable de gens appartiennent leur résidence, il est évident que la réputation a beaucoup à jouer là-dedans. Or, j'ai même vu des quartiers complets qui eu des résidences qui ont perdu de la valeur à cause de la réputation d'une personne ou d'un groupe dans le secteur.

«C'est ce qui surviendrait dans une société minarchiste très décentralisée ou même anarchiste, avec des petites communautés privées (ou des micro-États) ayant leur propres règles.»

Ça existe déjà avec les communautés volontaires (les gated communities), les campings ou les parcs à roulottes. Or, dans ce cadre, libre à une personne d'y rester ou pas tout en signant un contrat. C'est aussi pour cela que je suis très méfiant par rapport aux réels effets des fusions municipales, car pour moi la démocratie municipale est probablement celle qui affecte le plus ma vie quotidienne.

Johanne

Pourriez vous m'indiquer votre point de vue en tant que Libertarian sur la construction de la mosque au ground zero.

Ron Paul c'est prononcé j'aimerai avoir vos opinions.

Merci

FrancisD


@Johanne

Un libertarien peut être religieux, mais le gros de la philosophie libertarienne n'est pas le produit d'une réflexion religieuse, mais bien philosophique et scientifique. Je pense donc que les libertariens ne seront pas vraiment opposés à cela car ca ne réduit d'aucune manière les libertés des autres.

Pierre-Yves

@Johanne

Concernant la mosquée à Ground Zero, le problème n'est pas d'être pour ou contre, le problème est que certains manifestement s'attendent à ce que les autorités interviennent dans un sens ou dans l'autre dans ce qui n'est qu'une question locale soumise au droit de propriété et règlements municipaux éventuels.

Même en tant que Libertarien il est permis de se poser la question de savoir si les promoteurs de ce projet ont bien évalué sa pertinence du point de vue de la perception générale, et même de le critiquer de ce point de vue. Mais ça n'autorise personne à réclamer l'interdiction du projet sur ce motif. Et même si on pense que la communauté musulmane New-Yorkaise fait une erreur en allant de l'avant avec la construction, ça ne doit pas devenir notre problème ni maintenant ni plus tard.

Mathieu NV

@Pierre-Yves:

À vrai dire, avec des droits de propriété et de croyance religieuse, il est évident qu'on peut construire un lieu de culte évidemment comme vous dites dans la cadre de la liberté de croyance, cela relève davantage du point de vue municipal.

Cependant, force est d'admettre qu'il est évident que le lieu avec sa situation quelque peu sensible fait que cela pourrait définitivement tourner au vinaigre et cela surtout avec le fait que les divers projets au Ground Zero ont tous été très controversés pour diverses raisons. Évidemment que si cela été construit plus au nord à Manhattan, il n'y aurait probablement eu aucune controverse. Or, même que des musulmans sont morts dans cet attentat.

Pierre-Yves

@Matthieu NV

"Cependant, force est d'admettre qu'il est évident que le lieu avec sa situation quelque peu sensible fait que cela pourrait définitivement tourner au vinaigre"

Ça, c'est très clair. Et si on voulait construire à cet endroit un MacDo géant ça énerverait une autre catégorie de personnes, et MacDonalds prenant conscience de celà déciderait peut-être d'aller l'ouvrir ailleurs...

Personellement, si j'étais un responsable dans la communauté musulmane locale j'influerais pour qu'on choisisse un endroit moins controversé (quoique ce semble être justement une caractéristique de l'Islam militant que de susciter la controverse). Par conséquent si la mosquée est construite à cet endroit cela va probablement accroite le "backlash" contre les Musulmans.

Mais on ne peut pas faire de loi contre les mauvaises décisions. C'est un peu comme la question du voile intégral, à l'échelon communautaire (au lieu d'individuel). On peut comprendre qu'une femme le porte à cause de la pression familiale. Mais on ne peut pas accepter que ça deviennne une excuse pour tenir la collectivété responsable de remédier au conséquences négatives de cette décision personnelle.

Si j'insiste pour sortir pieds-nu dans la neige parce que c'est la tradition chez-moi, personne ne devrait avoir à payer pour mes soins médicaux quand je ramasserai une pneumonie.

Chaque décision a un prix.

Mathieu NV

«Personellement, si j'étais un responsable dans la communauté musulmane locale j'influerais pour qu'on choisisse un endroit moins controversé (quoique ce semble être justement une caractéristique de l'Islam militant que de susciter la controverse). Par conséquent si la mosquée est construite à cet endroit cela va probablement accroite le "backlash" contre les Musulmans.»

