« Tigre celte: la version courte publiée en Suisse | Accueil | Gaz de schiste et beurre de pinotte »

01 décembre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Sébas

"Euh, j'aime mieux parler de désétatisation de nos contrats signés"
(et non pas signées)

"drogues légales" (drogues avec un s)

Sébas

Wow!

Je viens de lire ceci dans la section commentaire du blogue de Joanne Marcotte ( http://jomarcotte.wordpress.com ) :

*

« ***De tous les gouvernements despotiques, il n’y en a point qui s’accable plus lui-même, que celui où le prince se déclare propriétaire de tous les fonds de terre***, et l’héritier de tous ses sujets. Il en résulte toujours l’abandon de la culture des terres ; et, si d’ailleurs le prince est marchand, toute espèce d’industrie est ruinée.

Dans ces États, on ne répare, on n’améliore rien. On ne bâtit de maisons que pour la vie, on ne fait point de fossés, on ne plante point d’arbres ; on tire tout de la terre, on ne lui rend rien ; tout est en friche, tout est désert.

Pensez-vous que des lois qui ôtent la propriété des fonds de terre et la succession des biens, diminueront l’avarice et la cupidité des grands ? Non : elles irriteront cette cupidité et cette avarice. On sera porté à faire mille vexations, parce qu’on ne croira avoir en propre que l’or ou l’argent que l’on pourra voler ou cacher. »

-Montesquieu (1689 -1755)

"Œuvres complètes de Montesquieu":

http://books.google.ca/books?id=3k60bx1OLXUC&pg=PA220&lpg=PA220&dq=De+tous+les+gouvernements+despotiques,+il+n%E2%80%99y+en+a+point+qui+s%E2%80%99accable+plus+lui-m%C3%AAme,+que+celui+o%C3%B9+le+prince+se+d%C3%A9clare+propri%C3%A9taire+de+tous+les+fonds+de+terre+Montesquieu&source=bl&ots=4YWwJZUPBN&sig=tO7aOUek63QoC_9kY4MnCvmal2k&hl=fr&ei=uIYDTaTLG56pnAeRtYnlDQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBcQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

***

Cela ressemble au Québec (et aussi beaucoup à l'occident au grand complet)!

Cyrus

Ce qui est le plus drole dans cette histoire, c'est la libre marche va probablement forcer les gaz de shale ("schiste" est incorrect), a cause de la faible prix du gaz naturel provoque par cette nouvelle technologie.

Ils disent que les exports gaziers canadiens au Californie vont etre completement displacé par ces nouveaux sources...

Avec le situation quebecois, avec un reseau de distribution de gaz aux consommateurs relie aux puits albertains (vive l'Alberta en passant) deja en place, et le fait que les gaz de shale sont notamment plus chers a exploiter que les reserves convetionnels, et le fait que l'Alberta possede aussi un grande reserve de gaz de shale aussi (et le savoir-faire / reglements / reseau de pipeline), couplee a un consommation assez faible du gaz naturel au Quebec (beaucoup de maisons se chauffent a l'electricite! C'est fou!), ca demeure PEU probable que les gaz de shale quebecois seront rentables, autant aujourd'hui que dans 20 ans.

On reparlera dans le futur...

Cyrus

Evidemment j'ai voulu dire "forcer les gaz ... de rester dans le roc".

Michel St-Pierre consultant en développement stratégique

Gaz de schiste : On parle beaucoup des retombées économiques possibles. Par contre, on ne parle pas beaucoup des impacts sur les autres économies du Québec...