Le gros problème est un davantage d'image et qu'elles sont les réelles intentions derrière ce projet. Or, je crois fermement à la liberté de culte et aux droits de propriété, mais force est d'admettre que mettre davantage de l'huile sur le feu n'est pas trop rationnel dans cette situation, surtout que le même le projet même de mémorial au Ground Zero a toujours été controversé. Tout de même, il doit pourtant exister 2323434 endroits dans la région de New York City pour mettre une mosquée?

Par exemple, serait-t-il accepté (du moins dans l'opinion publique) de mettre un centre culturel Japonais vantant l'empereur à Pearl Harbor?

Pierre-Yves

@Matthieu NV:

"force est d'admettre que mettre davantage de l'huile sur le feu n'est pas trop rationnel dans cette situation"

C'est exactement mon avis: ce n'est pas rationnel. Et ça me rappelle un peu trop par exemple, les errements de la communauté musulmane espagnole à l'époque de la Reconquista par exemple. Ça ne donne pas une image valorisante de l'Islam, une religion qui aime à se targuer d'humanisme et de tolérance.

Mathieu NV

D'un certain point de vue libertarien, quelle est la solution par rapport aux externalités par rapport à l'environnement avec le libre marché?

En fait, est-ce que le fait d'avoir trop de lois dans certains secteurs peut définitivement causer un effet contraire?

Johanne

Merci à vous d'avoir répondu

''Cependant, force est d'admettre qu'il est évident que le lieu avec sa situation quelque peu sensible fait que cela pourrait définitivement tourner au vinaigre et cela surtout avec le fait que les divers projets au Ground Zero ont tous été très controversés pour diverses raisons. Évidemment que si cela été construit plus au nord à Manhattan, il n'y aurait probablement eu aucune controverse.''
Je suis d'accord, et qui est derrière ce financement. De plus l'islam n'est pas pour la liberté voir ce video :
Must Watch Saturday Cinema – Islam: What the West Needs to Know (98 minutes)
Posted by therightscoop in Politics on Aug 14th, 2010 | View Comments
WOW! I am only halfway through this 2007 documentary as I write this, but already I have learned an immense amount about Islam. It is quite simply revelatory for those of us who did not grow up in Islamic culture.
Even though it is 98 minutes long, I put this in the category of MUST WATCH. Please take the time to watch it.

http://www.therightscoop.com/must-watch-saturday-cinema-islam-what-the-west-needs-to-know-98-minutes

Johanne

Bancor: The Name Of The Global Currency That A Shocking IMF Report Is Proposing
Si le tout se produit bravo NWO bye liberté:
http://theeconomiccollapseblog.com/archives/bancor-the-name-of-the-global-currency-a-shocking-imf-report-urges-the-world-to-adopt

Johanne

il y a t il une chance:

Malgré les très graves abus de pouvoir de nos dictateurs socialistes/communistes au CRTC (appareil de contrôle dictatorial gauchiste/socialiste/communiste/anti-conservateur) pour empêcher Péladeau d'ouvrir la seule et unique station de télé conservatrice au Canada, Sun-TV News (FOX News North) devrait quand même ouvrir en Janvier 2011 selon le Globe & Mail comme prévu car Stephen Harper devrait se mêler du dossier et appointer de nouveaux dirigeants au CRTC afin de permettre à la station SUN-TV NEWS de pouvoir ouvrir.

Le Globe & Mail (très socialiste) se comporte comme si c'était mal d'avoir une seule et unique station de télévision de droite au Canada et que Stephen Harper s'en mêle pour permettre à cette seule et unique station de pouvoir ouvrir et de démentir les mensonges de nos grands médias socialistes/communsites au Canada. Quelle bande d'hypocrites et de dictateurs communistes ces journaleux de gauche. Aux États-Unis, les citoyens américains ont grandement apprécié le fait que FOX NEWS leur a dit la vérité concernant les mensognes socialistes/communistes propagés par les médias de gauche américains. Depuis de temps, les américians ont largement délaissés les stations socialistes au profit des stations de droite (conservatrice) tel que FOX et autres médias de droite. À lui seul, FOX News a maintenant plus d'auditeurs que toutes les autres stations de gauche réunies. Un vrai tour de force qui a été réalisé en très peu de temps. Très peu de gens écoutent les stations de télé américaines socialistes depuis que FOX les a convaincus que la vérité vient de FOX et que les mensonges viennent principalement des médias socialistes américains. À mon avis, le même phénomène devrait se produire au Canada et espérons le aussi au Québec. À quand un FOX News Québec

On se croirait à l'époque de Staline ou d'Hitler et la majorité des gens n'en sont même pas encore conscients. Il est grand temps que les gens se réveillent au Canada et surtout au Québec.