Sur Youtube, il y a une présentation d'une minute qui fait réfléchir quant aux impacts économiques sur l'agriculture.

http://www.youtube.com/watch?v=Ksd7kixN8o4

anti idéologie

c'est drôle la dernière phrase, "Voilà un bon dossier où les libertariens doivent absolument se démarquer de la droite affairiste et corporatiste et défendre les citoyens ordinaires pour rester crédibles, même si ça signifie qu'on se range pour une fois du côté des bien- pensants étatistes."

les libertariens ont justement aucune crédibilité, parce qu'ils "s'accoquinent" toujours avec la droite affairiste (et encourage même l'électorat à la garder au pouvoir) et crache avec mépris sur tous les mouvements de défense des droits environnementaux.

les positions comme
"ça nous écoeure de devoir être contre les gaz de shiste parce que c'est la position des maudits bien-pensants"
et
"on croit pas aux changements climatiques parce que si c'était vrai ça serait un probleme insoluble par le libertarisme"
ne font que renforcer l'incrédibilité de votre mouvement idéologue

c'est drôle comment le mot "bien-pensant" est toujours utilisé comme terme péjoratif par les gens égoïstes pour descendre ceux qui se préoccupent de d'autre chose que leur petit nombril

Bastiat79

Tiens, un point de vue intéressant aujourd'hui, plus près du mien que de celui de MM: http://www.cyberpresse.ca/opinions/201101/20/01-4362136-gaz-de-schiste-un-potentiel-exceptionnel.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_place-publique_1242600_accueil_POS4

@ anti idéologie

"on croit pas aux changements climatiques parce que si c'était vrai ça serait un problème insoluble par le libertarisme"

C'est faux. Si le droit à un climat non-changeant était généralement accepté par la population, il serait éventuellement pris en compte par divers organismes de résolution de conflits. Mais tant que ce n'est qu'un prétexte pour vouloir gérer la vie des autres, peu de chance que ça passe.

Sébas

@ Bastiat79:

Ouais, mais si vous aimez ce point de vue, s'imagine que c'est parce que 90% des propriétaires -touchés par le projet- sont d'accords avec celui-ci.

Martin a écrit:

"Le «développement économique» n'est pas une valeur en soi, il doit toujours se faire dans le respect de la propriété et des droits individuels de chacun."

Et:

"Si vous être propriétaire d'un terrain, la terre de surface vous appartient mais tout ce se trouve en dessous appartient à l'État, qui peut en donner le droit d'exploitation à qui il veut. Une compagnie peut obtenir un permis d'exploitation d'une ressource dans le sous-sol de votre terrain et vous n'avez droit à aucune partie des bénéfices que génère l'exploitation. Vous n'avez pas non plus le droit de vous y oppose"

*

Alors, si une majorité de propriétaires d'une localité s'oppose à un projet ou si un ou des propriétaires veulent plus de garanties, sans toutefois les obtenir, est-ce que pour vous cela est toujours acceptable?

Le concept "d'acceptabilité sociale" appliqué à une localité, a le mérite d'essayer de respecter les résidents touchés par un projet, mais je crois que l'idéal serait des critères plus objectifs, plus clairs et plus précis. Pas vous?

Bastiat79

@ Sébas

J'ai clairement dit plus haut que le dernier mot revenait de plein droit au propriétaires de surface. Martin Masse semble présumer que les propriétaires sont contre, le monsieur en question montre le contraire. Je ne veux donc pas d'un moratoire dont les propriétaires de surface ne veulent pas.

(Bon j'avoue qu'il faudrait quand même voir ce qui se passe avec les 10% de propriétaires restants. Mais dans la mesure où l'adhésion à un petit gouvernement municipal est plus "volontaire" que l'adhésion à l'État, des fois il faut accepter de se plier à la majorité.)

"l'idéal serait des critères plus objectifs, plus clairs et plus précis"

L'idéal serait que la compagnie offre un mix de redevances, garanties, offres de rachat de maison et autres assurances privées qui serait jugé acceptable à l'unanimité par les propriétaires de surface, quelques kilomètres à la ronde, et que personne d'autre ne s'en mêle.

Sur le principe, par contre, la ressource appartient à celui qui la trouve, pas au propriétaire de surface. (Ce qui ne change pas grand-chose au final.)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Citations

  • « L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

    – Frédéric Bastiat, 1848

Visitez le QL

Ma Photo

À propos du Blogue du QL

Faites une recherche


Groupe Facebook