Quel beau pays de dictateurs communistes avec le CRTC en tête. Selon ces hypocrites, on ne pourrait même pas ouvrir une seule station de télé conservatrice dans ce pays socialiste/communiste et dire que la très grande majorité des citoyens sont complètement ignorants de ces faits pourtant extrêmement importants.


Lien: http://www.theglobeandmail.com/news/politics/lawrence-martin/is-stephen-harper-set-to-move-against-the-crtc/article1677632/

Mathieu NV

@Johanne:

La solution, scrappons le CRTC, c'est carrément de la censure avec des décisions faites sur des bases arbitraires selon le lobbying ou des décisions politiques.

Martin

Je suis tanné d'entendre les Mario Dumont et les radios-poubelles de Québec crier sur les toîts qu'un nouveau Colisée, les Olympiques et le retour des Nordiques seront des créateurs de richesse.

Avez-vous un excellent livre d'économie autrichienne (sur le sports) à me référer pour que je puisse démolir leurs mythes démagogiques?

J'étais un fan finit des Nordiques mais je dois avouer que c'est entrain de devenir une maladie mentale à Quebec City, la ville supposément la plus libertarienne au Qc...

FrancisD


@Martin

Québec, une capital libertarienne québécoise ? Je suis plus sous l'impression que Québec est une capital du fonctionnariat qu'autre chose.

Pour ce qui est des sport VS l'analyse autrichienne, peut-être que ces podcasts de Stefan Molyneux pourrait procurer certains arguments et réflexions.

http://www.youtube.com/watch?v=cLxYNM1ziFI
http://www.youtube.com/watch?v=UVwjHXlfGEU

FrancisD

Bah, excusez pour les fautes... Vous pouvez effacer mon message et je recommencerai. Foutu "correcteur" Word. :)

Martin

Merci pour les liens, Francis!

Par contre, j'ai vraiment besoin d'un livre rigoureux avec des statistiques, graphiques et arguments en béton pour fermer le clapet aux communistes des stades...

FrancisD


@Martin

J'irais plus avec des arguments logiques ne requérant pas de statistiques et de faits. S'il n'accepte pas la logique, ils se fouteront très probablement de tes recherches et tu perdras un temps précieux. S'ils trouvent alors la logique intéressante, alors commence à leur lober des études, stats, etc.

Libre Entreprise

@Martin,

Dans la mesure où le nouveau colisée et la nouvelle équipe de hockey sont financés à 100% par des capitaux privés et qu'ils arrivent à générer des profits alors oui, c'est créateur de richesse.

Mais si le gouvernement doit subventionner et/ou financer le projet, alors non, ce sera plutôt destructeur de richesse.

Si les capitaux privés ne veulent pas investir dans un nouveau colisée ou dans une nouvelle équipe alors le gouvernement non plus ne devrait pas investir.

Si les magnats ne veulent pas investir, c'est que ce n'est pas assez payant alors n'investissons pas et passons à autre choses.

Kevin

@ Libre Entreprise

Ce n'est pas parce qu'un investisseur est prêt à placer de l'argent dans une aventure qu'il génère de la richesse. Par contre, celle-ci ne pourra durer longtemps, contrairement à un système où les subventions maintiennent le secteur en vie.

Les mauvais investissements existent dans le capitalisme, c'est inévitables. C'est justement le cheval de bataille des étatistes qui prétendent sauver l'économie et rétablir l'équilibre alors qu'ils ne font que causer d'autres distortions.

Kevin

Question :

J'écoutais la radio et le grand Thomas Mulcair parle du registre des armes à feu. Comme il le précise si bien, la voix officielle des groupe policiers du pays disent que le registre sauve des vies, qu'il est utilisé 10 000 fois par jour (wow!) et puisque les chef de police le disent, ça doit être vrai non?

Il dit ensuite que les corps policiers l'utilisent lorsqu'il y a une descente dans une maison, pour savoir si la personne en question possède des armes. WOOOO BREAK.

Vous allez me faire croire qu'il y a 10 000 descentes par jour au Canada???? Ensuite, on se doute bien que c'est très rare que la police débarque chez Eugène Lamotte et Priscilla Caron hein? Non ils vont plus souvent débarquer check George RockMachine et Billy HellsAngel. Souvent chez YoNigga Armand ou chez Richard LeTueur. Dans tous les exemples précédent (sauf un meurtrier qui perd la boule), le registre est totalement inutile parce que les armes des gang de rue ou des motards ou... whatever ce qui est criminel, n'est pas enregistré.

En bout de ligne, le registre est utile lorsqu'on fait une perquisition chez Willy Tremblay au Saguenay, le nobody de 40 ans qui vas à la chasse 2 fois par année. MAIS LE REGISTRE SAUVE DES VIES

Yeah right

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook